En ville

Deux ans après
/ En attendant le procès, Joliot honore Luigi

Le 17 septembre 2018, l’adolescent de 16 ans tombait sous les balles, mort à cause d’une histoire de rivalité entre quartiers. Les habitants de Joliot-Curie, d’où il était originaire, ne l’oublient pas et ont consacré le dimanche 20 septembre à sa mémoire, entre émotion et festivités.
Un tournoi de foot a été organisé sur le terrain de football de la cité Joliot-Curie, baptisé Luigi Stadium. © Aziz Oguz
Un tournoi de foot a été organisé sur le terrain de football de la cité Joliot-Curie, baptisé Luigi Stadium. © Aziz Oguz

C’est une famille et toute une cité encore en deuil. Deux ans après la disparition de Luigi, un hommage lui a été rendu dimanche 20 septembre par les habitants de Joliot-Curie. L’adolescent avait été tué à l’âgé de 16 ans dans une fusillade à Romain-Rolland, un ensemble HLM voisin situé à quelque 700 mètres. Mort à cause d’une rivalité de quartiers qui a dégénéré, un 17 septembre 2018 gravé dans les mémoires.

« Le jour qui a chamboulé nos cœurs et tourmenté nos vies », comme l’ont rappelé des jeunes femmes de Joliot, qui se sont relayées pour lire un court texte en mémoire de Luigi. « Tu es parti en laissant un vide qui ne se comble pas après tout ce temps. Tu nous manques terriblement. Il restera une partie de toi dans chacun d’entre nous. Tu étais un des nôtres et tu le resteras », ont-elles lu devant les parents de Luigi, ses sœurs, ses proches, ainsi que ses amis de Joliot, sa deuxième famille, là où il a grandi.

EN IMAGES / Hommage Luigi : déjà un an 

« Cette tragédie, ont-elles continué, ne doit pas nous faire oublier le bonheur de t’avoir connu. Alors, pour surmonter cette épreuve, on se remémore les meilleurs moments passés à tes côtés. Nous pensons à ton sourire, ta bonne humeur et tes rires. Luigi, tu étais quelqu’un de généreux, tu étais prêt à tout pour tes amis. » Et de conclure : « À jamais dans nos cœurs, on t’aime Luigi. Repose en paix. »

Un moment solennel qui a contrasté avec les festivités de la journée, pendant lesquelles un tournoi de foot a été organisé sur le terrain de la cité, baptisé Luigi Stadium, remporté joyeusement par une équipe de jeunes du quartier.

Un procès courant 2021

La vie continue, mais, deux ans après le drame, l’émotion est toujours aussi vive pour les proches de l’adolescent. « C’est très dur. On essaye de faire au mieux », souffle le père de Luigi. Comme toute sa famille, il attend impatiemment le procès. « On veut que justice soit faite pour notre fils », demande-t-il. Selon le nouvel avocat de la famille, le dossier d’instruction doit être clôturé d’ici décembre prochain. Et un procès est attendu courant 2021, sans doute pas avant juin. Jusqu’ici, peu d’informations ont filtré sur les investigations.

En mai 2019, quatre hommes – âgés entre 20 et 23 ans – ont été arrêtés : trois d’entre eux ont été mis en examen pour « meurtre » et « tentative de meurtre en bande organisée », tandis que le quatrième est accusé de « recel de malfaiteurs ». La mère de Luigi, elle, appréhende ce moment de vérité au tribunal. « Cela va être le choc », confie-t-elle, de faire face à ceux qui sont responsables de la mort de son fils.

En attendant, la famille n’a pas encore pu faire son deuil. Elle a demandé à la Ville de déplacer la plaque en hommage à Luigi à Joliot-Curie, aujourd’hui installée à l’endroit où il est décédé, avenue Romain-Rolland. Un lieu qui fait resurgir les souvenirs d’un passé encore trop douloureux.

Aziz Oguz

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur