À la une Sports

JOP 2024
/ Le collège Dora-Maar labellisé Génération 2024

Lundi 4 février, Flashmob des collégiens de Dora-Maar
Lundi 4 février, Flashmob des collégiens de Dora-Maar

Lundi 4 février, la Semaine olympique et paralympique a été lancée en grande pompe au collège Dora-Maar dans le quartier Pleyel. Des sportifs de renom, trois ministres – Jean-Michel Blanquer (Éducation nationale), Roxana Maracineanu (Sports) et Sophie Cluzel en charge des personnes handicapées – ainsi que des élus locaux se sont déplacés dans l’établissement scolaire. À cette occasion le collège dionysien a officiellement reçu le label Génération 2024. « C’est comme une médaille, a félicité Tony Estanguet, président du Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques (Cojo) Paris 2024. Votre collège va investir un peu plus dans le sport.» «Vous serez au cœur des Jeux », a continué l’ancien champion olympique, faisant référence au village olympique qui sera situé à proximité immédiate de Dora-Maar.

Développer des projets avec les clubs du territoire, ouvrir les équipements de l’établissement aux assos extérieures, ou participer à des événements promotionnels liés aux JOP, tels sont les objectifs de ce label. «On a noué un partenariat avec le club de rugby de Saint-Ouen, on fait les mercredis du rugby avec la RATP. Le collège a aussi passé une convention avec la Ville de Saint-Denis pour ouvrir le gymnase [Aimée-Lallement, ndlr] en dehors du temps scolaire », a expliqué Hervé Mamino, le principal. « Il y a aujourd’hui presque 1000 établissements avec ce label. L’objectif, c’est d’en avoir 10000 d’ici 2024», a souligné Sophie Cluzel. 

50 vélos-bureaux

Cette Semaine olympique se veut aussi un moyen de défendre le sport pour tous et l’égalité entre les hommes et les femmes. « Quand j’ai commencé en 1996, il y avait très peu de clubs qui acceptaient des filles. Mes parents ne voulaient pas que je fasse de la boxe, a raconté Sarah Ourahmoune, vice-championne olympique aux Jeux de Rio 2016, à des élèves de 4e lors d’un cours de français. Quand on a un rêve, il faut s’y accrocher.» Pour montrer que d’autres parcours sont possibles, leur enseignante a projeté des extraits des films Billy Elliot, l’histoire d’un fils de boxeur qui veut faire de la danse, et Joue-la comme Beckham, sur une jeune fille qui rêve de devenir joueuse de football. « On suit le même entraînement qu’un athlète valide », a souligné, quant à elle, Marie-Amélie Le Fur, championne paralympique. Pour elle, il ne faut pas se mettre de barrière. «Pourquoi quelqu’un de petite taille ne pourrait pas jouer au basket?» D’une manière générale, les sportifs sont venus encourager la pratique sportive. «Il faut se bouger un peu tous les jours», a insisté Tony Estanguet. Avec le soutien financier du Cojo, le collège Dora-Maar s’est d’ailleurs équipé d’une cinquantaine de… vélos-bureaux, que les élèves ont pu découvrir le jour de l’officialisation du label. Selon le proviseur, Hervé Mamino, cela peut permettre aux élèves de se dépenser et de gagner en concentration. Essayant l’objet, Roxana Maracineanu a validé le concept: «Il nous en faudrait un au ministère!»

Aziz Oguz

Réactions

Personne se déplace dans la salle de boxe du Palais des Sports AUGUSTE DELAUNE ? Il est beau le slogan sport pour tous !! Elle est belle la politique sportive de la ville !!

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur