À la une En ville

A la Plaine
/ La scientologie non désirée

Une société américaine liée à la scientologie, mouvement régulièrement dans le viseur de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires, vient d’acquérir un immeuble avenue Wilson…
Une société américaine liée à la Scientologie a acheté en 2017, cet édifice en verre de 7 331 m2 vendu par un fonds d’investissement allemand pour la somme de 33 millions d’euros.
Une société américaine liée à la Scientologie a acheté en 2017, cet édifice en verre de 7 331 m2 vendu par un fonds d’investissement allemand pour la somme de 33 millions d’euros.

Les scientologues vont-ils ouvrir une église à Saint-Denis ? C’est la question posée par l’acquisition d’un bâtiment par une société américaine liée au mouvement scientologue. L’ancien siège de Samsung, situé avenue du Président-Wilson à la Plaine, à proximité du Stade de France, a été acheté en 2017, selon des informations révélées le 10 janvier par Le Parisien. Cet édifice en verre de 7 331 m2 a été vendu par un fonds d’investissement allemand pour la somme de 33 millions d’euros. La scientologie n’a pas communiqué sur cet achat. Néanmoins, une demande d’autorisation de travaux en vue d’accueillir du public a été déposée à la préfecture de Bobigny.

Fondé en 1953 aux États-Unis par l’auteur de science-fiction L. Ron Hubbard, ce mouvement a été qualifié de secte par un rapport parlementaire français daté de 1995. Il compte une église dans le 17e arrondissement de Paris, rue Legendre. La scientologie est régulièrement dans le viseur de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes). En 2013, le mouvement a été condamné pour escroquerie en bande organisée, accusé d’avoir profité de la vulnérabilité d’anciens adeptes pour leur soutirer d’importantes sommes d’argent.

Une opération immobilière légale 

Totalement légale, l’opération d’achat à la Plaine a néanmoins suscité de fortes réactions. « Les dérives sectaires n’ont pas leur place à Saint-Denis, a dénoncé la mairie communiste. Dès mars 2017, la municipalité a alerté la préfecture et le ministère de l’Intérieur sur l’installation de la scientologie dans notre ville », a-t-elle affirmé.

Des opposants ont néanmoins critiqué la position de la Ville. « Il est incompréhensible que la mairie laisse faire. Il faut saisir tous les moyens possibles légaux pour empêcher cette installation », a reproché le militant socialiste Antoine Mokrane dans une pétition lancée vendredi 11 janvier contre l’établissement de la scientologie à Saint-Denis. « Le droit ne permet pas aux mairies d’interdire l’achat d’un bâtiment par une association, même lorsqu’elle a été condamnée à de multiples reprises, se défend la municipalité. Le droit de préemption doit être justifié légalement. La municipalité sera particulièrement attentive au respect de la loi dans l’évolution du bâtiment tout comme dans son utilisation », prévient-elle. 

Aziz Oguz

Réactions

Si l'église de scientologie investit 33 millions d'euros à Saint-Denis, alors elle recrutera des adhérents dans notre département. Il est probable qu'elle cible des séquano-dionysiennes(iens) fragiles psychologiquement. Des habitant(e)s de Seine-Saint-Denis pourraient se retrouver sous l'emprise psychologique de cette association spirituelle, à lui payer cher ses produits et services, voire à s'endetter pour cela. En 2019 combien d'habitant(e)s du 93 seront-ils(elles) appauvris par les associations proches de la scientologie ?
L’arrivée de la scientologie va venir compléter l’offre locale ! Elle manquait au catalogue municipal. Je comprends mal la polémique. L’actuel Maire assiste à la remise de diplômes d’une association très controversée (IESH). L’actuelle Maire fête Hanouka avec des Loubavitch ultra orthodoxes. Le député Stéphane Peu organise en mairie des réunions avec des loges maçonniques. Les associations salafistes et des frérots pullulent. J’allais oublier les joyeux Pentecôtistes de la rue de la Briche. Franchement, je comprends mal la polémique : la liberté cultuelle est dans l’ADN de la ville
Est-il possible d'obtenir un communiqué officiel de la Ville de Saint-Denis, avec copie des courriers envoyés et échangés par la Mairie, pour s'opposer à l'installation de la Scientologie à Saint-Denis ? Car là, tout cela donne vraiment l'impression d'un deux poids deux mesures assez gênant : des démarches administratives parfois très complexes pour l'ouverture de certains commerces d'un côté, et installation de la Scientologie en un claquement de doigts de l'autre. En clair, déclarer à la presse qu'il faut "'être vigilent", ça ne suffit pas comme opposition. Il faudra montrer un peu plus. L'opposition de la Mairie apparait bien molle en effet.
Quelques questions : la Mairie était visiblement au courant depuis un moment de ce projet d'implantation de la Scientologie. Pourquoi les élus n'en ont pas informé les habitants, les militants ? Pourquoi ne pas en avoir informé l'Observatoire de la Laïcité ? Pourquoi les habitants apprennent cela en lisant Le Parisien ? Pourquoi cette décision a été prise en catimini, sans en informer personne ? Pourquoi le PCF, premier parti politique sur la Ville, n'a pas rédigé un tract d'alerte à ce sujet ? Le PCF 93 aurait pu s'en saisir également, et alerter de ce projet d'implantation. C'était franchement pas compliqué à faire, surtout quand on prétend s'opposer à ce projet. Pas un seul article sur l'Humanité, c'est la honte quand même. Si Stéphane Peu a l'intention d'écrire au Ministre de l'économie, ce serait bien qu'il rend public le courrier qu'il va envoyer sur la Scientologie.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur