Cultures

Festival hip-hop 2009 : année d’ouverture

Un village hip-hop investira la Maison de la jeunesse. En divers lieux de la ville, les cultures urbaines seront à l’honneur avec des concerts, des battles, du slam… Et, il faut croire que les rappeurs ne sont pas sectaires, une grande soirée Coupé Décalé.

« Ce qui caractérise le plus le festival hip-hop 2009, c’est l’ouverture. » Yaya Bagayoko, responsable du pôle ressource hip-hop à la direction municipale de la jeunesse, annonce la couleur. Et précise les caractéristiques de cette ouverture. « D’abord en direction d’autres disciplines de ce qu’on appelle aujourd’hui les cultures urbaines. Mais nous travaillons aussi de plus en plus avec le monde associatif dionysien. » Déjà embryonnaire en 2008, cette tendance se confirme cette année.
La dixième édition de ce festival se déroulera sur deux semaines, du 26 octobre au 7 novembre. Avec, pour fil continu, un village hip-hop dans la cour de la Maison de la jeunesse, qui sera ouvert tous les jours de 17 h à 20 h (plus tard en fonction de la programmation) avec animations, restauration, buvette. « Nous voulons que ce lieu devienne le cœur du festival où artistes, membres d’associations, public, puissent se rencontrer », indique Yaya. Le festival débutera, mardi 27 octobre à 18 h 30 à la Ligne 13, par un grand débat avec la participation d'artistes dionysiens sur le thème : Le rap français est-il sur le déclin ? « La culture rap est-elle toujours vivante ? N’a-t-elle pas été récupérée par le mercantilisme ? Quels seront les rappeurs de demain ? Voilà quelques-unes des questions que nous souhaitons aborder », précise Yaya Bagayoko.

Beat box le 31 octobre, danse le 1er novembre, Clash des Titans le 3

Ensuite, c’est à une succession d’événements, de concerts, de battles, de rencontres que le public dionysien est invité. Parmi ceux-ci, on peut remarquer, jeudi 29 octobre à 20 h 30, toujours à la Ligne 13, la soirée 93200 % Saint-Denis, avec dix groupes dionysiens représentant chacun un quartier puis, le lendemain, vendredi 30, salle de la Légion d’honneur, une grande soirée Coupé Décalé. « Cette soirée est symbolique de l’ouverture que nous voulons », s’écrie Yaya. Ensuite viendra le temps des battles et tournois : beat box le 31 octobre à la Légion d’honneur, danse le 1er novembre au même endroit, Clash des Titans le 3 à la Ligne 13, tournoi de slam le 4 dans le belle salle des mariages de l’hôtel de ville. Par ailleurs, une nouvelle Fabrique du Macadam se déploiera dimanche 1er novembre à 16 h au théâtre de la Belle étoile, à la Plaine, avant que le festival ne se termine en apothéose avec les concerts du rappeur Salif (Nysay), avec en première partie Vocer, le 6 à la Ligne 13, du groupe hip-hop jazz Milk Coffee and Sugar à la médiathèque Don Quichotte (samedi 7 à 16 h) et en final du rappeur capverdien Doxyd le même jour à 20 h 30 à la Ligne 13.

Benoît Lagarrigue

Un programme complet est disponible à la Maison de la jeunesse, 12, place de la Résistance-et-de-la-Déportation. Tél. : 01 55 87 27 10.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur