À la une En ville

Aménagement
/ Le parc de « Portes de Paris » s’ouvre sur la ville

Plaine Commune et Icade ont signé un protocole d’aménagement du parc des Portes de Paris, le 6 décembre. Celui-ci doit permettre le développement d’un véritable quartier ouvert sur la ville.
Le parc Les Portes de Paris se situe à l’endroit des anciens Entrepôts et Magasins Généraux de Paris (EMGP).
Le parc Les Portes de Paris se situe à l’endroit des anciens Entrepôts et Magasins Généraux de Paris (EMGP).

Situé à la lisière de Paris, entre la Porte de la Chapelle et celle d’Aubervilliers, à proximité du périphérique et de l’A1, le parc des Portes de Paris jouit d’une implantation stratégique hors pair. Faut-il rappeler que c’est là où se tenaient les anciens Entrepôts et Magasins Généraux de Paris (EMGP) .

« Nous sommes un élément charnière entre l’accès à la capitale et les territoires qui se situent au nord de Paris », confie Olivier Guillouet, directeur du développement chez Icade. Après un premier accord de développement signé en 2017 au Salon de l’immobilier (MIPIM), un protocole a été officialisé en décembre 2018, entre l’aménageur, Plaine Commune et les Villes de Saint-Denis et d’Aubervilliers sur lesquelles s’étend l’emprise. Pour les collectivités locales, et particulièrement pour Saint-Denis, l’urgence est d’ouvrir cette enclave sur la ville, et d’en faire un véritable quartier mixant les activités et les bureaux. « Aujourd’hui, il s’agit d’un espace fermé et privé, confirme Olivier Guillouet. Nous allons nous acheminer vers une ouverture progressive du parc avec l’insertion de notre trame viaire [réseau des voies de circulation] dans celle du territoire. » 

LIRE AUSSI : Nouvelle entreprise à la Plaine : un studio photo VIP
 

Les futurs aménagements d’espaces publics avec la création de nouveaux espaces verts, et l’arrivée du T8 tant attendue – il traversera le parc via la rue des Fillettes et l’avenue de Magasins Généraux – donneront la possibilité aux habitants et aux salariés d’accéder et de traverser cette zone, jusqu’alors interdite. « Cet espace, aujourd’hui d’une certaine façon privatisé, va s’ouvrir, grâce à des voiries publiques libres d’accès à tout moment, et à des espaces verts pleinement accessibles aux habitants et aux salariés », confirme David Proult, maire adjoint à l’urbanisme.

Le parc abrite aujourd’hui près de 70 bâtiments accueillant environ 280 entreprises et plus de 10 000 salariés autour de trois principaux pôles : audiovisuel et communication, mode-textile distributeurs et importateurs et un pôle tertiaire. L’attractivité du lieu a permis que de nombreux studios d’enregistrement, entreprises de mode, de cinéma, musique et télévision rejoignent le parc et renforcent ce pôle mondial de la création. 
 

200 000 m2 supplémentaires

Le protocole porte sur une partie du parc d’affaires et prévoit la réalisation pour les années à venir de 200 000 m2 supplémentaires de constructions nouvelles ou de réhabilitations, dont 40 000 m2 dédiés à de l’activité et 160 000 à des immeubles de bureaux. Les projets déjà en cours de développement représentent 167 000 m2 pour un investissement d’Icade de plus de 800 M€. Parmi les réalisations actées, un immeuble mixte hôtel/bureaux doit voir le jour en face du métro Front-Populaire, près du campus Condorcet, venant finaliser la place du même nom. De nouveaux espaces verts seront créés avec une véritable trame verte reliant ces espaces. « Pour nous, l’ouverture au public du parc déjà existant, son agrandissement ainsi que la création de nouveaux espaces verts, au total 3 hectares, sont essentiels », insiste l’élu à l’urbanisme. Un calendrier prévoit d’ores et déjà la livraison en 2020 d’une première tranche d’espaces verts (1,5 hectare), de 2021 à 2023 la réalisation du programme finalisant la place du Front-Populaire suivi des aménagements de voirie.

Claude Bardavid

Réactions

Quand Braouezec finira t'il par comprendre que la bétonnisation est en partie responsable de la hausse des températures dans les villes ? Quand Braouezec finira t'il par comprendre que la surdensité de l'habitat n'est pas un concours à disputer avec Paris ? Quand Braouezec finira t'il par comprendre que les dionysiens veulent d'abord plus d'espaces verts ?Trop c'est trop ! Assez d'égo ! Il faut en finir avec cette équipe d'incompétents bornés !
Il s'en fou Braouezec de la bétonnisation de St Denis il n'y habite pas. D'après un de ses anciens collaborateurs qui travaille avec moi son but était que St Denis atteigne les 100.000 habitants. Maintenant il peut sabler le champagne on les a dépassé.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur