Cultures

Nuit des musées
/ Des visites autrement

Le musée d'art et d'histoire Paul-Eluard a accueilli près de 650 visiteurs lors de la nuit européenne des musées.
Le musée d'art et d'histoire Paul-Eluard a accueilli près de 650 visiteurs lors de la nuit européenne des musées.

Opération réussie pour le musée d’art et d’histoire Paul-Éluard. Samedi 18 mai, lors de la Nuit européenne des musées, l’ancien carmel a accueilli près de 650 visiteurs, contre une cinquantaine en moyenne en temps normal.

Pour cet événement, le musée avait concocté un programme dense afin de mieux découvrir ou redécouvrir les collections et l’histoire du site. Dès 14h30, une slow visite menée avec la sophrologue Gaëlle Piton a permis de contempler autrement l’exposition Enfermement et infini. Une autre balade en pleine conscience aura lieu le 8 juin à 15h30 dans le Jardin des cinq sens. Cette visite sera suivie de lectures du bestiaire des jardins. D’autres déambulations thématiques ont eu lieu l’après-midi : une lecture de conte sur un parcours qui liait la médiathèque du centre-ville au musée, une visite guidée assurée par des élèves de 2nde du lycée Paul-Éluard qui ont bénéficié toute l’année d’un enseignement d’exploration arts visuels et patrimoines, et du théâtre aussi avec une classe de 4e du collège Fabien venue présenter sa pièce mise en scène par Jean-Max Méjean et inspirée des Métamorphoses d’Ovide.

LIRE AUSSI : Histoires d'un musée sachant livrer son art
 

Mais cette 15e édition de la Nuit des musées était aussi l’occasion d’étrenner le nouveau nom du musée dionysien rebaptisé récemment musée d’art et d’histoire Paul-Éluard en hommage au poète et à la collection qui lui est dédiée. Ce fonds a été constitué à partir de 1951 et compte aujourd’hui 2 300 œuvres et documents. L’exposition permanente consacrée au poète dionysien bénéficie depuis samedi d’une nouvelle présentation, elle contient cent cinquante œuvres dont une partie n’a jamais été montrée au public. En fin de journée, un concert a été donné par Nicolas Frize autour des correspondances entre Paul Éluard et sa muse Gala.

Le musée, c’est un endroit de contemplation dans lequel on peut aussi s’amuser. La preuve avec l’escape game Panique au musée dont plusieurs sessions avaient été programmées ce samedi. Le joueur intègre une équipe d’investigateurs mandatée par le musée et chargée d’enquêter sur la disparition fortuite d’une œuvre importante. Enfermé dans le bureau de la conservatrice, le groupe doit collecter le maximum d’informations et d’indices. Obligation de résoudre le mystère en 45 minutes car le temps presse : une équipe de transporteurs doit absolument récupérer l’œuvre pour l’emmener à l’exposition universelle de New York. À la fin, mission accomplie ou non, le musée propose une petite visite autour de l’œuvre en question. Surfant sur la mode des escape games,l’établissement culturel voit là l’opportunité de dynamiser son image et d’attirer un public encore plus large autour de ses collections. Prochaines sessions les 13 et 23 juin.

Maxime Longuet

Musée d’art et d’histoire Paul-Éluard (22 bis, rue Gabriel-Péri). Tarif slow-visite : 8 € / Pass Découverte Grand Paris Nord 6 €. Réservations sur www.exploreparis.com. Durée 1h30. Tarifs escape game (par personne) : groupe de 3 : 20€, groupe de 4 : 18€, groupe de 5 : 17€ et groupe de 6 : 15€. Jusqu’en octobre. Informations et inscriptions : 01 42 43 37 57 ou musee@ville-saint-denis.fr

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur