En ville

Le Pont de Soissons bruyant 500 fois par jour

Passage du RER B.Réseau ferré de France a réalisé une étude qu’elle a présentée aux riverains.
La récente gare Stade de France est voisine du pont de Soissons, qui lui témoigne de la ligne ferrée historique
La récente gare Stade de France est voisine du pont de Soissons, qui lui témoigne de la ligne ferrée historique


En décembre dernier, des riverains du Pont de Soissons adressaient à Réseau ferré de France (RFF) une pétition d’une quarantaine de signatures. Ils y réclamaient une étude pour des travaux d’isolation phonique de ce vieil ouvrage métallique au-dessus de l’avenue du Président-Wilson à Saint-Denis, où chaque passage de train déclenche un vacarme. Depuis, ces habitants de la Plaine ont reçu le soutien d’élus, dont l’adjoint EELV Michel Ribay. Et ils ont appris qu’une étude avait été réalisée en 2012 par RFF qu’ils ont donc sollicité pour en avoir connaissance. Elle leur était présentée en réunion publique le 11 mars à l’école du Lendit par Jean-Philippe Regairaz.

90 décibels

D’après cet expert acousticien auprès de la Direction régionale de RFF, le bruit atteint environ 90 décibels pour chacun des 500 trains du RER B qui empruntent quotidiennement le pont. Solution la moins onéreuse, la protection des bâtiments voisins est jugée trop restrictive par la quinzaine d’habitants présents. Pour eux, le traitement doit être réalisé à la source, comme l’envisage l’autre scénario. Celui-ci s’articule sur trois interventions, les deux premières pour poser des absorbeurs de vibration sur chaque rail et sur le platelage (ou plancher du pont), et la dernière pour habiller d’un isolant la sous-face du tablier où le trafic routier ajoute son écho. Il en résulterait une baisse de 3 décibels, suffisante selon M. Regairaz pour ramener la gêne à un niveau tout à fait supportable.

Investissement

Reste le coût de tels travaux qu’il évalue à environ 3 millions d’euros (répartis entre État, RFF, Région et collectivité locale). Ce montant est de loin inférieur à la facture acquittée pour le mur antibruit de la cité Pierre-Sémard (près de 9 millions) et de l’investissement envisagé pour la cité Paul-Éluard (6,2 millions). Mais le pont de Soissons n’est que l’un des 19 000 « points noirs bruit » recensés par RFF en Île-de-France.

M.L.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur