@ vous

Terres agricoles/Biodiversité
/ " Des patates et des radis, non à Europa City "

Nom ou initiales: 
MR

Un millier de personnes ont manifesté, dimanche 21 mai, dans le centre-ville de Gonesse (Val d’Oise) contre le projet de centre commercial du groupe de grande distribution Auchan.

Organisée par le Collectif pour le triangle de Gonesse (CPTG), la manifestation était soutenue par de nombreuses organisations (France nature environnement (FNE), Les Amis de la terre, la Confédération paysanne, Solidaires, la CGT d’Ile-de-France, Attac, Biocoop, réseau d’Amap).

Les opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes étaient aussi présents pour faire part de leur solidarité avec ceux qui se battent ici pour la sauvegarde des terres agricoles menacées.

Les candidats Europe Ecologie-Les Verts dans les circonscriptions du 93 étaient nombreux à s'être déplacés à l'occasion de cette journée de mobilisation dont Laurent Servières, candidat sur Pierrefitte, Saint-Denis et Villetaneuse.

Ils ont souligné à cette occasion l'importance d'avoir le maximum de députés écologistes dans la future Assemblée.

Terres agricoles/Biodiversité

Réactions

Le temps est venu où il ne suffit plus d'être, chacun dans son coin, des petits colibris... C'est pourquoi j'ai adhéré à l'écologie politique. Candidat du Mouvement écologiste indépendant (MEI) aux législatives des 11 et 18 juin prochains dans la 1e circonscription de Seine Saint Denis.
Le MEI est le seul parti qui analyse chaque acte sous la loupe écologiste : préserver la nature, la planète, dans l'intérêt des terriens. Et tout peut passer sous cette loupe : le social, l'économie, le terrorisme, l'Europe, la santé, etc. C'est la nature qui guide les comportements humains. Il faut donc se soucier de notre impact sur la nature. Ainsi, quand la crise écologique va s'amplifier, les gens vont être tentés par les discours sécuritaires de l'extrême-droite. Le MEI propose donc par exemple la fin du quinquennat et l'avènement du septennat unique, avec référendums d'initiative populaire. Il faut engager la transition énergétique, en diminuant le gaspillage, en vivant de façon moins gourmande pour, au fur et à mesure, fermer toutes les centrales nucléaires françaises, à commencer par Fessenheim. Si le MEI veut vivre sur un territoire beau et plein de vie, il souhaite aussi passer un contrat social avec les agriculteurs pour leur double mission : produire une alimentation de qualité et gérer un territoire vivant. Il faut consommer local pour développer l'emploi et diminuer la pollution.
Côté éducation, je suis contre le collège unique, mais souhaite une meilleure orientation pour les jeunes et davantage de passerelles.

Réagissez à l'article

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur