En ville

La vaccination débute le 16 novembre

C\'est à la Bourse du travail que seront accueillis les dionysiens. Des convocations seront reçues à domicile. La vaccination est un choix personnel non obligatoire.

Dès lundi 16 novembre, la bourse du travail va accueillir un public un peu particulier. Il ne viendra pas pour assister à une réunion syndicale ou associative, ni même à un concert. Mais pour rencontrer des médecins et personnels soignants. Ce lieu central a été proposé par la municipalité pour la vaccination pour se prémunir de la grippe A (H1N1). « Nous avons voulu que le public soit accueilli dans un lieu de qualité », explique Virginie Le Torrec, maire adjointe chargé de la santé.

Que dans des lieux définis ville par ville

À la différence de la vaccination contre la grippe saisonnière, pratiquée dans les centres de santé ou chez les médecins libéraux, celle-ci ne sera pratiquée que dans des lieux définis ville par ville par les autorités préfectorales. Quelques localités débuteront le 12.
Précision importante, il est inutile de se présenter spontanément à la bourse, où les vaccinations se dérouleront dans un premier temps le lundi de 14h à 18h et le mardi de 9h à 13h. Selon un ordre de « priorité », prenant en compte les personnels de santé, les personnes fragiles, etc., chaque citoyen va recevoir à domicile de la part de sa caisse de Sécurité sociale, un « bon de vaccination », comportant l’adresse à laquelle il faut se présenter (à la bourse de Saint-Denis) ; ce bon étant valable dix jours. Les femmes enceintes seront convoquées parmi les « prioritaires », mais elles bénéficieront d’un vaccin sans adjuvant, précise le ministère de la Santé, afin d’éviter des effets secondaires. Les bébés pourraient en profiter aussi. Reste à savoir pourquoi le reste de la population n’aura droit qu’à un produit considéré comme plus problématique… Il est vrai que la communauté scientifique et médicale ne parle pas dans cette affaire d’une voix unanime.

« Se faire vacciner est un choix individuel »

Ce qui est sûr, c’est que la vaccination est gratuite, et que les 94 millions de doses commandées par la France permettront dans l’absolu de vacciner tout le monde. « Se faire vacciner est toutefois un choix individuel, et rien n’est obligatoire », souligne Virginie Le Torrec. C’est ainsi que les équipes mobiles de médecins qui se rendront dans les établissements d’enseignement ne vaccineront les jeunes que s’ils sont en possession d’une autorisation écrite de leurs parents. Ces équipes mobiles tenteront aussi d’intervenir auprès des personnes éloignées du système de soins, comme les camps Roms, les familles regroupées dans des habitats insalubres, etc.
Pour l’heure, en Seine-Saint-Denis, vingt-quatre médecins se sont portés volontaires pour participer à cette vaccination inhabituelle, dont quatre à Saint-Denis, un libéral et trois praticiens de centres de santé municipaux.

Gérald Rossi

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur