En ville

LandyFrance deuxième partie

C’est parti sur les 13 hectares de LandyFrance Nord. Aux constructions des studios de télévision et des immeubles de bureaux s’ajouteront prochainement celles du complexe hôtelier de 1200 chambres haut de gamme et du centre de congrès international désormais relancés.

Elles pointent leurs flèches colorées à deux pas des voies ferrées. Là même où siègent entre autres Generali, une direction de la SNCF, ArcelorMittal… Pas loin de l’académie Fratellini du cirque, au pied de la gare D du RER Stade de France. De part et d’autre de l’avenue François-Mitterrand, c’est LandyFrance I. Un nom choisi par les promoteurs pour conserver une partie de l’histoire du lieu où s’est tenue au Moyen Âge l’historique foire du Lendit. Désormais, entre l’A86, le réseau ferré, l’A1 et la rue Campra, les chantiers de LandyFrance II ou Nord s’activent. Dans la continuité du LandyFrance I. Et sur 13 hectares.
Bientôt, c’est-à-dire d’ici un an ou un peu plus pour les premières livraisons d’immeubles, le secteur présentera un visage métamorphosé.

Trois chantiers distincts sont en cours

D’ores et déjà, trois chantiers distincts sont en cours. Celui de la première tranche des studios de télévision (15 300 m2 sur 45 000 au total) est le plus proche de la gare. Ces studios seront exploités par le groupe VCF déjà fortement installé sur le site des EMGP, près de la Porte de la Chapelle. Tout près s’érige le Lendit Lumière, un bâtiment de bureaux de 6000 m2, les deux ayant pour investisseur la Foncière Paris France.
Plus près de l’autoroute du Nord, un autre investisseur, Silic, a lancé la construction de 22 000 m2 de bureaux sur les 80 000 prévus-là. Pour l’heure, les occupants de ces espaces (construits en blanc) ne sont pas connus, mais les financeurs sont confiants. Pour preuve, après la défection des groupes AGF et Horizon il y a quelques mois, en raison des hoquets provoqués par la crise économique, Silic a pris leur place, devenant ainsi le principal investisseur du programme, présent désormais dans trois îlots sur quatre. Déjà bien implanté en Île-de-France dans les pôles de la Défense et des aéroports de Roissy et Orly, Silic pourra alors faire figurer sur sa carte de visite la gestion d’environ 1 200 000 m2 de bureaux.

L’hôtel haut de gamme toujours d’actualité

Autre construction à venir sur les 13 hectares, l’hôtel de 1250 chambres haut de gamme, agrémenté d’un centre international de conférences qui devrait pouvoir accueillir jusqu’à 7000 congressistes. En mars 2007, la CDEC (Commission départementale d’équipement commercial) a délivré un avis favorable et unanime pour l’installation de ce duo. Lequel devant se traduire localement par la création de plusieurs centaines d’emplois. Car à la différence de nombreux arrivants, qui débarquent avec la plupart de leurs salariés dans leurs cartons quand ils se relocalisent à Saint-Denis, centre de conférence et hôtel, qui sont des créations pures, recruteront dans le secteur. Désormais, ce projet est relancé, après le renoncement de l’exploitant allemand Estrel, longtemps intéressé. C’est le groupe international Rezidor avec ses hôtels Radisson qui est en piste, mais l’investisseur n’est pas encore connu. L’annonce, dans le cadre des projets du Grand Paris, de l’implantation possible d’une gare TGV du côté du quartier Pleyel, soit juste en face du LandyFrance Nord, devrait fortement booster l’ensemble…

Gérald Rossi

50 000 m2 de transactions immobilières au premier semestre 2009

Capitale mondiale des centres informatiques internationaux

Hors LandyFrance Nord, les transactions de locaux d’activités et de bureaux se poursuivent à un rythme soutenu, en dépit de la conjoncture générale. Pas moins de 50 000 m2 d’opérations immobilières ont ainsi été recensés au premier semestre 2009 sur la seule ville de Saint-Denis, avec un peu plus de locaux de bureaux que de locaux destinés à des activités diverses. Le volet des entrepôts étant résiduel, avec seulement un peu plus de 5000 m2.
Au chapitre des départs, on retiendra une entreprise assez symbolique, la CIPP (Riccobono) qui, au 72, rue Ambroise-Croizat, imprimait les quotidiens Libération et l’Humanité, des hebdomadaires comme Le Canard enchaîné… Elle est désormais installée à La Courneuve. Petit déménagement dans Plaine commune donc. Et Saint-Denis, qui accueillait jusqu’aux années 80, avenue Wilson, d’autres imprimeries de presse, pour France soir, les Échos ou Le Monde, tourne désormais la page.
Au chapitre des arrivées, Forclum, filiale électricité/électronique du groupe Eiffage, inaugure le 2 octobre son siège social rue du Landy, dans les 6000 m2 de l’immeuble Volta. C’est un retour pour cette société qui a longtemps occupé des locaux à la Porte de Paris, avant de s’expatrier quelques années au Blanc-Mesnil.

Télécommunications et technologies

Avenue Ambroize-Croizat, ce sont les très hautes technologies qui ont pris place sur 14 000 m2, avec un data center qui regroupe les liaisons informatiques de grandes firmes internationales. Rue du Landy, sur 7400 et 4500 m2, Médiacom 2 et 3 sont aussi des data centers, et cet ensemble (auquel s’ajoutent des unités déjà opérationnelles) fait désormais de Saint-Denis et de Plaine commune la capitale française de ces centres de données informatiques surpuissants. Lesquels ont trouvé dans ce nord parisien non seulement l’indispensable forte puissance électrique indispensable, mais aussi un foncier à des prix abordables.
Dans le désordre et pour poursuivre cette énumération incomplète : sur le parvis des Droits-de-l’Homme, à la gare B du RER, l’immeuble Balthazar accueillera à la fin de l’année 2009 les salariés de France Telecom. Dans le quartier Cristino-Garcia, chemin du Cornillon, sur 6000 m2, l’Aequo va loger une filiale de la direction de l’ingénierie de la SNCF (elle-même occupant un bâtiment avenue François-Mitterrand). L’Amarante, à proximité du site Christofle, va accueillir les services financiers communs à une filiale Société Générale/Banque postale. Quant à l’un des leaders du commerce par Internet, Venteprivée.com, déjà bien présent dans un bâtiment des EMGP, il va se développer rue du Landy, sur 300 m2, avec des bureaux et des studios de prise de vue.

G.R.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur