À la une En ville

Municipales 2020
/ Hanotin officialise sa candidature

Deux mois après Laurent Russier (PCF) et à 11 mois de l’échéance, Mathieu Hanotin (PS) a officialisé sa candidature aux prochaines municipales à la tête d’une liste Notre Saint-Denis.
Mathieu Hanotin est candidat aux élections municipales de 2020 avec la liste Notre Saint-Denis.
Mathieu Hanotin est candidat aux élections municipales de 2020 avec la liste Notre Saint-Denis.

Vendredi 12 avril, le mouvement politique d’intérêt local Notre Saint-Denis tient meeting à l’école Jean-Vilar. Ils étaient environ 200 réunis dans le préau, 100 de moins que pour le lancement de campagne de Laurent Russier quelques semaines plus tôt. Ils ont collé leur contribution sur le mur des idées, ont écouté les arguments de huit grands témoins (1) en faveur d’une candidature Hanotin, mais désormais ils veulent entendre ce pourquoi ils sont venus. Mathieu Hanotin, entré sur scène au son de Gangsta’s paradise de Coolio, fait durer le plaisir et le suspense, sous les yeux de Stéphane Troussel, patron PS du Département, avant de lâcher : « Oui il y aura une liste Notre Saint-Denis aux prochaines municipales et j’en prendrai la tête.  Cette liste sera la vôtre et je mettrai toute mon énergie au seul service de Saint-Denis et de ses habitants. »

LIRE AUSSI : Les municipales, c'est dans un an
 

L’équilibre au cœur du programme

Auparavant, le désormais candidat officiel a pris le temps de détailler son diagnostic et sa vision pour Saint-Denis. En écho au slogan de Notre Saint-Denis – Construisons la ville équilibrée de demain – Mathieu Hanotin a d’abord dressé la liste des bienfaits de l’équilibre. « C’est une vertu essentielle à l’échelle urbaine. Saint-Denis a connu l’équilibre. Mais de ville populaire elle est devenue une ville paupérisée et aujourd’hui tous les équilibres sont rompus. Il ne s’agit pas de renouer avec les équilibres du passé mais d’inventer ceux de demain. » Pour ce faire, l’ancien député a plusieurs recettes dont la première d’entre elles : « Ne pas rajouter en permanence de la pauvreté à la pauvreté et de la difficulté à la difficulté, pour ressusciter l’envie de rester à Saint-Denis. »

Écoles, commerces, sécurité et propreté, Mathieu Hanotin a pris le temps de lister ses différentes priorités, lançant au passage quelques premières idées. Le conseiller départemental a également profité de la soirée pour faire son mea-culpa suite à sa tentative infructueuse de 2014 (2) avant de conclure : « Cette fois nous serons prêts. Nous saurons quoi faire le 1er avril 2020. » Même s’il a paradoxalement affirmé le contraire vendredi, pour Mathieu Hanotin aussi la campagne des municipales est lancée.

LIRE AUSSI : Propreté : Notre Saint-Denis lance une campagne de signalement
 

Yann Lalande

  1. Thierry Grone, Nathalie Voralek, Adrien Delacroix, Ghada Hatem, Majid Bouhenna, Alice Rongier, Jean-Pierre Aurières et Laurent Monnet.
  2. Didier Paillard avait devancé Mathieu Hanotin de 181 voix au second tour.

Réactions

Je préfère un candidat qui vit à Saint Denis qu'un candidat qu'ils ne vit pas à Saint Denis et qui démissionne quand il perd. Mathieu hanotin a perdu de sa crédibilité en votant communiste aux législatives. A titre personnel, il ne représente pas la solution pour saint Denis. Je préfère un Corentin duprey ou un houari guermat qui sont du territoire,qui y vivent réellement et qui connaissent la ville ( et pas que des slogans)
Ce Monsieur Hanotin est-il de gauche ? On ne le dirait pas au vu de ses thèmes de campagne et de son annonce d'engager la chasse aux pauvres (ou la chasse aux voix de droite). En tout cas, il faut avoir un sacré culot pour se présenter à une première élection, démissionner une semaine après avoir été élu et revenir comme si de rien n'était 6 ans après. Sans oublier sa fantomatique interprétation du rôle de député ! Ce Monsieur Hanotin semble prendre les habitants pour de sacrés imbéciles...
Bonjour. @Yann Lalande, je sais que vous faites votre travail... Mais quand même. Je reprends vos mots. "Ils étaient environ 200 réunis dans le préau, 100 de moins que pour le lancement de campagne de Laurent Russier quelques semaines plus tôt. " C'est ce genre de remarque qui pourrait donner à penser que vous n’êtes pas impartiale. Ce que je peux parfaitement comprendre mais tous le monde ne le comprends pas. D'accord, on est dans le constat, mais il faut comparer qui soutient Laurent Russier et qui soutient Mathieu Hanotin. Vous ne précisez pas que Gilles Hénique, administrateur de Plaine Commune Habitat, et président de l’association « Communiquer à Saint-Denis » et qui publie le jsd appelle à soutenir Laurent Russier. Est ce que ne voyez pas un problème de déontologie? D'impartialité? Oui non? Après, je rejoins les propos de David. Il s'est décrédibilisé en 2014 et démissionnant. Mais après, est ce que la majorité actuelle est crédible?? Pas sur non plus? Elle dit que son bilan est bon pour oser se représenter. Je pense que c'est une rumeur.
@Azzedine le chiffre de l'assistance n'est en effet pas une information majeure mais c'est une information quand même. Pour avoir assisté à ces deux réunions publiques qui se sont déroulées dans la même salle et dans la même configuration il y avait assez nettement plus de présents au lancement de campagne de Laurent Russier qu'à celui de Mathieu Hanotin. C'est un constat, qui s'explique sans doute en partie par le fait qu'il est plus facile de réunir du monde pour un maire sortant. Mais force est de constater également que la candidature de Mathieu Hanotin n'a pas non plus soulevé les foules pour le moment. Dautre part ces chiffres nous renseignent aussi sur le nombre de soutiens potentiellement actifs de chacun des candidats à ce stade. Un donnée importante au moment de faire campagne. Pour ce qui est du rôle de Gilles Hénique, ce dernier oeuvre en tant que directeur de la publication du JSD à titre bénévole. Il n'a pas de rôle opérationnel au sein de la rédaction et n'intervient pas dans les choix éditoriaux. Libre à vous de me croire ou non. Cordialement Yann Lalande.
Mr Azzedine bonjour, je suis attaché à la liberté de la presse, jamais depuis 15 années que j'assume cette fonction je ne suis intervenu pour infléchir la ligne éditoriale élaborée par les rédacteurs en chef . Je pense que vous pouvez me croire.
Bonsoir @yann.lalande et Gille Hennique. Désolé mais j'ai beaucoup de mal à vous croire car vous ne posez pas les questions qui fâchent aux élus qui sont aux manettes de la ville. Je ne vous demande pas de faire du Médiapart, mais au moins de révéler des incohérence du discours municipal. Pas un mot sur Delphine Helle qui empoche des indemnités et qui est agent territoriale sur un territoire bien plus calme et très éloigné de Saint-Denis. Pas un mot sur les responsabilités des élus en charge du CTM (Soulas et Haye), Pas un mot sur le pouvoir prépondérant de P. Braouezec à Saint Denis alors qu'il est juste conseiller municipal, Pas un mot sur le mensonge de D. Paillard qui ne va pas au bout de son mandat alors qu'il le promettais dans le jsd. Mettez les élus face à leurs échecs. A écouter Laurent Russier il fait tous rose dans la ville, il veut une ville sans déchets alors que la ville est dégueulasse, c'est pas prendre les gens pour des imbéciles???
Comme souvent les arguments vont virer à la polémique habituelle sur les espaces de discussion comme celui du JSD. Restons sur le fond pour faire nos choix. Je trouve que cette phrase de M.Hanotin « Ne pas rajouter en permanence de la pauvreté à la pauvreté et de la difficulté à la difficulté, pour ressusciter l’envie de rester à Saint-Denis » résume en son projet. La campagne permanente qu'il mène sur la propreté ne concerne pas visiblement que la saleté des trottoirs et de l'espace public. Il commence à dire qu'il faut aussi regarder du côté de la composition de la population pour que Saint-Denis devienne plus propre. Le vrai enjeu des prochaines municipales est là, entre ceux qui veulent accélérer la gentrification et ceux qui n'ont pas envie que Saint-Denis prennent les mêmes options que Pantin et maintenant Saint-Ouen.
Bonjour, vous (jsd) avez fait clairement basculer les dernières élections en vous positionnant pour M.paillard. Je ne suis pas un soutien de M.Hanotin même si je vais peut être voter pour lui car les thèmes de droite selon @claire c'est à dire pouvoir avoir une ville propre et avec une vraie mixité m'intéresse tout comme une grande partie des dyonisiens. J'encourage les élus à se rendre sur le site villeideale et de voir le classement de st Denis.
Bonjour. @Daniel Ruiz Si je comprends bien, cela vous plait de vivre dans la crasse permanente?? Le vrai enjeu de la municipale est de savoir si les gens qui n'ont pas beaucoup de ressources peuvent vivre en sécurité et dans la tranquillité en espérant un avenir meilleur pour leurs enfants. Ce n'est pas l'option de la municipalité qui accepte la violence. Elle est quotidienne mais ne vit pas avec, ne la subit pas. La gentrification n'a pas aucun sens à Saint Denis, on part de tellement bas qu'il faudrait 40 ans avant que la ville change réellement. Oui certains n'ont rien à faire à Saint Denis, ceux qui ne respectent pas volontairement la loi doivent la quitter. Dealers, squatteurs, vendeurs de cigarettes, de brochettes, marchands de sommeil, syndics véreux. Si vous voulez les subir, libre à vous mais la majorité municipale est dans le déni des aspirations de la population. Elle veut quitter la pauvreté, elle ne souhaite pas se maintenir dedans.
@Paul Bonjour Paul j'ai regardé le site ville ideale et Saint-Denis est classé 233 sur 238 ville où il fait bon vivre, ce qui nous sauve ce sont les transports avec une note de 7,39/10 sinon on serait dernier je pense. Merci au JSD de confronter ces pseudo-élu devant la réalité Dyonisienne qu'ils entretiennent depuis 25ans et lorsqu'ils nous explique qu'il fait bon vivre à St-Denis. Tous les chiffres et sondage depuis 25ans n'ont fait que se dégrader.
« Ne pas rajouter en permanence de la pauvreté à la pauvreté et de la difficulté à la difficulté, pour ressusciter l’envie de rester à Saint-Denis. » ne signifie pas forcement gentrifier la ville mais c'est surtout de la faire passer d'une ville pauvre (ville tiers-mondialisée) en une vraie ville populaire digne des villes communistes des années 70 où vivaient en parfaite symbiose les classes laborieuse, moyenne et riche et où les personnes à grande précarité sociale étaient minoritaires. D'autre part il faut savoir que sociologiquement plus une ville se paupérise, plus la violence augmente et plus elle devient sale, donc arrêtons la paupérisation de cette ville TOUT SIMPLEMENT!!!!. ST DENIS est devenu surtout une ville faîte pour les bobos qui adorent affirmer leurs personnalités en nageant dans la pauvreté. On a actuellement une belle brochette de bobos chez les élus et les personnalités de l'extrême gauche qui forment l'intelligentsia de cette ville, des bobos qui ne mettent pas leurs enfants à l'école publique de ST DENIS d'ailleurs. D'autre part la pauvreté sociale actuelle de ST DENIS est devenue pour les élus actuels un business politique avec une population très influençable par une pensée unique électoraliste de type "il y a des gentils d'un coté et des méchants de l'autre, votez pour les gentils". En tout cas je souhaite aux futurs prétendants des élections municipales qu'ils soient de gauche ou de droite "bon courage" pour sauver cette ville d'un destin mortifère qui me paraîtra irréversible si nos futurs élus ont le potentiel d'être atteint du syndrome intellectuel de MADURO.
Personne n'aime vivre dans la crasse permanente et je ne fais pas exception à la règle.Je fais remarquer au passage que tous les quartiers ne sont pas aussi sales que le centre-ville. Mais ce que je persiste à souligner c'est le positionnement de M.Hanotin: il continue de tirer sur la pelote de laine de la malpropreté de nos rues mais commence aussi à viser la "malpropreté" sociale de notre ville.L'ancien directeur de campagne de Benoit Hamon à la présidentielle (il en est où d'ailleurs M.Hanotin au plan politique?) devra nous dire s'il compte continuer à construire des HLM? Faire connaître les mesures qu'il préconise pour freiner la hausse du prix de l'immobilier (Azzedine Hadji, renseignez vous sur la montée des prix à Saint-Ouen depuis que la ville est passée à droite en 2014 et vous verrez qu'il ne faut pas quarante ans pour gentrifier). Voilà ce que je souhaite en ce qui me concerne: que les municipales clarifient les projets des uns et des autres pour que nous ayons les cartes en main pour choisir.
La gentrification avec 45% d'HLM et environ 20% qui sont apparentés HLM, Saint Denis ne changera pas socialement. Et même la municipalité actuelle ne peut construire plus d'HLM, elle en a pas les moyens. Il ne peuvent que rénover ou remplacer. Je préfère un prix de l'immobilier haut et avoir de propriétaire occupant qu'un prix de l'immobilier bas et des propriétaire investisseurs qui habitent Paris et qui profitent de la rentabilité plus élevés sans investir un centime dans le bâti et le maintien de le temps. Concernant la propreté, comme la ville est sur-utilisée, la municipalité devrait avoir plus de moyens de plaine commune pour la propreté. Ce qui est juste normal. Et au final, elle en a moins. Il ne faut pas chiffrer aux nombres d'habitants mais au nombre d'usager. Il y a environ 300 000 usagers de la ville en moyen sur une journée (habitants usagers des gares et salariés de sur la Plaine). Sans compter les nombreux déchets sauvage fait par les gens externes à la ville. C'est un vrai projet. La propreté rendrait un minimum de respect pour les habitants (riches ou pauvres) de la ou ils habitent.
Ok, moi je suis d'accord pour dire que si vous ne trouvez pas que notre ville est dans un état lamentable, que la mixité sociale devient un gros mot, que les guetteurs et dealeurs ne vous dérangent pas (trop) parce qu'ils ne sont pas tout à fait en bas de chez vous mais cela : ce n'est et ne sera jamais que la faute de l'état, que la ville est sale mais que 'c'est Plaine Commune qui s'en occupe et qu'une autre municipalité ne pourra rien y faire ( il faudrait que l'on m'explique pourquoi).je pense comme @Domsd que cela est un (gros) poil manichéen, parce qu'il y a les gentils qui défendent " les pauvres " mais qui trouvent souvent les bonnes solutions pour pouvoir tenir et les autres qui sont taxés "de droite" et certains même que je connais, voudraient retrouver, un peu, de leur cher Saint-Denis où il faisait bon vivre mais Est-ce bien raisonnable et légitime?
Au secours! Qui pour virer ces cocos rompus aux affaires??? Non pas Hanotin!

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur