En ville

Les Charcuteries gourmandes remballent

Le 9 juin, une page s’est tournée sur l’histoire de Franc-Moisin, quand les Charcuteries gourmandes ont cessé toute production. Implantée depuis une centaine d’années aux confins de Saint-Denis, d’Aubervilliers et de la Courneuve, l’entreprise fabriquait jambon, pâté, saucisson à l’ail et cervelas, toute charcuterie cuite emballée sous plastique pour la vente en libre-service. Pour ses activités de désossage, salage, moulage, tranchage et de conditionnement, elle employait dernièrement 94 personnes, dont 86 ont été licenciées. « L’ancienneté moyenne dans l’entreprise était de 15,5 ans. Un tiers d’entre eux avait plus de 50 ans. On leur avait proposé d’aller sur l’un de nos deux autres sites, à Villedômer en Indre-et-Loire, ou à Josselin dans le Morbihan. Quatre seulement ont suivi », explique Patrick Savary, président des Charcuteries gourmandes.
Après son rachat par le groupe Roullier, auprès du groupe Herta-UniAgro, en 1990, l’entreprise avait pourtant « connu un développement de son volume d’activités. En 1997-1998, on a eu de gros travaux d’investissement », poursuit M. Savary, qui a dirigé sur le site de Saint-Denis jusqu’à 138 personnes. L’ex entreprise Pacy, qui avait été fusionnée en 1991 avec Veicca, autre acquisition de Roullier, était intégrée en 2003 aux Charcuteries gourmandes, société ainsi structurée en trois sites. « En 2007, on a perdu un gros marché, qui nous a rendu déficitaire », indique M. Savary. Pour rééquilibrer les comptes, le site dionysien allait donc fermer ses portes. « Il y était destiné depuis déjà 1997. Parce que c’était le site le plus ancien, le moins adéquat pour la production », enchaîne M. Savary en annonçant une production de 5700 tonnes en 2007.
« On était plutôt bien situé avec la bretelle d’accès toute proche à l’A86. Mais nos activités entraînaient des nuisances – ni polluantes, ni olfactives – mais de circulation, quand un semi-remorque voulait manœuvrer pour rentrer. On travaillait selon les parties de l’usine en 2x7 et 3x7. » Alertés par les représentants syndicaux sur l’imminence d’une fermeture, les élus avaient été avec Plaine commune à l’initiative de plusieurs rencontres depuis janvier avec la direction de l’entreprise. Notamment au centre des échanges, le devenir du terrain de 13500 m2, propriété de Roullier, où la collectivité territoriale souhaite le maintien d’activités économiques.
Marylène Lenfant

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur