Sports

Tennis de table
/ Les filles tombent face aux championnes

© Yann Mambert
© Yann Mambert

Match marathon à La Raquette ! Pour leur première rencontre à domicile, le dimanche 6 octobre, les féminines du Sdus ont longtemps bataillé avant de s’incliner de justesse face aux championnes de France en titre d’Étival-Raon, en cinq matches et trois heures de jeu (2-3), dans le cadre de la 2e journée de Pro A. Et il s’en est fallu de peu : du haut de ses 15 ans, Prithika Pavade est passée tout près de l’exploit devant la Sino-portugaise Jieni Shao, 5e du classement hexagonal, s’inclinant en cinq sets après avoir remporté les deux premiers.

LIRE AUSSI : Pavade, championne d'Europe cadette par équipe

La jeune Dionysienne n’a ensuite rien pu faire lors de son 2e simple (0-3) face à la Tchèque Hana Matelova, 45e mondiale, et sous la pression alors que les deux équipes étaient à égalité (2-2). « J’ai des regrets car je ne suis vraiment pas passée loin sur le premier match. Je n’ai pas eu de bonnes sensations sur mon coup droit aujourd’hui alors que c’est habituellement l’un de mes points forts. C’est dommage mais c’est le genre de partie où l’expérience fait la différence », confiait Prithika après la rencontre. Une expérience qui avait permis à sa coéquipière Li Samson – de 22 ans son aînée ! – de se défaire de la Russe Maria Dolgikh au jeu défensif déroutant (3-2), afin de maintenir le Sdus dans la partie.

Défaite lors de de son premier simple, Barbora Balazova avait ensuite égalisé face à Jieni Shao (3-2 encore !) avant le match décisif perdu par « Prithi ». Une défaite frustrante mais néanmoins encourageante contre un adversaire de taille. « On perd 3-2 mais cela aurait pu aussi faire 3-1 pour nous, ça c’est joué a pas grand-chose et c’est positif  pour la suite », résumait Li Samson. Pour la prochaine journée, les Dionysiennes recevront Nîmes le mardi 19 novembre (19h30) à La Raquette.

LIRE AUSSI : Une saison pour confirmer
 

Corentin Rocher

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur