En ville

Municipales 2020 / Le JSD prend la température : épisode 6
/ En Plaine peinards

Chaque semaine, le JSD prend la température dans un quartier en vue du prochain scrutin municipal. Sixième épisode au marché de la Plaine.
Le marché de la Plaine. © Yann Lalande
Le marché de la Plaine. © Yann Lalande

En ce samedi matin de vacances scolaires d’hiver, les chalands ne se bousculent pas sous la halle du marché de la Plaine. Les gazouillis des piafs composent la bande-son parfaite d’un lieu dont l’atmosphère paisible tranche avec le bouillonnement de son alter-ego du centre-ville.

Le centre-ville, Hélène y met rarement les pieds justement, elle qui habite la Plaine depuis vingt ans. « J’aimerais être mieux connectée au centre. Je trouve ça pas mal d’ailleurs cette histoire de navettes », faisant référence à une des propositions de la liste Changeons Saint-Denis d’Alexandre Aïdara dont les militants tractent à l’entrée du marché. « Pour le reste, je trouve que le quartier a évolué vers plus de mixité récemment et le bâti construit est de qualité », poursuit Hélène, qui ne cache pas son soulagement « de ne plus voir ces gens dormir sous les tentes avenue Wilson » en parlant des migrants qui ont été évacués début novembre. « J’espère que les pouvoirs publics feront tout pour que ça ne se reproduise pas. »

LIRE AUSSI : Le JSD prend la température, épisode 4 : La Charronnerie, rue (trop) vivante

Un quartier transformé

Pour François, le sujet de préoccupation c’est le commerce. « Ce marché est super. J’y fais le plein une fois par semaine. Par contre, dans le quartier, ça manque de diversité commerciale. » Et d’ajouter en jetant un œil à Madiana, le grand dalmatien qu’il tient en laisse, « et puis il n’y a rien pour eux (les chiens, ndlr). » Stéphane, arrivé dans les parages en 2009, préfère mettre les choses en perspectives. « Quand je suis arrivé ici c’était un chantier. Le quartier est en évolution constante. Le métro est arrivé, un supermarché et un boulanger de qualité se sont installés, le square de la Montjoie a été refait, une école a été ouverte. On a toujours des attentes fortes, mais il ne faut pas être déraisonnable. » Et le prolixe Stéphane de résumer : « On est bien ici et on pourrait y être très bien. Mieux qu’à Paris même, compte tenu des prix de l’immobilier plus bas. »

LIRE AUSSI : Le JSD prend la température, épisode 5 : Floréal, si loin de la ville

Cynthia, plainarde depuis dix ans, partage le constat sur l’évolution positive mais pointe aussi « le manque de lieux sportifs et culturels », d’un quartier qu’elle juge « un peu enclavé », par ailleurs. Les transformations constantes, Massiva, Loïc et leur petite Miki ont plus le sentiment de les subir, eux : « Depuis qu’on s’est installé il y a six ans, ça n’arrête pas. Les immeubles poussent mais ça manque un peu de verdure. »

En 2004, quand ils se sont installés à la Plaine, Laurent (en provenance de Fontenay-sous-Bois) et Marc (d’Orly) étaient parmi les premiers. Chaque samedi ils se retrouvent au marché pour partager un petit café entre voisins et parler d’une ville qu’ils sont toujours contents d’habiter, en dépit de quelques petites contrariétés. « Le quartier manque un peu de vie, mais avec le campus Condorcet ça va changer », lance, confiant, Laurent.

« Pour moi, le souci, c’est la petite délinquance, témoigne Marc. Dans notre résidence on a subi plusieurs tentatives de cambriolages par exemple. » Peut-être pas de quoi déterminer le bulletin de vote aux prochaines municipales, mais suffisant pour alimenter la conversation au marché.

Yann Lalande

Réactions

Les navettes à La Plaine... une proposition qui figurait déjà au programme de Mathieu Hanotin en 2014, et qui y figure encore.
Détritus, immondices, garages de rue, trottoirs inadaptés pour les personnes à mobilité réduite, stationnements sauvages, pauvreté des commerces, délinquance juvénile, pauvreté des commerces, pollution automobile, friches... La Plaine.... Saint-Denis.
Moi je dis que la plaine st Denis et st Denis n'ont rien a voir,on dirait que ces deux villes ne sont pas gérées par la même équipe municipale.
Dans l'article , on peut lire : » Et d’ajouter en jetant un œil à Madiana, le grand dalmatien qu’il tient en laisse, « et puis il n’y a rien pour eux (les chiens, ndlr). » Stéphane Pfffff , quel métier : ''''journaliste'''' !!!! Grrrrh
La navette électrique, la Dionysienne, pour relier la Plaine au centre ville en 10 mn est une mesure très appréciée du projet Changeons Saint-Denis. Les habitants de la Plaine plébiscite également la transformation des Cathédrales du Rail en un magnifique atout pour donner de la vie, de la culture, des commerces, des services, du travail et un grand parc dans ce quartier très bétonné et qui manque cruellement de vie de faute de commerces, services et de lieux de partages.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur