À la une En ville

Paris 8
/ D’occupant à étudiant

Lundi 5 novembre, l’Université Paris 8 organisait une journée d’accueil pour la promotion 2018-2019 du cursus de « Français langue étrangère (FLE) destiné aux populations réfugiées ».
Accueil des nouveaux étudiants FLE, lundi 5 novembre
Accueil des nouveaux étudiants FLE, lundi 5 novembre

En 2015, Paris 8 créait le diplôme universitaire (DU) de Français langue étrangère (FLE) pour les populations réfugiées en insertion universitaire. Il permet à des réfugiés ou demandeurs d’asile d’acquérir le niveau de français nécessaire à la reprise de leur formation dans l’enseignement supérieur français. Les étudiants sont exonérés des frais de scolarité et bénéficient d’un accompagnement personnalisé dans leurs démarches administratives.

Ils sont sélectionnés sur dossier et après entretien en fonction de leurs projets et motivations. Pas de limite d’âge et une seule condition : avoir le bac ou équivalent. L’an dernier, sur 30 inscrits, 20 ont obtenu leur diplôme et poursuivent aujourd’hui leurs études, à Paris 8 pour 14 d’entre eux. « Mais ce sont 30 diplômés que je veux à la fin de l’année ! » La présidente de l’université, Annick Allaigre, donne le ton, ce lundi 5 novembre, avant de remettre à chacun en main propre sa carte d’étudiant.

L’opportunité de s’intégrer

Après avoir visité le campus et déjeuné au CROUS, les futurs élèves ont assisté à la présentation en français et en anglais de l’équipe pédagogique et du programme. Les 17 hommes et 13 femmes retenus cette année viennent de Syrie, du Bengladesh, du Soudan, du Tchad, de Palestine, d’Afghanistan, de Chine, d’Iran et du Sri Lanka. Chez eux, ils étudiaient le droit, la gestion ou la littérature. Cette année, ils participeront à une trentaine de sorties culturelles et suivront des cours de grammaire, phonétique et expression trois heures par jour, entre midi et 15h. « On mangera quand ? », s’inquiète l’un des étudiants.

Une préoccupation légitime mais dont la banalité détonne et offre une précieuse occasion pour tous de sourire et pour la responsable du DU de plaisanter : «  Vous ne mangez pas, il n’y a que des nourritures spirituelles ! »

Parmi les étudiants qui ont faim d’apprendre, il y a Misbah, un Soudanais de 26 ans. Entre janvier et juin, il a occupé avec une centaine d’exilés le bâtiment A de l’université où il entame désormais son année d’étude. Ils sont 9 autres anciens occupants (18 avaient fait acte de candidature) à s’asseoir sur les bancs de la fac en cette rentrée. Quatre en FLE dont Misbah et 5 dans d’autres cursus. Logé depuis peu dans un foyer à Paris, Misbah est resté en contact avec certains de ceux qui comme lui ont trouvé un hébergement. Les autres, pas de nouvelles. « I will do my best », promet-il, « I am lucky » (1).

Amélie Mercusot

  1. Je ferai de mon mieux, je suis chanceux

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur