Portrait

Il en connaît un rayon

C’est un passionné. Un fana, un fervent, un enthousiaste. Un vrai mordu, quoi ! La petite reine, la route du Tour, les géants de la route n’ont pas de secret pour lui. Bref, Marcel Ricault est tombé, non pas de, mais dans le vélo depuis tout petit. « Quand j’ai eu mon certif, j’ai eu un vélo comme cadeau. Le soir même, je l’avais avec moi au pied de mon lit », dit-il de sa voix gouailleuse de natif de Saint-Ouen. Aujourd’hui, à 63 ans, dans son joli pavillon du quartier Allende, il a aménagé sous ses combles un véritable musée. Dédié au vélo, mais pas seulement. Car Marcel a eu ce qu’on pourrait appeler une vie bien remplie. Et qui n’est pas finie.
Adolescent, il s’essaie bien sûr au cyclisme, en amateur, au Red Star. « Mais je voulais être artiste peintre », confie-t-il. Faute d’argent, il ne peut intégrer les écoles adéquates et s’oriente alors vers une formation d’ébénisterie, puis de décorateur et d’accessoiriste. C’est ainsi que, de fil en aiguille, il réalise pendant dix ans les décors de l’émission Au théâtre ce soir (vous savez, ceux de Roger Hart). Puis il devient chef de plateau régisseur au Palais des congrès. Cela a duré vingt-huit ans, durant lesquels il côtoie les plus grands. « J’ai eu de rapports privilégiés avec tous ces gens », se souvient-il. Sur l’un des murs de son « musée », figurent ainsi des affiches et photos dédicacées de Sinatra, Aznavour, Trenet, Bécaud, Johnny, Dutronc, Brialy, Delon. Avec lequel il se remémore une longue conversation, un soir, dans la loge de l’acteur. Au sujet du cyclisme, bien sûr. Car Marcel n’a jamais abandonné sa passion de jeunesse. « Elle était toujours là ; mais enfouie. »
Dans les années 80, il repique au jeu, achète un vélo, des revues, devient collectionneur. Petit à petit, il pénètre dans le milieu, construit des relations durables avec d’autres collectionneurs, mais aussi avec les Bernard Thévenet, Greg Lemond, double et triple vainqueurs du Tour, Jean-Marie Leblanc, ancien directeur de la Grande boucle, tous rencontrés lors des présentations de celle-ci au… Palais des congrès. Marcel croise les coureurs, tisse des liens, fait fructifier sa collection. Aujourd’hui, elle est impressionnante. Livres, photos, maillots dédicacés, casquettes, laissez-passer, dessins originaux de Pellos, revues de tous les pays, porte-clés, pin’s, cartes postales innombrables, timbres, bidons. « J’en ai 350. Mais ils sont dans le garage, ici je n’ai pas la place », sourit-il. Sans oublier les lettres envoyées pas les coureurs, dont beaucoup son manuscrites. Et quelques raretés, comme cette photo de Bernard Hinault à 18 ans, « dont il ne doit exister qu’une douzaine d’exemplaires ». Et puis il y a une place toute particulière pour son idole de jeunesse, Anquetil, Maître Jacques… Il a connu aussi, bien sûr, Carlos Da Cruz, le coureur dionysien, et fréquente assidument le Grand Prix annuel de Saint-Denis au vélodrome. Du cyclisme et des coureurs, Marcel pourrait en parler des heures durant, avec la même fougue. « Mais ce qui compte le plus, ce sont les relations humaines… »
Benoît Lagarrigue

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur