@ vous

Elections municipales
/ Désunion, danger !

Nom ou initiales: 
appel citoyen

Attention ! C’est le cri qui vient spontanément aux lèvres de tout être humain confronté à un danger imminent.

Attention ! C’est cette interjection de l’urgence que nous choisissons pour interpeler les forces dionysiennes de la gauche et de l’écologie à moins d’un an des élections municipales.

Nous sommes des Dionysiennes et des Dionysiens attaché.e.s à la justice sociale, aux solidarités, aux services publics, aux valeurs essentielles que porte la municipalité élue en 2014.

Nous lisons avec consternation des informations qui annoncent le scenario d’un éclatement des forces qui constituent la majorité municipale.

A nos yeux, cette division de premier tour est non seulement le chemin le plus sûr pour aboutir à la défaite, mais c’est aussi la marque d’un jeu politicien qui pollue la vitalité démocratique et renforce l’abstention.

Nous ne voulons pas que Saint-Denis connaisse le même sort que sa voisine Saint-Ouen qui, à la surprise générale, a quitté le navire de la gauche et se retrouve avec un maire soutien du gouvernement qui gentrifie sa ville avec entrain, met à mal le logement social et affaiblit les services publics.

Nous ne voulons pas que la guerre des égos et l’égoïsme partisan de forces politiques dionysiennes, certes différentes mais porteuses d’un socle commun, conduisent Saint-Denis dans le fossé d’une droitisation assumée ou larvée. Il faut avoir la volonté d’inventer ensemble, construire avec les habitant.e.s de nos quartiers, le futur de notre ville.

C’est pourquoi, tant qu’il est encore temps, nous tirons le signal d’alarme pour que le chemin de la division soit abandonné au plus vite et pour que s’ouvre la voie du dialogue constructif avec la volonté d’aboutir à l’union.
En un mot, nous voulons que celles et ceux qui se ressemblent s’assemblent pour cultiver les nombreux champs de leur convergence au lieu de mettre en avant le petit nombre de leurs différences.

Pour conclure, nous rappelons l’adage « l’union fait la force » que nous complétons par un proverbe québécois : « les coups font les bosses »...

Premiers signataires : Macit Aktas, Valentino Beretta, Nadia Boussa, Françoise Davisse, Luc Fauchois, Miguel De La Fuente, Chantal Delahousse, Pierre Flament, Sébastien Camille Freudenthal, Philippe Gouttes, Gilles Henique, Salah Khemissi, Nina Lahmer, Jean-Yves Le Gourrierec, Jacques Marsaud, Benjamin Masure, Bilel Mir, Françoise Roblin, Daniel Mollier-Sabet, Dominique Sanchez, Juliette Seydi, Oumar Sow.

Elections municipales

Réactions

Bonjour
A tous les humanistes de cette gauche qui s’est dévié de sa mission originelle, vous êtes hors sol.
Vous parlez de gagner les élections mais est ce que vous avez un bilan?
A part nous proposer du béton, je n’ai pas vu la situation des habitants s’améliorer.
Ça fait deux publications en très peu de temps de convaincre les membres de votre majorité de ne pas se présenter. Pourquoi alors Laurent Russier a devancé tous les autres candidats ? Est il plus légitime que les autres?

Je pense que la responsabilité de cette désunion est Didier Paillard et donc de Patrick Braouezec en imposant Laurent Russier sans débat en petit comité. Il faut assumer les choix maintenant.

Et pour certains, c’est la possibilité de pousser définitivement dehors une génération d’élus qui ont survécu dans la médiocrité au détriment des habitants.

Franchement, on a la preuve tous les jours que vous êtes dans l’échec. Ouvrez juste les yeux.

Que la désunion soit un danger pour les encartés et les bobos tant mieux ! On va pouvoir respirer un peu d'air frais. Et vive Saint-Ouen !

Vous êtes sérieux quand vous dites que vous ne voulez pas être comme saint Ouen...Contrairement à saint Denis, la ville de Saint Ouen redevient attractive, les rues sont propres, la délinquance diminue selon les statistiques, les professeurs demandent leur affectation dans cette ville, les classes moyennes et supérieures s'installent ce qui crée une mixité sociale, bref ce que l'on souhaite à saint denis.

Réactions d'intellos, enfants gâtés d'un héritage démocratique intellectuel désuet de l'ancien monde d'avant les gilets jaunes, les gilets jaunes de novembre 2018 (et non ceux de mars 2019).
Je ressens une belle brochettes de bobos dans cette pétition d'ailleurs.
Ce qui se joue actuellement pour les élections municipales c'est un choix de société: voulons nous réinstaurer une vraie ville populaire comme SAINT DENIS était dans les années 70 à l'âge d'or du PCF (G MARCHAIS, FITERMAN, etc) ou bien voulons persévérer dans la création d'une ville de pauvres digne d'une ville du tiers monde comme RIO DE JANEIRO avec ses ghettos sociaux par le bas (FRANC MOISIN) et ses ghettos sociaux par le haut (gentrification) , bref une ville à la BRAOUEZEC avec son altermondialisme bas de gamme. Il est vrai que la pauvreté sociale est devenu un business politique.

Face à une liste dont beaucoup de noms me sont inconnus, je m'interroge !

Résumé de la situation - L. Russier fait une annonce prématurée de candidature aux municipales de 2020 sans concerter les autres groupes de la majorité municipale.

Faut il comprendre dans cette tribune que les autres candidats potentiels de cette majorité ( Bally Bagayoko - Kader Chibane - Georges Sali) doivent faire abstinence et se désister en vertu du "c'est le 1er qui dit qui est ?

Faut il comprendre l'inverse que c'est L.Russier qui doit se désister ?

Cela mérite des explications complémentaires des rédacteurs de la tribune.

Je connais la majeure partie des noms. C'est un appel citoyen qui a toujours soutenu l'équipe en place. Il faudrait mieux écrire " appel de personnes proches de la municipalité "

Réagissez à l'article

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur