En ville

Municipales 2020
/ La citoyenneté au cœur du programme de Fetta Mellas

Saint-Denis éco-citoyenne a organisé une réunion publique le 8 février sur les thématiques de l’éducation et des mobilités. Une quinzaine de personnes se sont retrouvées pour échanger et co-construire ensemble le programme.
Fetta Mellas, tête de liste de Saint-Denis, éco citoyenne. © Delphine Dauvergne
Fetta Mellas, tête de liste de Saint-Denis, éco citoyenne. © Delphine Dauvergne

Au Bon coin, rue du Cygne, la réunion publique commence ce samedi 8 février dans un cadre convivial, ouvert au reste des clients du café. « Nous voulons que les Dionysiens s’approprient la politique, beaucoup en sont dégoûtés », souligne Fetta Mellas, la tête de liste du Saint-Denis éco-citoyenne pour les municipales 2020.

Enseignant, agent d’accueil, informaticien, éducateur sportif, agent de sécurité, moniteur d’auto-école… Une quinzaine de personnes sont attablées autour du micro qui s’échange. Ce qui les réunit : « une envie de changer les choses de manière éco-citoyenne », souligne Myriam, cheffe d’entreprise. Leur campagne est à l’image de leur idéal : participative.

LIRE AUSSI : Municipales 2020 : un rassemblement éco-citoyen
 

Éduquer à la citoyenneté

Fetta Mellas commence la réunion en esquissant des pistes pour l’éducation, « issues d’une réflexion avec six enseignants et la prise en compte des avis d’une trentaine de parents d’élèves ». Parmi les sujets où des améliorations seraient à apporter, l’enseignante en économie au lycée Bartholdi cite « l’éducation à la citoyenneté », « la sensibilisation à l’environnement », « le numérique », ou encore « le périscolaire ».

LIRE AUSSI : Fettas Mellas, tête de liste

Elle propose notamment « plus de classes à la pédagogie innovante pour que les enfants gagnent en autonomie », « des cours d’éveil à la philosophie pour apprendre aux enfants à dialoguer et réfléchir », « des ateliers de communication bienveillante, car le problème de la violence se résout par l’éducation citoyenne dès le plus jeune âge ». Est évoquée également l’idée « d’une plateforme en ligne avec des cours pour réduire l’échec scolaire ». « Elle pourrait être disponible dans les maisons de la solidarité et les espaces jeunesse », suggère l’une des participantes.

Les difficultés à trouver des stages sont aussi abordées. « Il faut imposer davantage d’engagements aux entreprises sur le territoire », suggère Myriam. « Mieux former les tuteurs », ajoute un autre. « Une bourse de stages devrait être mise en œuvre au niveau de la Ville pour aider tous les jeunes », estime Fetta Mellas. La création d’un forum des métiers d’envergure est aussi énoncée. « Les dispositifs d’aide déjà existants manquent de visibilité », critique Mauaouia.

Un plan vélo

Kamal El Mahouti, conseiller municipal de la majorité et membre fondateur de la liste, introduit la discussion sur les mobilités. Il est interpellé par un homme au comptoir sur la piétonnisation du centre-ville : « J’y ai trouvé de la tranquillité », affirme-t-il.

Au cœur de la réflexion de Kamal El Mahouti : « rétablir les droits et devoirs dans l’espace public inter-urbain, qu’il faut mieux partager et fluidifier ». Parmi les idées évoquées : mettre en place des navettes pour désenclaver certains quartiers mal desservis ; un stationnement résident gratuit ; des taxis-vélos ; favoriser le vélo avec des pistes cyclables, des aides financières, et des stationnements sécurisés. « Mieux vivre à Saint-Denis », tel est l’objectif fixé par ces citoyens et citoyennes.

Delphine Dauvergne

Réactions

Sa démarche citoyenne me plaît beaucoup... il y a un bol d'air nouveau dans la politique locale
Beaucoup de réflexions intéressantes notamment les cours d'éveil à la philosophie, l'éducation à la citoyenneté mais cette liste eco-citoyenne arrive bien tard.
'' une plateforme de cours en ligne pour lutter contre l'échec scolaire ''. Oupsssss Je n'adhère pas à cela . Et , est ce dans les attributions des municipalités? ce type de non encadrement humain des maîtrises et des pratiques des Savoirs !??