À la une En ville

Municipales 2020
/ La liste citoyenne France insoumise prend forme

Début juin, les insoumis dionysiens, avec leur chef de file Bally Bagayoko (LFI), ont choisi de se lancer dans la bataille municipale en proposant la création d’une liste citoyenne. Mercredi 3 juillet, une trentaine d’habitants et de militants se réunissaient à Franc-Moisin.
Mercredi 3 juillet, la première rencontre de la liste citoyenne, soutenue par la France insoumise, s'est réuni à Franc-Moisin.
Mercredi 3 juillet, la première rencontre de la liste citoyenne, soutenue par la France insoumise, s'est réuni à Franc-Moisin.

C’est parti pour la liste citoyenne voulue par les Insoumis pour les élections municipales. Mercredi 3 juillet, une trentaine d’habitants et de militants se sont réunis à Franc-Moisin pour le lancement officiel de cette démarche. Début juin, les insoumis dionysiens, avec leur chef de file Bally Bagayoko (LFI), ont choisi de se lancer dans la bataille municipale en proposant la création d’une liste citoyenne. « La France Insoumise a lancé cette idée. En tant qu’habitants engagés au niveau local mais pas militants à la LFI, on a voulu répondre à cette démarche », explique Cécile Gintrac, professeure et membre du Comité de vigilance JO 2024 à Saint-Denis, l’une des organisatrices de cette première réunion.

Comme une dizaine d’habitants, elle fait partie des premiers engagés de cette démarche citoyenne qui a pour nom « Faire Saint-Denis en commun ». « Notre ville est à un tournant de son histoire, écrivent-ils dans un communiqué. Le Grand Paris, les Jeux Olympiques, la rénovation urbaine sont devenus des instruments de profit pour une poignée d’entreprises et d’investisseurs, au lieu d’être au service de tous, dénoncent-ils. Or, la plupart de ceux qui sont censés nous défendre font trop de compromis, et ne sont plus à la hauteur. On nous dépossède de notre ville et des décisions politiques. » C’est pourquoi ils répondent positivement à « l’opportunité offerte par la France Insoumise [de bâtir]une liste citoyenne ». Ils veulent que les habitants puissent proposer « des idées très concrètes pour répondre à ces trois urgences : la démocratie, l’écologie et les inégalités sociales ».

Le rapprochement avec les insoumis s’est fait naturellement, explique Cécile Gintrac. « Ce sont des militants qui sont sur le terrain au côté des gens. Ils ne sont pas juste là pour ramasser des voix », affirme-t-elle.Plusieurs insoumis étaient présents à cette première réunion où des habitants investis ont pris tour à tour la parole sur des sujets comme les écoles, le devenir des quartiers populaires, des jeunes, etc. « Ce qui m’importe, c’est que les habitants des quartiers populaires aient plus de pouvoir de décision », défend Mounir Othmane, habitant du quartier Saussaie-Floréal-Courtille. Certains ont loué la figure de Bally Bagayoko, chef de file des insoumis, présent à la rencontre. « C’est un homme de terrain, que l’on voit beaucoup, qui sait être à l’écoute », selon une habitante. « C’est l’homme le plus proche des gens », rajoute Kaïda Kroziz, enseignante et habitante à Allende, qui s’est battue contre la mise en place du stationnement résidentiel payant.

« C’est une première étape », a commenté Bally Bagayoko. Il assure que les Insoumis ont lancé l’idée de la liste citoyenne, mais ce sont les habitants qui gèrent la démarche. LFI continue d’avoir « ses propres démarches ». Le mouvement politique devra donc « trouver des convergences » avec la démarche citoyenne afin de « proposer un projet commun ». Faire Saint-Denis en commun va continuer d’organiser des rencontres dans les quartiers de la ville dans les prochaines semaines, précise Cécile Gintrac. « On va prendre notre temps », explique-t-elle. Le prochain rendez-vous aura lieu ce mardi 9 juillet (16h) dans le quartier Saussaie-Floréal-Courtille.

Aziz Oguz

Réactions

Wahou ! Premier test in vivo hyper encourageant … 30 personnes ! Si on retire les membres de la Nomenklatura bobo qui viennent s’encanailler dans les quartiers pour finir la soirée dans les dîners mondains, la géographe circonvolutionniste, les apparatchiks dissidents du PC, il reste une vingtaine de personnes … sur les 10.000 habitants que compte le quartier des Francs Moisins. C’est une évidence, la mayonnaise est en train de prendre avec la candidature de Bally Bagayoko … un peu comme celle de Manon Aubry pour les européennes !
"c'est un homme de terrain que l'on voit beaucoup" etc …. c'est surtout un homme qui a le sens de ses intérêts. Après avoir stationné dans les listes majoritaires pendant 18 ans avec l'appui du PCH, il a décidé de trahir ses anciens amis. Sans reconnaissance pour ceux qui l'ont laissé cumuler pendant des années, un salaire à plein temps de cadre de la RATP, avec les indemnités de vice président du conseil départemental et celles de maire adjoint à Saint-Denis . Mais le fait d'être l'homme politique le mieux rémunéré du département, durant au moins 4 années, aurait pu ne rien enlever à la sincérité de son engagement politique. Mais non , cela ne lui suffit plus , il tente un coup comme le fit en 2016 Macron notre actuel président en se présentant lui aussi comme un homme intègre porteur d'idées nouvelles. Monsieur Bagayoko se serait battu contre le stationnement résidentiel payant ? il me semble qu'il a approuvé et voté ce stationnement payant. Ce n'est que quelques mois après qu'il a adopté avec opportunisme une position plus contestataire et renié son suffrage initial. Calembredaines , qui peut croire que Mr Bagayoko n'est pas l'initiateur et le "stratège" de ce rassemblement populaire de 30 personnes ? Personne bien sur.. Il ne faut jamais récompenser la trahison et l 'opportuniste, toujours vous serez trahi. Les habitantes et habitants de Saint-Denis méritent mieux.
Liste citoyenne avec comme tête de liste bally bagayoko. J'y suis allé pour voir, il n y a rien de citoyen dans ces réunions, tout est déjà écrit.. Il y a bally et ses amis et nous, on nous ecoute pour à la fin de nous demander de soutenir bally. Merci, ces anciennes méthodes de politique se feront sans moi.
Drôle de critiquer les choix d'une municipalité à laquelle on participe activement depuis des années... C'est vrai que les citoyens ne sont pas impliqués dans la vie de la municipalité. Pas sûr qu'ils aient voté l'augmentation des indemnités de M. Bagayoko s'ils y avaient été invités. Cohérence quand tu nous tiens...
Bonjour. Il me semble que REVEI fait toujours partie de la majorité municipale mais je me trompe peut être.... Je cite "C’est un homme de terrain, que l’on voit beaucoup, qui sait être à l’écoute "... Pas sur, il est élu depuis plus de 15 ans dans différentes majorités toutes menées par le PCF... Et il est aussi comptable du bilan municipale. Concernant le stationnement municipale... Il a pas voté contre, il s'est abstenu. Mais bon, il a un Yoda du retournement de veste en la personne de Patrick Braouezec. On est pas à l'abri à l'entre deux tours. Des postes sont toujours à prendre.
Faire du neuf avec du vieux ? Sérieux ? Dans leur grand rêve en commun rien sur le quotidien des gens qui galèrent avec la pisse devant leur porte, la mairie qui ne répond jamais à rien, les assoces qui n'ont aucun soutien si elles n'ont pas montré patte blanche à la municipalité, les parents qui ont peur pour leurs enfants. Que du blabla d'intellos privilégiés qui se croient en mission auprès des noirs et des arabes qui habitent en HLM ! Quant à leur candidat, pur produit de la galaxie communiste et insoumis ! Un triste individu qui ne sait même pas écrire une phrase sans faire une faute d'orthographe !! On va pas le mettre à la tête de la mairie pour qu'il serve de pantin à ces bobos qui prennent la ville pour leur aire de jeu néocolonialiste.
Je l'ai évoqué à plusieurs reprises sur ce site. Cà était relevé par plusieurs internautes sur ce post (@Amir,@Najatt), le plus détestable dans cette stratégie adoptée par REVE c'est la manière sournoise de faire de la politique. Au lieu de jouer cartes sur table et d'annoncer "nous sommes des militants insoumis", les intellos bobos qui débarquent de Paris évoquent pèle mèle les futurs Jeux Olympiques, le vélo, la vie animale, les escargots de bourgogne ...et tout çà pour glisser en fin de soirée "au fait, il faut soutenir Bally Bagayoko" ! L A M E N T A B L E
Une question. Philippe CARO a voté contre l'augmentation des élus et sa délégation lui a été retiré. Bally Bagayoko défonce Laurent Russier sur son bilan et il est toujours en place. Ça sent la candidature de façade de politicien à deux francs (même pas des euros) pour se vendre et avoir le plus de poids (poste et rémunération) Bally est à la fois dedans (poste et indemnités confortables) et dehors (pour éventuellement en prendre plus) C'est dégueulasse. La politique la plus infecte.
Ce BAGAYOKO est un imposteur opportuniste ! Il suffit de l'écouter au conseil municipal (sans rire) pour constater ses insuffisances...il s'écoute parler et fait dormir tout le monde ! Son ralliement aux Insoumis fait encore rire...car nous le savons plutôt soumis à A....! Cet apprenti-sorcier risque de faire perdre la Gauche aussi ne le ménageons-pas comme ici dans cette tribune !
La proposition de loi n°1785 visant à lutter contre la haine sur internet est en discussion à l'Assemblée Nationale. Les députés LA RÉPUBLIQUE EN MARCHE veulent censurer les internautes afin d'empêcher le développement d'une résistance politique. Espérons qu'aucun maire LREM ne soit élu en mars 2020 dans les quarante villes de Seine-Saint-Denis. Bonne chance aux listes de candidates et de candidats LFI PS UDI et PCF. Espérons que des idées neuves émergent des différents programmes afin d'augmenter le taux d'emploi dans les neuf villes de Plaine Commune et d'y diminuer le chômage.
Des idées neuves avec le PCF et LFI non mais vous rigolez j'espère qu'après 2020 ils ne feront plus parti du paysage municipal.
IL faut changer toute cette municipalité qui s'accroche depuis plus de 20 ans aux rideaux de la mairie Saint denis est un gâteau et il y a un noyau qui mange dedant et les dionisyens sont délaissés dans leurs difficultés ainsi que la ville délaissée , maintenant des groupes se forment mais se sont les même personnes alors c'est bonnet blanc et blanc bonnet alors DIONISYENS ne vous faites pas berner par leur promesses CA SUFFIT Moi je suis conseillère municipale mais depuis le début de mon mandat on m a rejeté car il ne veulent pas que je m'interresse aux affaires de la municipalité personne me dit bonjour, donc depuis je me suis éloigner de tout et a décidé de me battre seule REJOIGNEZ MOI DANS MON NOUVEAU PARTI L ETOILE
Costume sur mesure, chemisette assortie, raybans,... la classe ! Ses mentors parisiens et dionysiens se sont trompés d'adresse, ce n'est pas à Franc-Moisin qu'il devrait faire sa campagne mais à Neuilly

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur