En ville

Le BTS audiovisuel voit plus grand

Samedi 5 décembre a eu lieu la cérémonie de pose de la première pierre de l’extension du BTS audiovisuel. La livraison est prévue en 2011.

Le projet était dans les cartons depuis « une bonne dizaine d’années », il est désormais effectif. Le BTS audiovisuel, que le lycée Suger abrite, va s’agrandir et pourra accueillir deux options supplémentaires, « métier de l’image » et « technique d’ingénierie et exploitation des équipements », portant à cinq le nombre de filières – le BTS comptant déjà les options « gestion de production et son », « montage » et « image ».

Violette Lecoq, la proviseure du lycée, n’a pas boudé son plaisir. « C’est un grand jour car c’est un vieux rêve qui devient réalité, s’est-elle enthousiasmée. Mon équipe et moi-même, nous nous sommes longtemps battus pour obtenir dans ces locaux cette formation pointue. Au début, c’était loin d’être gagné. Aujourd’hui, notre établissement qui dispose d’une section BTS de très grande qualité (la réussite aux examens atteint quasiment les 100%, ndlr) va enfin réunir toutes les options. Cela augure d’excellentes conditions matérielles et professionnelles qui vont permettre à nos élèves d’aller beaucoup plus loin dans les métiers de l’audiovisuel. »

« Il était temps car depuis l’ouverture de l’option montage, nous manquions cruellement de place »

À la faveur de cette extension, dont la livraison est prévue au plus tôt en janvier 2011, la section BTS aura une capacité d’accueil de 300 élèves, contre 72 à l’heure actuelle. La totalité des travaux, qui s’élève à 20 millions d’euros – dont 3,5 millions d’euros pour l’équipement – est financée par la région Île-de-France. « Il était temps car depuis l’ouverture de l’option montage, nous manquions cruellement de place, souligne Pascal Stoller, le responsable du BTS. Le peu de locaux qui jusqu’ici nous étaient alloués nous empêchaient de nous développer, de prendre une autre dimension. Notre nouveau bâtiment a été pensé comme une chaîne de télévision, on va pouvoir bénéficier de dispositifs pédagogiques dignes des pros et rendre cette formation plus prestigieuse encore. » De fait, avec ces deux nouvelles options, le BTS audiovisuel pourra par exemple envoyer des étudiants cadreurs et exploitants renforcer les équipes déjà en place sur les tournages.

Présent lors de l’inauguration, parmi d’autres élus de la Ville, le maire de Saint-Denis Didier Paillard a estimé que « cette extension enrichit l’offre de formation déjà existante et constitue un atout supplémentaire dans ce quartier de Franc-Moisin », sachant que 80% de la production audiovisuelle nationale est implantée à Saint-Denis. « Je connais le dynamisme de cet établissement [le lycée Suger] qui, à la base n’était pas disposé à accueillir ce type de filières, a commenté l’inspecteur d’académie de Seine-Saint-Denis, Daniel Auverlot. La pose de cette première pierre est un message porteur d’espoir et d’ambition. »

Grégoire Remund

***************

ÉCLAIRAGE

Des formations très prisées

Ouvert en 2001, cette section prépare aux métiers du son, de la production, du montage et de la post-production. Des formations très prisées, seulement 36 élèves sont sélectionnés parmi les 2000 à 3000 demandes émises chaque année. Chacune des trois options – et désormais bientôt cinq – sont dispensées gratuitement sur deux ans, pour les besoins du cinéma, de la télévision, de la publicité, du spectacle, etc. G.Re

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur