Sports

#JSDC
/ Le stade de la Courtille va déménager

Le city stade de la Courtille est en mauvais état et ne peut pas être utilisé. Il y a des conflits mais des solutions vont être proposées grâce à la rénovation du quartier.
Entre autres désagréments, du matériel de chantier (bois, barre, grillage, seaux de peinture vides…) traîne sur l’aire de jeu.
Entre autres désagréments, du matériel de chantier (bois, barre, grillage, seaux de peinture vides…) traîne sur l’aire de jeu.

Le city stade de la Courtille, situé avenue Romain-Rolland, est un équipement mal en point. Il est situé au-dessus du parking en bordure de la route. C’est une des portes d’entrée du quartier Saussaie-Floréal-Courtille. Le city stade est situé juste à côté d’un foyer Adoma qui accueille des migrants, et qui sera relocalisé plus haut dans l’avenue Romain-Rolland en 2020.
 

EN IMAGES : Cure de jouvence pour le city stade

Un terrain quasiment impraticable
 

Il est entouré de grillages cassés, tordus et très dangereux. Il n’y a pas de rambarde de protection entre la pelouse et le parking situé à trois mètres en contrebas. Le risque de chute est réel… Pour nous qui jouons, les filets des buts sont déchirés et, quand il pleut, il est impossible de jouer car le terrain est inondé. Nous pouvons glisser et nous faire mal.

Du matériel de chantier (bois, barre, grillage, seaux de peinture vides…) traîne également sur l’aire de jeu. Les habitants interrogés n’étaient pas d’accord sur l’avenir du city stade. Les jeunes souhaitaient le garder et les riverains voulaient le voir disparaître à cause du bruit, notamment en été. Il est vrai que ça résonne beaucoup quand on joue. Le city stade et le parking servent aussi parfois à autre chose et certains élèves avouent : « On ne peut pas y aller parce que les grands veulent pas. »

Vers la fin des nuisances
 

 Dans le cadre de la rénovation du quartier Saussaie-Floréal-Courtille, le city stade sera détruit pour faire des plantations et laisser la place à un espace vert dédié aux jeux pour enfants. Selon le document fourni par Plaine Commune, les travaux suivent quatre axes principaux dont « l’amélioration de l’offre d’équipements, de loisirs, d’espaces verts et de services publics pour les habitants du quartier ».

Selon Dominique Le Borgne, adjoint à la Chef de projet rénovation urbaine de Saint-Denis, ce nouvel espace vert doit représenter « la nouvelle entrée du quartier ». Un nouveau city stade va donc être construit à côté du gymnase la Courtille, rue de Sevran. Autour du nouveau terrain il n’y aura pas d’habitations. Il y aura donc moins de nuisances en été. Le nouvel équipement coûtera entre 100000et 200000 € selon Dominique Le Borgne. Mais le nouveau city stade ne sera peut-être pas couvert. Une chose est sûre, nous pourrons cette fois jouer en toute sécurité.

Lyna Takarit, Cheick Ali Toure, Milan Milosavljevic, Saïd Bournane, Bilal Barros, du collège la Courtille

Réactions

L'article paru dans le JSD sur le city stade de La Courtille appelle de ma part quelques précisions sur un sujet très sensible. Comme le dit l'article les points de vue sont clivés entre ceux qui veulent le garder et ceux qui veulent le voir disparaître. Les discussions et rencontres diverses tant avec des locataires, des jeunes, etc. n'ont pas permis de dégager un consensus, ni même une orientation un peu partagée. L'article présente UN E proposition sur laquelle j'ai déjà indiqué qu'il n'y aurait pas de passage en force et qu'on prendrait le temps nécessaire de construire un projet partagé. Il y a accord aujourd'hui sur la construction d'un autre city stade à côté du gymnase ainsi que sur la création d'un espace jeu pour enfants, sans que sa localisation fasse l'unanimité. Voici où nous en sommes. Il reste donc du projet à élaborer collectivement avec tout le monde. Patrick VASSALLO, maire adjoint au quartier SFC

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur