Sports

Rugby
/ Le Sdus donne le ton face à Sarcelles

Le Saint-Denis Union Sports (Sdus) rugby a réussi ses débuts en Fédérale 2 en s’imposant 27-15 contre Sarcelles. La prestation solide des bleu et blanc laisse espérer davantage que le maintien malgré une poule relevée.
© Adrien Verrechia pour Le Journal de Saint-Denis
© Adrien Verrechia pour Le Journal de Saint-Denis

Si la météo était radieuse, avec un soleil de plomb et un été jouant les prolongations, l’après-midi avait mal débuté ce dimanche 15 septembre au stade Auguste-Delaune. L’équipe réserve du Sdus, venait de prendre 50 points face à son homologue sarcelloise (28-50) composée de quelques anciens de la maison en levée de rideau. Une débâcle pas de nature à encourager l’équipe première, elle-même éliminée en huitième de finale  de Fédérale 3 le 2 juin dernier 30-12 contre Sarcelles à l’effectif encore renforcé à l’intersaison par des ex-dionysiens.

Par bonheur les saisons se suivent et ne se ressemblent pas. Le choc fratricide des promus, serré jusqu’à la mi-temps, a tourné à l’avantage (27-15) des hommes de Jonathan Marquet en seconde période. Le Sdus ouvre d’entrée le score grâce à une pénalité, 3-0. Hélas, l’indiscipline mal récurrent de la saison dernière, laisse temporairement les locaux à 14 dès la dixième minute de jeu. Le n°8 sud-africain Lwazi Ngcungama écope d’un carton jaune pour plaquage haut, une décision sans doute influencée par les nouvelles règles plus strictes. « L’année dernière on aurait dit que c’était un plaquage parfait parce qu’il le prend aux côtes, il bloque le ballon, empêche l’essai. Il va falloir s’adapter », peste son entraîneur.

Une défense vaillante

En dehors de ce fait de jeu, cette nouvelle donne ne sera au final pas si intempestive que redoutée. Cinq minutes plus tard et toujours en infériorité numérique, Saint-Denis se crée sa première occasion franche d’essai mal négociée par un jeu au pied. L’arbitre accorde toutefois un essai pénalité à la 20e minute, 10-0. L’AASS réplique en deux minutes. Les visiteurs poussent  en fin de première période. Le talonneur du Sdus reçoit alors à son tour un carton jaune à la 36è minute pour fautes répétées. Puis les Valdoisiens inscriront un autre essai juste avant de rentrer aux vestiaires sur un score de parité 10-10.

À la reprise, Sarcelles craque. Au contraire de la défense bleu et blanc, imperméable jusqu’ à la 74e. Les Jaunes se montrent moins disciplinés, sont réduits à 14 puis à 13 quelques minutes après le second carton jaune écopé par Hamza Bendif, ancien joueur du Sdus la saison dernière, pour un en-avant jugé volontaire. Les Dionysiens en profitent pour prendre le large et résisteront longtemps aux assauts sarcellois. Cette victoire acquise 27-15 efface l’amertume de juin. « On est très satisfait, se réjouit Jonathan Marquet. On est encore en rodage, faire une prestation comme ça sur un premier match c’est plus qu’encourageant. On sentait dès l’avant-match que le groupe était plus sérieux que les années précédentes. ».

Le Sdus enchaînera dès ce dimanche 22 septembre un second match à domicile contre Le Rheu, équipe de la banlieue de Rennes déjà croisée il y a deux ans lors de la première accession en Fédérale 2. « C’est une équipe qu’on connaît bien, joueuse, le genre d’équipes qu’on aime bien affronter. Il nous tarde. L’objectif, c’est de valider ces deux matchs à domicile par des victoires », confie le coach. Il n’en reste plus qu’une à décrocher pour respecter le tableau de marche avant un calendrier plus compliqué (déplacement au PUC et réception du leader, l’Olympique Marcquois).

Adrien Verrecchia

Réactions

Il ni a pas de fumer sans feu bien sûr féliciter les joueurs mais aussi l énorme travail effectuer par l ensemble des dirigeants bénévole Stephanie Sabrina Jef ,Aziz , Alain claude j marc olivier claude michel jean Jacques Sebastien et j en oublie sûrement

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur