En ville

EELV et FdG
/ Des sorties de groupes sans commentaires

De haut en bas, de gauche à droite : Mme Diez-Soto, M. Huet, Mme Geyres, Mme Rogeret, Mme Pignot, M. Bagayoko et M. Vassallo.
De haut en bas, de gauche à droite : Mme Diez-Soto, M. Huet, Mme Geyres, Mme Rogeret, Mme Pignot, M. Bagayoko et M. Vassallo.

Une courte communication du maire en début de séance et une seule intervention dans la foulée… La démission de Béatrice Geyres, co-présidente, et Sonia Pignot du groupe Europe Écologie Les Verts et le départ annoncé du groupe Front de gauche de cinq élus d’Ensemble, dont Didier Paillard n’a « été saisi d’aucune demande à ce jour », a laissé le conseil de marbre. En apparence du moins. Maud Lelièvre (opp.PS) a juste eu le temps de faire remarquer qu’avec seulement cinq élus désormais (il en faut sept au minimum dans l’actuel règlement) « il n’y a plus de groupe EELV » sans se délecter plus avant de cette double défection. Pour essayer de comprendre, un rappel chronologique et factuel s’impose.

Le 17 avril 2014, lors de la première séance du conseil après les élections municipales, trois groupes politiques sont constitués : les élus Front de gauche et partenaires, le groupe socialistes et écologiste, le groupe des élus socialistes de gauche (qui devient fin 2015 socialistes de gauche et écologistes après le ralliement de Fatima Laronde jusqu’alors avec l’opposition PS). Le groupe EELV se créé plus tard, le 23 décembre 2014,  et comprend alors sept élus (Michel Ribay et Kamal El Mahouti n’ont jamais intégré le groupe).

Pour l’heure, c’est bouches cousues

Le conseil de la rentrée prochaine, prévu en septembre, devrait trancher plusieurs points en suspens : le nombre d’élus pour constituer un groupe sera-t-il revu à la baisse, ou pas ? Les élues partantes du groupe EELV en intégreront-elles un autre ou resteront-elles des non inscrites de la majorité ? Y’aura-t-il des rapprochements entre non inscrits tendance écolos et ex-Front de gauche ? Pour l’heure, c’est bouches cousues.

Côté Ensemble, dont on rappelle ici qu’il est la « petite » formation du Front de gauche regroupant aussi le Parti communiste et le Parti de gauche, un courrier à usage interne, mais finalement divulgué, motive les cinq sorties du groupe. « Nous sommes convaincu-e-s que les valeurs que nous partageons avec vous, nous donnent une responsabilité : faire de ce départ un “nouveau départ”», écrivent Bally Bagayoko, Conception Diez-Soto, Vincent Huet, Martine Rogeret et Patrick Vassallo à leurs collègues du Front de gauche en conclusion de leur courrier daté du 16 juin 2016. Dans celui-ci, les signataires constatent l’échec du Front de gauche qui « peine à exister ». Les rédacteurs reconnaissent qu’il n’a pas réussi à être autre chose qu’un cartel de partis et disent se heurter au même type de difficultés pour faire vivre un groupe municipal avec « un fonctionnement satisfaisant ». Le choix du départ « n’entame en rien notre volonté de contribuer avec détermination à la réussite de l’équipe de la majorité municipale rassemblée autour de notre maire, Didier Paillard », affirme le texte. Pas sûr pourtant que ce nouvel épisode y contribue… Ce que le texte n’aborde pas, mais qui pèse indéniablement dans la décision, s’enracine dans des désaccords sur des sujets sensibles. Le dernier en date avec la vidéosurveillance rejetée par les élus d’Ensemble et, surtout, la pilule amère des désistements réciproques PC-PS au second tour des Départementales. La sortie soft du groupe permet aussi de montrer aux alliés communistes qu’il faudra compter sur Ensemble quand sonnera l’heure du renouvellement des têtes de liste pour la bataille des municipales de 2020.

Réactions

Bonjour, Une précision : Kamal El Mahouti a quitté EELV début janvier 2015. Je suis pour ma part toujours membre d'EELV. Cordialement, Michel Ribay maire-adjoint
@M.Ribay : Je vous apprécie Mr RIBAY mais je vous trouve de plus en plus Shakespearien dans vos précisions : TO BE or not TO BE. "Je suis EELV mais je ne suis plus EELV" ;" je suis écolo mais j'ai arrêté d'être écolo" ... Vous croyez vraiment que vos états d'âmes sont les préoccupations des dionysiens ? Que pensez-vous exactement Monsieur RIBAY de l'action municipale ? vous la trouvez globalement positive ?
Merci pour les photos, la prochaine fois que je verrai ces personnes dans la rue ou ailleurs, on pourra discuter de la vidéosurveillance et le mal qu'ils font à cette ville. J'en ai déjà discuté avec Bagayoko ds la rue, il avait pas l'air d'apprécier et la prochaine fois, il évitera de me tendre la main.
Manoeuvres braouezequiennes, des hypocrisies qui ne trompent plus personne.
Bonjour à tous. Ce délitement de la majorité municipale est un prélude aux prochaines échéances électorales. C’est de la pure stratégie en vue de se présenter blanc comme neige aux prochaines élections. La relève de la gauche municipale n’existe pas à Saint Denis et il n’y a aucune chance pour que les quinqua de l’actuelle municipalité laisse la place aux quadras. C’est donc à S. PEU, bras droit de D. PAILLARD, en charge de défendre la dernière citadelle communiste de plus de 100 000 habitants. Parce que c’est le véritable enjeu de ce qui se joue actuellement. Enfin, S. PEU, s’il se présente aux législatives, c’est aussi pour tâter le terrain en vue des municipales… Car même s’il est pas élu, il pourra toujours retenter sa chance trois ans après. Et s’il gagne aux législatives, et (par malheur) aux municipales, et comme il ne peux désormais plus cumuler les deux postes. Donc, c’est un pari pour les 6 voir 9 prochaines années dans le pire des cas. Mais il y a de l’espoir pour que cette génération qui avait tout pour réussir et faire de Saint Denis une ville moderne, soit définitivement balayée. – Le mécontentement grandissant d’une majorité de la population. – Le taux de participation faible qui peut remonter avec forte incitation à aller voter. – La volonté des partis de « prendre cette ville » – Le non renouvellement de D. PAILLARD et P. BRAOUEZEC vu leurs ages respectifs et leurs volontés de passer les vieux jours hors de l’enfer qu’ils ont crées. – Le morcellement de la majorité municipale qui est juste un agrégats d’opportunistes. Tous ces éléments font que la majorité actuelle vacille et c’est pas fini. Elle pourrait tombée avant si le PSG de saint-denis ne sent pas en sécurité pour la prochaine échéance. Comme dirais P. CARO sur son blog... Ensemble.??? Jusqu'à quand??
@Azzedine, bravo j'ai toujours beaucoup de plaisir à vous lire, vous trouvez les mots justes pour décrire ce que je ressent.
Azzedine, c'est vous qui devriez vous présenter aux législatives pour tous les mettre dehors.
Azzedine, vos prenez vos rêves pour des réalités, déjà en 2014 et avant vous aviez imaginé le scénario de la bataille électorale victorieuse pour votre candidat Mathieu Hanotin. Mais, les électeurs ne manquent pas de bon sens , pour le bien de tous .Aujourd'hui c'est l'air de la division qui vous préoccupe ? ou vous réjouit. Manœuvres d'appareil, peut-être, bal des ambitions pourquoi pas mais à la fin se sont les électeurs qui tranchent. Ils connaissent maintenant la nocivité des politiques socialistes au plan national, ils peuvent imaginer ce que serait la même appliquée au plan local .Malgré la permanence de vos dénigrements idiots ou futiles et souvent les deux, les lecteurs de ce site savent aborder avec objectivité les réalités . Des choses restent à faire, des erreurs ont pu être commises , mais du chemin parcouru depuis les 2 ou 3 dernières décennies les élus, tous les élus n'ont pas à rougir. Nous attendons toujours le bilan de notre député Hanotin. Habitant ,Azzedine, Georges, vous qui le connaissez bien, pourriez vous faire quelque chose ?
@Belleville Bonjour. Vous comme moi, savez que l’élection de 2014 s'est déroulé à l'entre deux tours au prix d'échange de postes et de rancune envers M. HANOTIN et son putsch dans la section locale. Vous savez comme moi que les politiques sont capables de compromission et ceux de Saint Denis n'échappent à la règle. Il n'y a qu'a regarder le parcours de G. SALI à Saint Denis durant ces dernières années, un coup avec D. PAILLARD un coup contre P. BRAOUEZEC. Vous voyez, tout cela manque de cohérence et de sincérité. Quand à M. HANOTIN, il n'est pas MON candidat... Il est candidat à Saint-Denis. Et son programme était essentiellement basé sur le bilan désastreux de la municipalité. Et il est pas si infréquentable et si nocif que ça..... D. PAILLARD a sacrifié B. BAGAYAKO aux départementales... (Un sacrifice à 5000€ par mois tout de même) pour que ce cher M. HANOTIN soit élu. L’ego des uns et de autres ont fait de Saint Denis une ville dégueulasse ou il ne fait pas bon vivre. Comment pouvez-vous osez de parler de bilan positif à Saint Denis? Peut-être fait il "sens" comme dirait D. PAILLARD? Mais positif?? On a pas du tout la même notion de positif?? Pour qui c'est positif??? Les actionnaires du CAC40 qui ont pu augmenter la productivité et gagner plus d'argent en entassant leurs salariés? Les promoteurs immobiliers? Les producteurs de bétons? Pour les habitants..?? Pour les habitants pas grands chose pour eux? Ah si? La crasse? Du béton? L'insécurité?? Les embouteillages?? La surpopulation? Le trafic de drogue à ciel ouvert? Des choses qui n'existent évidemment pas à Saint-Denis. Mais comme le problème est dit de droite. Il est pris par dessus la jambe. La municipalité parle de tranquillité publique. Les mots ont leurs importance et il faut arrêter avec les éléments de langage qui décrédibilise l'action politique. Les électeurs à Saint Denis ont du bon sens... Mais lesquels?? Les 9000 qui ont voté pour D. PAILLARD aux second tour?? Combien au premier?? Sans compter les pauvres roms qu'on à mis sur les listes électorales par des associations amis de la municipalité? Les militants (nombreux dans cette ville)? C'est une minorité qui a voté pour D. PAILLARD. Sur 44000 électeurs, c'est peu. Les basses manœuvres municipales ne sont pas invisibles. C'est juste mesquin mais cela ne m'étonne pas des politiques. Certains ont mêmes fait voté des morts... Donc plus rien ne m'étonne. Vous prenez un anti communisme primaire... Mais vous vous trompez. Depuis 20 ans, P. BRAOUEZEC et D. PAILLARD ont cessé de l'être car pour moi, et je continue de le croire, le communisme a œuvrer pour le progrès sociale. Quand je vois le taux de pauvreté à Saint-Denis augmenter, je ne suis pas content. Juste triste pour les habitants. Ps: Quand à vos mesquineries, je ne m'abaisserais pas à les commenter car je ne vous connait pas, je ne me permetterais pas de vous juger. Je juge la municipalité sur des faits. Uniquement. Ps2: Je vous avez demandé de me définir la démocratie inventive (vos propos)... J'attends toujours votre réponse. Si toute fois, vous en avez une crédible à me proposer.
@belleville. Mais je me fiche d'Hanotin comme d'une guigne. Ce qui m'intéresse c'est qu'il a réussi à virer Braouezec et que celui-ci tout comme vous d'ailleurs, ne s'en est toujours pas remis. Quant à votre "réalité objective" elle résonne comme votre "démocratie populaire", on en veut plus ! Braouezec/Paillard ont réussi à faire de Saint-Denis un cloaque insécure, la voilà la réalité objective. J'avais du respect pour leur prédécesseur Berthelot homme digne, humble et à l'écoute de tous, tout le contraire des édiles actuels essentiellement attentifs à la satisfaction de leur ego
@belleville Oui le petit gamin inconnu de tous à mis une sacré raclé à votre champion Braouzec qui avait un contrôle totale de la ville de ces institutions, des médias, des associations, des autres candidats...etc et malgré ça les habitants l'ont dégagé, donc si pour vous c'est une victoire et bien tant mieux pour vous. Continuez à présenter vos champions aux élections et vous allez comprendre de gré ou de force qu'on ne veut plus de vous ici, ça fait 20ans que vous stigmatisez notre ville, vous avez fait de cette ville, la ville la plus criminogène de France et ça dure depuis 10ans, mais sous ces chiffres ce sont des gens, ce sont des drames familiaux...mais tout ça, vous vous en fichez, tout ce qui vous intéresse ce sont vos postes..allez ds la rue à St-Denis et prenez quelqu'un au hasard et dites lui que la ville est belle et que vous êtes content de votre bilan.. vous allez voir sa réaction..allez chiche, quittez un peu votre écran et allez vous confrontez à la rue, on va voir si vous tenez toujours ces discours hypocrite face aux habitants.
Quelle image pour nos jeunes? quelle crédibilité? comment pouvons nous encore prétendre être acteur de la vie politique, et faire adhérer les autres citoyens, quand la seule image donnée en pâture est une guerre de pouvoir, d'ego et toujours et encore cette histoire de gâteau ou de tarte que tout le monde veut..chacun sa part, et si possible la plus grosse pour les gourmands qui s'en mettent plein les poches..les miettes pour les pigeons qui habitent cette ville! C'est la 1ère fois, en 20 ans à Saint Denis, que je me dis sérieusement qu'il faut la quitter..il me fallait une grosse claque pour m'en convaincre..c'est fait. Merci à cette génération hypocrite, bourgeoise de s'être fait passer pour des communistes..Marx et consorts doivent se retourner dans leur tombe!! LA_MEN_TABLE!!!
La politique politicienne, pour parler djeunz, osef, non ? C'est à ça que ça sert le conseil, savoir qui est copain avec qui ? Qui place ses pions pour les prochaines élections ? Ou c'est fait pour représenter les citoyens et administrer la ville ? Chaque article du jsd, chaque séance du conseil municipal est une preuve de plus du désastre de la politique française, du fait d'élus qui ne comprennent pas ce que le mandat pour lequel ils se sont librement portés candidats représente. Vos groupes à deux francs on s'en moque royalement, pour parler poliment. S'il vous plaît messieurs dames les zélu-E-s, œuvrez à ce pour quoi vous êtes payés, arrêtez de vous moquer de nous. Rappelez-vous, l'opposition et la majorité dyonisienne sont de gauche(s) depuis des décennies, et accablent le gouvernement de gauche (et précédemment de droite) de tous les maux. Au lieu de regarder votre nombril, regardez l'état lamentable dans lequel vous avez mis notre ville. Cessez vos gamineries et vos discours, agissez. Ou constatez votre échec, et démissionnez. Ou constater votre incompétence (au sens littéral), et démissionnez. Puisque tous les maux de cette ville sont dus, non pas à vos pathétiques chamailleries mais à l'état, demandez la mise sous tutelle de la ville par le préfet, que l'on puisse comparer. Bref messieurs dames les zélu-E-s, prenez votre retraite, les dyonisiens ne vous en seront que reconnaissants.
La retraite ils ne la prendront jamais, leur constat d'échec ils s'en fichent, la soupe est bonne tout ce qui compte c'est leur indemnité. Malgré les critiques constante sur ce site rien ne change, c'est de pire en pire. Hier j'ai vu le maire sur le parvis de la gare, je me suis fait violence pour ne pas aller lui dire ses quatres vérités tellement il me dégoûte.
Fabien je suis pas doué pour les sondages et autre, mais, sur le site de change.org, on peut lancer une pétition, il faut y aller franchement pour faire avancer la démocratie!