À la une En ville

15 et 15 bis, rue Fraizier
/ Immeuble démoli-reconstruit

Près de vingt ans après l’incendie mortel de la rue Fraizier, le vieil immeuble va être rasé pour un programme de 44 logements répartis en deux bâtiments.
Le programme immobilier de la rue Fraizier a été conçu par l'architecte Dimitri Roussel.
Le programme immobilier de la rue Fraizier a été conçu par l'architecte Dimitri Roussel.

Tous les anciens du quartier s’en souviennent. C’était en 2001. Dans la nuit du 1er au 2 février, un incendie se déclare dans une copropriété vétuste du 15 et 15 bis, rue Fraizier à la Plaine. Le sinistre, d’origine criminelle, provoque la mort de sept personnes, dont cinq enfants. Et détruit 17 des 83 logements. Édifié dans les années 1920, l’immeuble de 6 étages sera consolidé. La SEM (société d’économie mixte) Plaine Commune Développement est mandatée par la Ville en vue d’une réhabilitation.

Des études sont réalisées à cet effet. « Mais l’incendie a fragilisé l’ensemble du bâtiment », comme le rapporte Élodie Touati, chargée d’opération à Plaine Commune Développement. La démolition s’impose. Depuis, la SEM a travaillé à un projet immobilier qui inclut, à l’arrière du bâtiment de la rue Fraizier, des parcelles à présent déblayées au niveau des 94 à 102 rue du Landy. D’une superficie totale de 1 272 m2, le terrain sera revendu à Plaine Commune Habitat pour la construction de deux immeubles.

Architecture écologique et responsable 

Conçu par l’architecte Dimitri Roussel, le programme a été présenté le mardi 26 mars en réunion publique. Il comportera le long de la rue du Landy un bâtiment de 22 logements sociaux, édifié sur 6 étages. Une succession de balcons en habillera la façade afin de ménager un retrait avec cette rue au trafic routier assez intense. À l’arrière, dans l’alignement de la paisible rue Fraizier, ce sont également 22 logements, mais qui ceux-là seront proposés par la CAPS à l’accession sociale. Le bâtiment se composera de trois volumes, étagés de R+2 à R+4, et percés de loggias.

Adepte d’une « architecture écologique et responsable », Dimitri Roussel a opté pour le bois, à la fois pour l’ossature et pour le bardage qui en couvrira la plupart des façades « avec un matériau qui sera traité pour ne pas qu’il grise ».

Les façades sur rue seront habillées quant à elles d’un bardage de métal blanc ondulé. Autre originalité, les espaces extérieurs partagés. Outre les terrasses communes en toiture, les habitants bénéficieront d’un cœur d’îlot planté. Ajoutons enfin qu’en lisière du programme, une venelle pour piétons (et vélos) reliera l’une et l’autre rues, sur 45 mètres de long, et qu’il est prévu là aussi de planter. Après le chantier de démolition à partir de juillet, les travaux devraient démarrer à la mi-2020 en vue d’une livraison à la mi-2022.

Marylène Lenfant

Réactions

La CAPS ?!!! Donc dans 20 ans il faudra tout détruire pour tout reconstruire à nouveau... Quand on voit l’etat de leurs dernières résidences neuves... Il y a encore des gens qui veulent acheter un appartement à la CAPS ? Mais ils sont fous !!!
La CAPS continue de construire plutôt que de s'occuper des problèmes graves qu'elle rencontre sur ces premiers programmes. "Écologique et responsable", oui c'est cela ! C'est sûr qu'avoir de l'eau dans les murs avec des taux d'humidité incroyables c'est super écolo. Pas de risque de réchauffement climatique dans les logements CAPS: mauvaise isolation et ponts thermiques sont au rendez-vous !! Surtout sur le programme Mélinée... Surtout sur le programme Villa Thierry Surtout sur le programme Deux Louise Surtout sur le programme Calypso Surtout sur le programme Quai de la Marine Surtout sur le programme l'Orange Bleue ...
Elodie Touati chargée d'opération plaine commune. Un lien avec le syndic Touati? http://copros-libres-saint-denis.over-blog.com/tag/cabinet%20emmanuel%20touati%20sarl/ Une construction Caps??? Il existe encore des pigeons pour acheter leurs trucs qu'ils appellent logements?Non mais sauve qui peut!
Bonjour @Marylène Lenfant A quand un bilan sur la CAPS?? J'entends que des critiques et aucune voix, à par celles d'élus, pour défendre ce système. Je l'ai toujours dit ici. Avoir des logements de qualité se paie. Les avoirs à bas prix, c'est avoir une qualité au rabais. Il ne faut pas se raconter d'histoire. Ce sont les prémisses des immeubles insalubres dans 20 ou 30 ans. Les élus, pourtant si friand de sociologue qui ont en fait le constat, savent très bien que les immeubles insalubres d'aujourd'hui sont les constructions de mauvaises qualité d'hier. L'histoire se répète encore et encore mais encore une fois ce sont les habitants qui paient la note. En aucune manière, élus ou fonctionnaires.
En réponse à El Gringo, s'il vous plait, évitez les amalgames. Quel rapport entre ce programme immobilier et le syndic d'Aubervilliers, si ce n'est pas un patronyme?

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur