À la une En ville

Aménagement
/ Le franchissement de Pleyel fait un pas vers les habitants

Une concertation publique est programmée jusqu’en juillet par Plaine Commune autour de l’ouvrage qui devrait être mis en service en décembre 2023, pour relier la gare RER D, côté Plaine, à la gare Pleyel du Grand Paris Express.
Le bâtiment-pont franchira un faisceau ferroviaire parmi les plus actifs au monde, avec 1000 trains par jour.
Le bâtiment-pont franchira un faisceau ferroviaire parmi les plus actifs au monde, avec 1000 trains par jour.

Déployé sur 273 mètres entre avenue François-Mitterrand au Landy et rue du Docteur-Finot à Pleyel, l’ouvrage de franchissement du réseau ferroviaire sera à la fois un pont bâti, une promenade en belvédère et un boulevard de correspondances pour les usagers des transports en commun. Pour recueillir questions et remarques sur ce projet monumental, une concertation publique est programmée jusqu’en juillet par Plaine Commune (1). Pour l’amorcer, une présentation publique était organisée le mercredi 11 mai au collège Dora-Maar, devant une quarantaine de personnes. L’ouvrage devrait être mis en service en décembre 2023, pour relier à la gare RER D, côté Plaine, la gare Pleyel du Grand Paris Express qui doit ouvrir à cette date. Vu à l’échelle de l’agglomération, il permettra surtout de rétablir une continuité urbaine qui ne tient aujourd’hui qu’à un fil, avec la rue du Landy, seul axe est-ouest épargné par l’emprise ferroviaire. D’où cette ambition pour « reconquérir » un morceau de ville d’un « pont habité » comme l’a souligné Patrick Braouezec, président de Plaine Commune qui en pilote la maîtrise d’ouvrage.

 

L'ouvrage culminera à près de dix mètres

 

Doté de commerces en rez-de-chaussée, le bâtiment s’étirera à partir de Pleyel sur près de 180 mètres de long. En contrebas de sa façade sud, fileront les voies réservées aux différents usagers, cyclistes, automobilistes, bus. Les circulations piétonnes occuperont quant à elles les deux tiers de la largeur du pont. Soit une vingtaine de mètres sur 62. Mais les difficultés techniques ne manquent pas pour franchir la cinquantaine de voies qui convergent vers la Gare du Nord. Décortiquées dans les études de faisabilité réalisées en 2012-2013 par la Sem Plaine Commune Développement avec la SNCF et la Société du Grand Paris (SGP), elles tiennent d’abord à cette obligation à ne pas perturber l’exploitation d’un faisceau ferroviaire parmi les plus actifs au monde, avec un millier de trains par jour. Il faudra aussi composer avec l’activité de maintenance, dont les passerelles de visite des trains qui obligent à rehausser l’ouvrage. Lequel culminera donc à près de dix mètres. De quoi offrir un intéressant panorama. La contrepartie en est, comme le disent les techniciens, un « atterrissage délicat » de part et d’autre pour se conformer aux normes d’accessibilité. Le dénivelé, côté Pleyel, atteint en effet 15 mètres qui seront absorbés par une longue rampe. Le projet est évalué à 195 millions d’euros.

 

Architecte et bureau d'étude seront désignés le 30 juin

 

Avec la convention de co-maîtrise d’ouvrage signée en avril 2015 par Plaine Commune, la SGP et la SNCF, le financement est d’ores et déjà acquis pour les études de conception. Pour la réalisation, « on mise sur un contrat de Plan État Région, indique Benoît Quessard, chef de projet à Plaine Commune. Le tour de table sera plus facile à boucler si on obtient les JO. » Rappelons que la candidature de Paris pour 2024 prévoit en effet d’implanter à Pleyel le village olympique. Pour l’heure, les cinq groupements d’architectes et bureaux d’études, désignés en novembre dernier, mettent la dernière main au dossier de conception. Au côté du Néerlandais Rem Khoolaas, l’Autrichien Dietmar Feichtinger, le Britannique Wilkinson Eyre, les Français Marc Mimran et Daniel Vaniche, hommes de l’art parmi les plus réputés, travaillent ainsi « tous les grands bureaux de l’ingénierie française », se félicite-t-on à Plaine Commune. L’équipe lauréate sera connue le 30 juin. Son projet sera présenté le 5 juillet lors de la clôture de la concertation publique.

Marylène Lenfant

(1) Par mail : fup-concertation@plainecommune.com.fr Ou sur registres à la mairie et au siège de Plaine Commune.