En ville

L’école rencontre la culture locale

Soixante-quinze enseignants du primaire, sur les quelque 650 que compte la ville, se sont retrouvés le 16 septembre, dès 8h30, à la cafétéria du Théâtre Gérard-Philipe. Pas pour prendre un café, encore qu’il y en avait, ni pour accueillir une classe, c’était mercredi, mais pour faire une sorte d’inventaire des ressources, culturelles essentiellement, qui font partie du patrimoine de Saint-Denis. Les équipes du musée, de l’archéologie, du Festival, de l’Écran, des médiathèques, des arts plastiques, du conservatoire, du théâtre, de la basilique… et des services environnement, santé et sports de la mairie, ont tenu une sorte de salon du partage et de l’échange. L’objectif pour les invités étant « de mieux connaître le milieu dans lequel on enseigne ».

« Cette ville si riche en activités et en monuments »

Derrière des tables carrées, les personnels des structures dialoguent avec les enseignants pour qu’ils cernent l’offre culturelle proposée et puissent la transformer en projet pédagogique avec leur classe. Comme avec cette enseignante à Puy-Pensot (maternelle) qui vit « depuis longtemps dans cette ville si riche en activités et en monuments », mais « n’y enseigne que pour la deuxième année ». Elle s’arrête à la table du TGP et repart avec l’idée d’emmener sa grande section aux Visites contées. Une autre enseignante, de l’école Saint-Just (élémentaire), se renseigne sur les fouilles à la table de l’Unité d’archéologie et prend un cours accéléré sur la constitution du centre-ville. Elle pourra emmener les CE2 à l’îlot Cygne. Elle laisse ses coordonnées.

« Démocratiser les pratiques culturelles »

De table en table, chacun glane ainsi des renseignements pour tisser au mieux sa toile du futur projet de classe. Interrompant quelques instants les discussions en petits groupes, David Proult, adjoint au maire à l’enseignement, insiste sur le rôle de l’école pour « démocratiser les pratiques culturelles et montrer que culture et sports ne sont pas seulement des loisirs ». Il rappelle que la Ville consacre 630 000 euros de budget annuel, hors personnel, pour les activités pédagogiques et conclut sur les objectifs communs avec l’Éducation nationale, coorganisatrice de l’initiative : « Nous voulons être vos collaborateurs dans la lutte contre l’échec scolaire. »

D.Sz

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur