Cultures

Médiathèque Centre-ville
/ Des séances de lecture pour malvoyants

L’association Valentin-Haüy propose un cercle de lecture à voix haute pour un public malvoyant et plus largement pour des personnes n’ayant pas un accès aisé à la lecture. La première séance a eu lieu mercredi 16 janvier.
La première séance de lecture pour aveugles, malvoyants et personnes ayant des difficultés à lire a eu lieu le mercredi 16 janvier à la médiathèque du Centre-ville.
La première séance de lecture pour aveugles, malvoyants et personnes ayant des difficultés à lire a eu lieu le mercredi 16 janvier à la médiathèque du Centre-ville.

Lire Le Mystère Henri Pick, roman de David Foenkinos (1), à voix haute et en deux heures constitue un véritable un défi. Marianne, passionnée de littérature, l’a relevé mercredi 16 janvier à la médiathèque Centre-ville devant un parterre d’une dizaine de personnes. Elle a ouvert le premier cercle de lecture à voix haute de l’association de Valentin-Haüy dont elle est membre. L’objectif est de proposer un rendez-vous régulier à des aveugles ou malvoyants, et plus généralement aux personnes n’ayant pas un accès facile à la lecture ou appréciant la lecture à voix haute. Son choix s’est porté sur cette œuvre qu’elle avoue « avoir dévorée durant l’été ».

Le récit se déroule dans le milieu de l’édition. Les personnages sont auteurs, éditeurs, critiques littéraires, bibliothécaires. Au centre, un mystérieux manuscrit sur les derniers moments d’une histoire d’amour, trouvé dans une bibliothèque ayant pour spécificité d’accueillir les œuvres refusées par les maisons d’édition. Évidemment, la lecture exhaustive ne tient pas en deux heures. Marianne a expliqué, en préalable, sa manière de faire : « Je vais en lire de larges extraits que je vais entrecouper de résumés afin que personne ne perde le fil de l’intrigue. » Ce qui, pour une œuvre avec autant de rebondissements, n’est pas simple. Les extraits lus à haute voix rendent bien le style de David Foenkinos. C’est efficace.
 

Un cycle de lecture jusqu'en juin

« Un polar, en quelque sorte », a lancé à la fin de la séance Françoise, malvoyante venue de Paris et habituée des cercles de lecture Valentin-Haüy. Elle n’en a pas perdu une miette et apprécie ces moments autour de la littérature, elle qui ne peut plus lire. Cette initiative, soutenue par la médiathèque Centre-ville, est le produit de la rencontre entre Marianne la lectrice et Saci Mehdi de l’antenne dionysienne de l’association Valentin-Haüy. M. Mehdi est déjà l’initiateur de séances de tir pour aveugles et malvoyants. Ces échanges avec la jeune femme, rencontrée à la Fête de Saint-Denis, ont débouché sur l’ouverture de ce cercle de lecture à voix haute. Cette première à Saint-Denis marque le début d’un cycle qui se poursuivra jusqu’au mois de juin (2).

Véronique Le Coustumer

  1. Le Mystère Henri Pick de David Foenkinos (Folio Gallimard, 336 pages).
  2. Prochains cercles de lecture à voix haute par l’association Valentin-Haüy : mercredis 30 janvier, 13 février, 13 et 27 mars, 10 avril, 22 mai de 10h à 12h, salle d’activité de la médiathèque Centre-ville (4, place de la Légion-d’Honneur. Tél. :  01 71 86 32 00). Les dates pour juin sont encore à fixer.

Réactions

J'ai lu avec intérêt cette expérience. Je suis lectrice à voix haute en public. Formée à la lecture à voix haute, je lis bénévolement dans les bibliothèques des extraits de romans en général sur un thème proposé (par exemple "La gourmandise", "Les portaits", "Le père"...) auprès d'un public adulte. Si vous pensez qu'un public serait intéressé pour partager un moment de lecture, nous pouvons échanger à ce sujet. Bien à vous Stéphanie tél 06 82 17 96 49

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur