À la une En ville

Plaine Commune
/ Les 9 maires d’accord pour expérimenter l’encadrement des loyers

En dépit d'un rythme de construction intensif sur le territoire, le marché locatif devrait rester sous tension dans les prochaines années
En dépit d'un rythme de construction intensif sur le territoire, le marché locatif devrait rester sous tension dans les prochaines années

Le conseil de territoire de Plaine Commune a autorisé à l’unanimité, mardi 19 février, Patrick Braouezec (PCF), son président, à solliciter l’État pour mettre en place, de façon expérimentale et pour une durée de 5 ans, l’encadrement des loyers dans les 9 communes de l’EPT. Annulé par le tribunal administratif en novembre 2017 alors qu’il était expérimenté à Paris et Lille, le dispositif a de nouveau été rendu possible par la loi Elan du 23 novembre 2018. Un certain nombre de conditions doivent cependant être réunies (écart important entre les loyers des parcs locatifs privé et social, niveau de loyer médian élevé, perspectives limitées de production pluriannuelle de logements, etc.) pour que le préfet autorise l’expérience. « L’encadrement des loyers va permettre de réguler les augmentations de loyer et d’éviter la flambée des prix, estime l’établissement public territorial dans un communiqué de presse. C’est un outil supplémentaire  pour permettre aux habitants de rester vivre sur notre territoire. » En cas d’application de l’encadrement des loyers le préfet fixerait chaque année un loyer de référence, un loyer de référence majoré (supérieur de 20%) et un loyer de référence minoré (diminué de 30%) exprimés en prix au mètre carré par catégorie de logement et par secteur géographique. En cas de non-respect du plafond de loyer le bailleur devrait rembourser le trop-perçu au locataire. Des amendes administratives allant jusqu’à 5 000 € pour les personnes physiques et 15 000 € pour les personnes morales pourraient être prononcées.

Yann Lalande

Réactions

Il s'agit d'un calcul électoral pour permettre au président de l'EPT Plaine Commune d'être réélu en mars 2020 et pour lui permettre de rester au pouvoir jusqu'en mars 2026. Encadrer les loyers aura comme effet un gel des projets immobiliers de la part des promoteurs, donc la raréfaction de l'offre et donc la hausse des prix. Patrick Braouezec veut chasser les classes moyennes des neuf villes de Plaine Commune. Il va y réussir et obtiendra sa réélection. Mais cet encadrement des loyers entraînera un net ralentissement des constructions de logement à Aubervilliers Saint-Denis et Saint-Ouen. Les promoteurs ne vont pas prendre le risque de lancer des projets qui ne se vendront pas. Le but politique sera atteint : stopper l'arrivée des classes moyennes parisiennes dans les neuf villes de Plaine Commune.
Les particuliers investisseurs sont des clients importants pour les promoteurs immobiliers. Si les loyers sont encadrés, les particuliers investisseurs n'achèteront plus de logements neufs dans Plaine Commune. Si les promoteurs immobiliers perdent leur clientèle de particuliers investisseurs, alors ils annuleront leurs projets, la construction de logements chutera dans Plaine Commune, et la raréfaction des logements disponibles entraînera la hausse des prix et celle des loyers. Avant de prendre une mesure populiste il faut réfléchir à ses conséquences.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur