Côté commerce

Paradis des Antilles
/ Haïti sur cour

Le Paradis des Antilles propose de la cuisine créole.
Le Paradis des Antilles propose de la cuisine créole.

Bien que caché au fond d’une cour, le Paradis des Antilles a de nombreux aficionados, signe que cette adresse doit valoir le détour. Auparavant, déjà, se tenait le Petit Jardin, pizzeria que nombre de Dionysiens appréciaient. Marie-Rosette Clavesaint a repris ce restaurant il y a une dizaine d’années et y a imprimé son tour de main de cuisinière professionnelle aux racines créoles. Ici, au 42 rue Gabriel-Péri, c’est dorénavant spécialités haïtiennes. Des plats traditionnels préparés au jour le jour, qui exigent du temps et que Madame Clavesaint concocte chaque matin. « Rien n’est gardé pour le lendemain. Rien n’est fait à l’avance », précise la dame. Aussi, il est fortement conseillé de téléphoner pour réserver son déjeuner afin d’éviter l’attente.

Et pour vérifier s’il reste de quoi se restaurer en soirée : le Paradis ferme tôt, à 20h30, et souvent tout a été servi le midi. Les assiettes sont généreuses et d’un très bon rapport qualité/prix. Viandes et poissons sont accompagnés de salade verte, tomates, pickles et banane plantain. À part, du riz aux haricots rouge ou aux champignons noirs (appelé djon-djon) complète le repas : autant dire que l’on ressort du Paradis rassasié… Tous les jours, on trouve du poulet et du cochon (« de la rouelle marinée ») à 10€, du cabri et du poisson (« du vivaneau frit ») à 15€. Mardi, c’est « lalo », sorte d’épinard marié à du bœuf, du crabe et des crevettes. Jeudi et dimanche, c’est « riz légumes », genre de ratatouille avec porc et crabe. Samedi, on mange « le bouillon » mijoté avec pied de veau, bœuf, poireau, cresson… Pour faire passer tout ça, on peut se délecter d’un rhum vieux. Et pour les plus raisonnables d’un jus de citron ou de papaye frais réalisé sur place. Bien entendu.

Patricia Da Silva Castro

42, rue Gabriel-Péri, au fond de la cour. Fermé le lundi. Ouvert de 13h à 20h30 (sauf dimanche et jours fériés jusqu’à 17h). Tél. : 0148203900.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur