En ville

Le quartier de la gare décroche son billet du futur

Deux lignes de tram se croiseront en 2013 dans un quartier entièrement remodelé avec la réhabilitation et la construction de nombreux immeubles de logement et de bureaux. Dès janvier, la rue du Port sera interdite aux voitures, préfigurant la mise en place d’un grand secteur piéton.

Ça se joue entre Église neuve, Brise-Échalas, les voies de la SNCF, Charles-Michels et la pointe « Confluence ». Pour parler vite. Un secteur, dit du quartier de la gare, qui pâtit d’un délabrement urbain évident, tout en possédant, notamment sur le plan architectural, de très intéressantes constructions de type faubourgs de Paris qui, mises en valeur, pourraient redonner une âme au secteur.
La collectivité publique s’est surtout concentrée ces dernières années sur d’autres sites de Saint-Denis, comme le reconnaît le maire adjoint Stéphane Peu (lire page 5), « mais avec ce nouveau mandat municipal, la priorité est mise sur ce quartier ». « L’idée est de voir se développer un vrai quartier nouveau, prenant en compte la mixité des fonctions, avec son réseau de transports en commun, l’habitat locatif et privé, le commerce, des équipements publics comme les écoles », commente Evelyne Gauthier, qui suit ce lourd dossier d’aménagement urbain à Plaine commune.
Du côté de Brise-Échalas et impasse Saint-Clément, la rénovation est déjà visible, avec 80 logements qui seront livrés en 2010, (20 en location avec l’OPH Plaine commune habitat, et 60 mis en vente). Parallèlement, l’impasse sera piétonnisée et les abords de l’école apaisés. En face, sur les 3,5 hectares de la pointe Confluence, longtemps occupée par le groupe Alstom, Plaine commune, avec l’urbaniste Nicolas Michelin, a opté pour la réalisation de 23 000 m2 de bureaux, 6300 m2 de locaux d’activités et 576 logements, avec la création de nouvelles voies et d’espaces verts, d’où il sera possible de voir Seine et canal. Rue du Port, tous les immeubles du côté nord seront démolis pour cause d’insalubrité. Les procédures de rachat à l’amiable sont actuellement menées par la RATP. C’est là que circulera en 2012 le T1 prolongé vers L’Île-Saint-Denis et les Hauts-de-Seine. Un an après, en 2013, le Tram’Y (Porte de Paris/Épinay/Villetaneuse) croisera le T1 au niveau du canal, en venant (ou se dirigeant) de la rue Dezobry. « Tout cela se situe dans un calendrier techniquement très serré », avouent les aménageurs. Rue Dezobry, viennent de débuter des fouilles archéologiques, obligatoires avant la construction d’une ligne de tram.
L’esplanade de la gare SNCF sera réaménagée, tout comme les accès et les quais, enfin accessibles aux personnes à mobilité réduite. Les discussions se poursuivent entre Plaine commune, la Ville, la SNCF et RFF (Réseau ferré de France, propriétaire des infrastructures ferroviaires) pour le percement des tunnels piétons de la gare sur la rue Charles-Michels. Reste aussi à décider, et les discussions se poursuivent avec la RATP, l’aménagement définitif du lieu de croisement des deux trams, et le déplacement de la station du T1 trop à l’étroit sur le pont du canal.
Un peu plus au sud, rue Charles-Michels, en face de la place Jean-Poulmarch, décision a été prise d’implanter dans les prochaines années un groupe scolaire de 15 à 18 classes. Et la métamorphose sera complète avec la piétonisation du secteur (lire ci-dessous).
Quant au canal, il n’est pas oublié dans l’affaire, puisque Plaine commune et le service des canaux de Paris viennent d’entamer des discussions pour la création, en face des terrains de la Confluence, d’un petit port de plaisance pour désengorger ceux de la capitale…
Gérald Rossi

La circulation dans le secteur
Piétonisation et bus moins nombreux

Le périmètre de la piétonisation n’est pas encore définitif, mais une chose est certaine, la rue du Port sera réservée au tram, et cela dès le début des travaux en janvier prochain. Afin d’éviter d’ajouter des embouteillages aux chantiers qui dureront environ trois ans, dès l’été 2009 le périmètre interdit à la circulation sera étendu. À terme, un système identique à celui du centre-ville avec bornes rétractables et télécommande pour les riverains sera mis en place, dit-on à Plaine commune…
Aujourd’hui, 900 autobus transitent chaque jour près de la gare, et ils seront bien moins nombreux avec la mise en circulation des trams et la réorganisation du réseau que réalisera la RATP.
G.R.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur