En ville

Violences conjugales
/ Leïla, 20 ans, serait morte de complications de sa grossesse

Photo d'archives © Yann Mambert / Le Journal de Saint-Denis
Photo d'archives © Yann Mambert / Le Journal de Saint-Denis

Enceinte de trois mois, Leïla, femme de 20 ans, est décédée à l'hôpital Delafontaine mercredi 3 juillet au matin. Victime de violences conjugales, elle ne serait néanmoins pas morte à cause des coups portés par son compagnon, selon les premiers éléments de l'autopsie révélés ce jeudi 4 par le parquet de Bobigny. Une grossesse extra-utérine serait la cause du décès de la jeune femme.

Mercredi 4 juillet, les cris de Leïla ont alerté un voisin de palier de la résidence étudiante où elle habitait dans le nord de la ville. Le voisin s'est alors rendu chez la victime. Lorsque le conjoint, âgé de 22 ans, a ouvert la porte, le riverain a vu le corps inanimé de la jeune femme puis il a appelé les secours. Selon Le Parisien, le compagnon était dans un état de panique. Il a été placé en garde à vue. 

La jeune femme - qui portait des traces de coup - a été ranimée par les secours avant d’être prise en charge à l’hôpital Delafontaine où elle a succombé à ses blessures. La veille, l'homme a reconnu avoir frappé sa compagne. Elle avait porté une main courante au commissariat central de Saint-Denis. Néanmoins, elle n'avait pas porté plainte. Dans la soirée, la jeune femme aurait été prise de vomissements. Son compagnon n'aurait pas voulu l'emmener à l'hôpital. 

Selon le parquet, qui se base sur l'autopsie, seuls les coups ne peuvent expliquer la mort de la jeune femme. Le conjoint risquait d'abord d'être poursuivi pour homicide, mais il pourrait finalement être mis en examen pour non-assistance à personne en danger. 

Leïla habitait depuis la rentrée scolaire 2018 dans une résidence étudiante dionysienne du quartier Semard. Elle était scolarisée à l'université Paris 8.

« À nouveau, le sexisme a tué », a déploré le maire de Saint-Denis, Laurent Russier, dans un communiqué de presse. Il a dénoncé un « drame effroyable »  adressant « [sa] première pensée […] en direction des parents, de la famille et des ami.e.s de la victime ». 

« Au début du mois de juin, une autre habitante de la circonscription, enceinte de 5 mois, était poignardée par son mari. Si elle a eu la vie sauve grâce à l’intervention de ses voisins, son futur enfant, lui, n’a pas survécu. Cette situation est insupportable, insoutenable », a réagi Stéphane Peu, député de la circonscription. Il appelle à se joindre au rassemblement organisé par la Fondation des femmes et plusieurs organisations féministes ce samedi 6 juillet à 17h sur la place de la République à Paris. 

La ville de Saint-Denis invite à participer et à soutenir le rassemblement d’un collectif de familles et de proches de victimes de féminicides organisé ce samedi 6 juillet à 17h place de la République à Paris.

La Ville de Saint-Denis organisera un rassemblement en la mémoire de Leïla lundi 8 juillet, à 19h, devant l’Hôtel de Ville.

Aziz Oguz

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur