Sports

Le Sdus vise le haut du panier

Avec 240 inscrits l’an dernier, le club du Saint-Denis US pense faire au moins aussi bien cette saison. Avec une équipe première qui va préparer sa remontée en N3 et des jeunes qui devraient soigner leurs avantages.

Ce sera le maintien ou davantage. Quand elle parle des effectifs, Martine Le Fuel, présidente de la section basket-ball du Saint-Denis US, est confiante. « Nous avons terminé la saison avec 240 licenciés et les inscriptions se font à un bon rythme », dit-elle. Quant au niveau du club, il affiche aussi de bonnes couleurs. Certes, l’équipe première a été contrainte à la descente, mais elle se donne les moyens d’une remontée rapide en N3 explique (lire ci-après) son coach Bally Bagayoko, qui annonce aussi qu’il va progressivement se mettre en retrait.
Mais chez les jeunes, la saison passée a été celle du carton plein. « De benjamins à cadets, nous avons aligné de très bons résultats, et nos six équipes se sont qualifiées pour le tournoi qualificatif régional. C’est-à-dire le plus haut niveau en dehors des épreuves du championnat de France », souligne la présidente. Et elle met aussi en avant « l’entente avec La Courneuve, qui dure depuis quatre ans, et qui permet aux deux villes d’avoir ainsi des équipes de qualité, avec un niveau suffisant pour pointer en régional ». Une pratique qui est regardée de plus en plus près par d’autres clubs, car « c’est un moyen pour faire face aux appétits de quelques gros qui viennent faire leur marché parmi nos joueurs. Les ententes permettent de regrouper les forces, d’accéder à des niveaux supérieurs et donc de garder des joueurs qui veulent progresser ».
Une quinzaine d’entraineurs, tous titulaires au moins d’un brevet départemental et pour quatre d’entre eux d’un brevet d’État, participent à la bonne marche de l’ensemble. À commencer par l’école de basket, animée depuis douze ans par Max, alias Michel Maximin. « Cette école, qui l’an dernier s’est adressée a plus de cinquante garçons et filles du niveau de l’école primaire (du baby basket aux poussins), devrait cette saison obtenir la labellisation départementale, c’est-à-dire une sorte de reconnaissance d’utilité publique. »
Petite difficulté à l’école (mais aussi dans d’autres groupes des jeunes), le petit nombre de filles. « C’est le résultat de ce que j’appelle le syndrome maman, s’amuse Max. Souvent elles croient curieusement que leurs petites filles ne rêvent que de gym ou de danse… »
Et puis Max met lui aussi en avant les bons résultats : « les poussines ont été championnes départementales, tout comme les benjamines 2, les benjamines 1 championnes régionales. Sans oublier les seniors filles qui montent en régionale ».
Et le mot de la fin sera pour la présidente Martine Le Fuel : « Pour l’équipe première, mais aussi pour les autres, on le voit, tout est permis. »
Gérald Rossi
Sdus basket-ball contact au 06 10 63 31 78 ou 09 71 79 12 63 et sdusbasketball@free.fr

Équipe première
Être vigilants jusqu’au bout
Confiant. Confiant mais prudent. « Nous avons en main de très bons arguments pour remonter en N3 », explique Bally Bagayoko, le coach des équipes seniors du club, secondé par un nouveau venu, Mustafa Hafidi, et par Henrique Iglesias. Il ajoute : « L’an dernier, nous avons fait une très bonne première partie de saison, puis dans les phases retour, on a perdu des matches que l’on n’aurait jamais dû perdre… » Et en fin de course, pour ses raisons plus administratives que sportives, l’équipe fanion s’est retrouvée en Excellence régionale.
Cette saison, « sur le papier on est plus fort, avec de nouvelles recrues et globalement des effectifs à un bon niveau », ajoute Bally qui explique que les trente-cinq gars du groupe s’entraînent trois fois par semaine, « le lundi pour travailler les fondamentaux, le mercredi le jeu collectif et le vendredi pour se projeter dans le match à venir ».
Quant aux adversaires, « ils savent tous que nous avons une bonne expérience de la N3 et quelles sont nos ambitions. Mais il y a une équipe qui va réclamer de notre part une grande vigilance pour aller jusqu’au bout, c’est nous-mêmes ».
G.R.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur