En ville

La rue du Port interdite à la circulation dès aujourd'hui

Ce mercredi 8 mars, la voie stratégique à la frontière ouest de Saint-Denis, dans le secteur de la gare principale, devient réservée aux piétons. Un bouleversement radical pour les automobilistes et les usagers de bus. Et globalement pour le quartier, à l’amorce d’une rénovation colossale.

Préparée depuis un an par les techniciens de Plaine commune, la fermeture de la rue du Port est effective depuis ce mercredi 8 avril. Les barrières devaient être posées vers 6h15 du matin après le dernier passage du bus Noctilien, dernier véhicule à emprunter cette portion de voie désormais piétonne. Ainsi va s’ouvrir la valse des engins de chantier pour prolonger la ligne T1 du tramway, sur une distance de 4,8 km jusqu’à Asnières-Genevilliers.

La rénovation urbaine espérée de longue date

Suspendue depuis des années au financement de cette infrastructure par la RATP, la Région, l’État et le département des Hauts-de-Seine (montant 103 millions d’euros), la rénovation urbaine espérée de longue date dans le quartier n’est plus un plan sur la comète. Elle fait à présent l’objet d’une programmation sur cinq ans (lire Repères). Et elle s’offre au regard au travers de perspectives aussi difficilement crédibles que ne l’étaient voici une douzaine d’années les images du renouveau de la Plaine. Affichées sur le bus d’information de Plaine commune, qui stationne jusqu’au 12 avril sur le parvis de la Gare, elles n’y retiennent en tous cas qu’une vague attention.

« Les gens se plaignent surtout de la navette»

« Les gens ne sont pas contents », constatent Guylaine et Mina, agents de médiation de l’association Partenaires pour la ville, chargée par Plaine commune de l’information sur le terrain. « Ils se plaignent surtout de la navette», précisent-elles à propos des usagers des trois lignes (177, 178 et 261), dont le terminus est transféré à la mairie de Villeneuve-La-Garenne, où ils sont acheminés à présent toutes les 15 minutes depuis la rue Charles-Michels, à bord d’un bus navette. « Des mouvements d’humeur, il y en aura, surtout quand on dira aux gens qu’il faudra marcher un peu », prédit Rodolphe, un agent de la RATP. Les critiques, les inquiétudes, les techniciens de Plaine commune y avaient été eux aussi confrontés en réunion de quartier, de la part des riverains surtout soucieux des impacts sur la circulation routière.
Dans la rue Brise-Échalas, où devront filer les voitures qui ne pourront plus tourner en direction de L’Île-Saint-Denis, « on compte 260 véhicules par heure de pointe en soirée, indique Georges Oliveira. Dans le scénario le plus négatif, il pourrait y en avoir 300 de plus avec le report de tous les véhicules qui empruntaient la rue du Port ». D’après lui, il s’agissait là à 60% d’un flux de transit « pour éviter l’A86 saturée ». « S’il y a trop de difficultés, nous régulerons les feux en conséquence sur le boulevard Marcel-Sembat. » Et le réaménagement de la Porte de Paris devrait contribuer, estime-t-il, à réduire ce flux « à terme de 50% »

« La situation ne pourra pas être pire »

D’autres incertitudes, fortement pointées par les riverains, demeurent quant aux engorgements possibles du carrefour devant le théâtre, ou de la rue Suger, déjà encombrée à cause des stationnements sauvages. « On va demander aux agents de surveillance de la voie publique (ASVP) et à la police municipale de passer plus souvent », ont notamment promis les techniciens de Plaine commune, pour qui « la situation ne pourra pas être pire » qu’avant la fermeture de la rue du Port. Les 60 0000 usagers quotidiens de cette plateforme de transports par rail, par tram et par bus, auparavant coupée par le flot des véhicules, sauront, quant à eux, apprécier la différence.
Marylène Lenfant

Repères

L’agenda du quartier gare

8 avril 2009 fermeture de la rue du Port ; suppression du parking sur le parvis de la gare ; et mise en place d’une navette de la rue Charles-Michels à la mairie de Villeneuve-La-Garenne, nouveau terminus des lignes 177, 178 et 261.
Avril-mai 2009 aménagement paysager du délaissé au nord de la gare.
Fin de l’été 2009 installation de la base vie du chantier du T1 sur la friche à l’ouest de la gare et démarrage des travaux.
2010 aménagement d’une gare de bus rue Charles-Michels ; rénovation du parvis actuel de la gare; lancement du chantier du Tram’Y rue Brise-Échalas (vers Épinay et Villetaneuse).
2012 mise en service du prolongement du T1, puis du Tram’Y.
2011-2013 aménagement du parvis ouest de la gare.
Jusqu’en 2014 le projet Gare-Confluence comporte, entre Seine et voies ferrées, des constructions de logements et de bureaux, et une nouvelle école.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur