À la une En ville

Municipales 2020
/ Les candidats pédalent

Après Mathieu Hanotin (PS) le 11 octobre et avant Bally Bagayoko (LFI), Laurent Russier (PCF) a répondu à l’invitation de l’association Paris en Selle - Plaine Commune, pour établir un diagnostic vélo de la ville.
Laurent Russier arpente pour la deuxième fois les rues de sa ville à bicyclette. © Yann Lalande
Laurent Russier arpente pour la deuxième fois les rues de sa ville à bicyclette. © Yann Lalande

Il le reconnaît lui-même, Laurent Russier, comme beaucoup de responsables politiques, n’est pas un habitué du vélo. Ce vendredi 25 octobre, M. le maire arpente seulement pour la deuxième fois les rues de sa ville à bicyclette. L’invitation de Maxime et Audrey, deux Dionysiens membres de l’association Paris en Selle - Plaine Commune est donc d’autant plus salutaire. « Ce qui est fait pour le vélo n’est pas suffisant, constate Maxime avant de s’élancer pour une balade d’intérêt publique de plusieurs kilomètres en compagnie de l’édile. Nous sommes là pour faire connaître un certain nombre de possibilités aux élus. » 

Rue étroite du centre-ville, carrefour de la Porte de Paris, trottoir de l’avenue Wilson, ronds-points des abords du Stade de France, passerelle piétonne au-dessus du canal et couloirs de bus du boulevard Jules-Guesde défilent sous les pneus de la petite délégation. Pour Maxime le diagnostic est sans appel : « Sorti de l’hyper-centre, on ne peut aller nulle part à vélo sans anxiété. »

LIRE AUSSI / Vélib à Saint-Denis : un service hors-cadre

« C’est toujours au cycliste de s’adapter, peste pour sa part Audrey. Or, normalement, ce dernier devrait avoir un avantage compétitif sur les autres modes de transport, ou au moins être traité au même niveau. »

À chaque étape, les points noirs, y compris les plus discrets, sont identifiés par les membres de Paris en Selle et les idées d’aménagement fusent. Comme Mathieu Hanotin avant lui, Laurent Russier et son équipe prennent bonne note.
 

Une politique du vélo

« Les usagers ont beaucoup de choses à nous apprendre pour améliorer la circulation à vélo, concède le maire candidat. Ce que je retiens c’est le besoin de continuité afin de créer un véritable axe nord-sud et un autre est-ouest. Politiquement il faudrait donc un seul pilote institutionnel sur la politique du vélo avec une seule vision. Enfin j’ai bien pris en compte aussi le besoin de parkings à vélo. »

« Carrefours dangereux, pistes mal délimitées, problèmes de continuité, conflits d’usage, stationnement sur piste, traversée éprouvante du canal via le pont piéton, Mathieu Hanotin s’attarde plus volontiers sur les maux cyclistes au moment de descendre de bicyclette. Ce diagnostic conforte les propositions de la liste Notre Saint-Denis de mise en place d’une zone 30 pour les voitures et d’un plan vélo ambitieux pour Saint-Denis à l’image de la stratégie vélo du Département. »

Quel que soit le choix des électeurs dionysiens en mars prochain, la petite reine devrait en sortir vainqueur.

Yann Lalande

Jusqu’au 30 novembre vous pouvez participer au baromètre des villes cyclables sur parisenselle.fr/barometre-des-villes-cyclables/

Réactions

Bonjour. Il faut rappeler que la majorité actuelle dont fait parti Laurent Russier (il a l'air de l'oublié) ont aménagé cette ville. Cet intérêt soudain pour le vélo n'est pour ma part qu'un effet d'annonce car c'est la campagne municipale. D'ailleurs, on est toujours au stade du diagnostic (élu depuis 2008 dans la majorité le mec...) Je rappelle le diagnostic de Maxime "Sorti de l’hyper-centre, on ne peut aller nulle part à vélo sans anxiété". Et ensuite, les élus habitués du khédive... Prenez le vélo. Ps: j'oubliais que le quai du canal est un coupe gorge pour ceux qui veulent s'y risquer. 4 agressions en moins d'une semaine
Membre historique de "Vélo à Saint Denis", je constate que les comites vélos tenus depuis des annees pour améliorer les infrastructures et la sécurité n'ont aucune valeur. Comme Azzedine, je vois que la photo du candidat compte plus ce jour là que l'action de Maire pour résoudre la question de la sécurité d'un canal devenu Far West. Le Maire ne s'honore pas dans cette démarche de communication, je saurai me souvenir que la campagne électorale à remis les compteurs à zéro (voire en négatif !).
Je le sent pas très à l'aise le Laurent, il doit pas pratiquer beaucoup le vélo et sans doute pense-t'il déjà à sa reconversion.Trouver une place dans le privé c'est pas gagné après une vie politique calamiteuse ! Dans un cirque peut être, un duo avec Paillard ça ferait une belle affiche !
Tous les candidats n'utilisent pas tous les 5 ans un vélo. Il y en a qui l'utilisent quotidiennement. Je ne vois pas ce que fait le Département pour le vélo... Il ne faut jamais prendre à bicyclette l'avenue Lénine ou l'avenue Marcel Cachin pour tenir des propos aussi déconnectés de la réalité.
Au lieu de faire de la com, la municipalité devrait s'attaquer aux vrais problèmes des cyclistes. A commencer par l'insécurité de certains endroits de Saint-Denis : http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/seine-saint-denis-apres-les-agressions-le-ras-le-bol-des-cyclistes-02-11-2019-8185065.php
Merci à l'association Paris en Selle pour ce diagnostic. L'arrivée du Vélib à Saint-Denis constitue un progrès. On gagne du temps dans les trajets domicile/travail. Merci à la ville de Saint-Denis d'avoir investi dans l'installation de plusieurs stations Vélib. Sur la N410 boulevard Anatole France la circulation automobile reste intense 7j/7 24h/24. Aller en vélo du Carrefour Pleyel jusqu'à la Porte de Paris par la N410 provoque une frayeur entre les camions et les voitures frôlant les vélos à quelques centimètres. Réaliser une piste cyclable sur la N410 entre le carrefour Pleyel et la Porte de Paris permettrait de mieux circuler en vélo dans Saint-Denis.
Belle initiative de Laurent Russier, je le trouve très combatif et il n’est pas responsable de l’ensemble des problèmes que Saint-Denis connaît. J’opterai pour la continuité plutôt que de la fausse nouveauté (cf Hanotin, le député invisible de 2012 à 2017)
@loicfernel, sur quoi il est combatif ? Pas sûr l'écologie c'est certain c'est même l'inverse. Pour la sécurité, il refuse la vidéo surveillance et de modifier les horaires d'intervention de la police municipale, sur la propreté il suffit de se ballader dans st Denis...

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur