@ vous

Elections municipales
/ Désunion, danger !

Nom ou initiales: 
appel citoyen

Attention ! C’est le cri qui vient spontanément aux lèvres de tout être humain confronté à un danger imminent.

Attention ! C’est cette interjection de l’urgence que nous choisissons pour interpeler les forces dionysiennes de la gauche et de l’écologie à moins d’un an des élections municipales.

Nous sommes des Dionysiennes et des Dionysiens attaché.e.s à la justice sociale, aux solidarités, aux services publics, aux valeurs essentielles que porte la municipalité élue en 2014.

Nous lisons avec consternation des informations qui annoncent le scenario d’un éclatement des forces qui constituent la majorité municipale.

A nos yeux, cette division de premier tour est non seulement le chemin le plus sûr pour aboutir à la défaite, mais c’est aussi la marque d’un jeu politicien qui pollue la vitalité démocratique et renforce l’abstention.

Nous ne voulons pas que Saint-Denis connaisse le même sort que sa voisine Saint-Ouen qui, à la surprise générale, a quitté le navire de la gauche et se retrouve avec un maire soutien du gouvernement qui gentrifie sa ville avec entrain, met à mal le logement social et affaiblit les services publics.

Nous ne voulons pas que la guerre des égos et l’égoïsme partisan de forces politiques dionysiennes, certes différentes mais porteuses d’un socle commun, conduisent Saint-Denis dans le fossé d’une droitisation assumée ou larvée. Il faut avoir la volonté d’inventer ensemble, construire avec les habitant.e.s de nos quartiers, le futur de notre ville.

C’est pourquoi, tant qu’il est encore temps, nous tirons le signal d’alarme pour que le chemin de la division soit abandonné au plus vite et pour que s’ouvre la voie du dialogue constructif avec la volonté d’aboutir à l’union.
En un mot, nous voulons que celles et ceux qui se ressemblent s’assemblent pour cultiver les nombreux champs de leur convergence au lieu de mettre en avant le petit nombre de leurs différences.

Pour conclure, nous rappelons l’adage « l’union fait la force » que nous complétons par un proverbe québécois : « les coups font les bosses »...

Premiers signataires : Macit Aktas, Valentino Beretta, Nadia Boussa, Françoise Davisse, Luc Fauchois, Miguel De La Fuente, Chantal Delahousse, Pierre Flament, Sébastien Camille Freudenthal, Philippe Gouttes, Gilles Henique, Salah Khemissi, Nina Lahmer, Jean-Yves Le Gourrierec, Jacques Marsaud, Benjamin Masure, Bilel Mir, Françoise Roblin, Daniel Mollier-Sabet, Dominique Sanchez, Juliette Seydi, Oumar Sow.

Elections municipales

Réactions

Bonjour
A tous les humanistes de cette gauche qui s’est dévié de sa mission originelle, vous êtes hors sol.
Vous parlez de gagner les élections mais est ce que vous avez un bilan?
A part nous proposer du béton, je n’ai pas vu la situation des habitants s’améliorer.
Ça fait deux publications en très peu de temps de convaincre les membres de votre majorité de ne pas se présenter. Pourquoi alors Laurent Russier a devancé tous les autres candidats ? Est il plus légitime que les autres?

Je pense que la responsabilité de cette désunion est Didier Paillard et donc de Patrick Braouezec en imposant Laurent Russier sans débat en petit comité. Il faut assumer les choix maintenant.

Et pour certains, c’est la possibilité de pousser définitivement dehors une génération d’élus qui ont survécu dans la médiocrité au détriment des habitants.

Franchement, on a la preuve tous les jours que vous êtes dans l’échec. Ouvrez juste les yeux.

Que la désunion soit un danger pour les encartés et les bobos tant mieux ! On va pouvoir respirer un peu d'air frais. Et vive Saint-Ouen !

Vous êtes sérieux quand vous dites que vous ne voulez pas être comme saint Ouen...Contrairement à saint Denis, la ville de Saint Ouen redevient attractive, les rues sont propres, la délinquance diminue selon les statistiques, les professeurs demandent leur affectation dans cette ville, les classes moyennes et supérieures s'installent ce qui crée une mixité sociale, bref ce que l'on souhaite à saint denis.

Réactions d'intellos, enfants gâtés d'un héritage démocratique intellectuel désuet de l'ancien monde d'avant les gilets jaunes, les gilets jaunes de novembre 2018 (et non ceux de mars 2019).
Je ressens une belle brochettes de bobos dans cette pétition d'ailleurs.
Ce qui se joue actuellement pour les élections municipales c'est un choix de société: voulons nous réinstaurer une vraie ville populaire comme SAINT DENIS était dans les années 70 à l'âge d'or du PCF (G MARCHAIS, FITERMAN, etc) ou bien voulons persévérer dans la création d'une ville de pauvres digne d'une ville du tiers monde comme RIO DE JANEIRO avec ses ghettos sociaux par le bas (FRANC MOISIN) et ses ghettos sociaux par le haut (gentrification) , bref une ville à la BRAOUEZEC avec son altermondialisme bas de gamme. Il est vrai que la pauvreté sociale est devenu un business politique.

Face à une liste dont beaucoup de noms me sont inconnus, je m'interroge !

Résumé de la situation - L. Russier fait une annonce prématurée de candidature aux municipales de 2020 sans concerter les autres groupes de la majorité municipale.

Faut il comprendre dans cette tribune que les autres candidats potentiels de cette majorité ( Bally Bagayoko - Kader Chibane - Georges Sali) doivent faire abstinence et se désister en vertu du "c'est le 1er qui dit qui est ?

Faut il comprendre l'inverse que c'est L.Russier qui doit se désister ?

Cela mérite des explications complémentaires des rédacteurs de la tribune.

Je connais la majeure partie des noms. C'est un appel citoyen qui a toujours soutenu l'équipe en place. Il faudrait mieux écrire " appel de personnes proches de la municipalité "

Bonjour les humanistes.

Je pense que vous avez peur. Peur de ne plus pouvoir être au crochet de la municipalité. Peur de ne plus être en position de force dans le département.

Depuis 30 ans et l'arrivé de Patrick Braouezec, Saint Denis est devenu un dépotoir à ciel ouvert.
Voulu et construit par des élus complètement déphasés des attentes des habitants.

Et quand j'entends dire en plein conseil municipal, Laurent Russier dire que Saint Denis est un phare (même lui a eu honte de la phrase), je me demande pour qui travaille les élus?
Est ce que les habitants ont demandé d'avoir des bidonvilles en bas de chez eux, de bétonner, de s'entasser dans des HLM pourries... Et la Laurent Russier ose demander les priorités aux habitants.?? Depuis 30 ans, vous et votre clique, avez fait comme bon vous semble. Et on voit le résultat.

On vous a pu vu lorsque Patrick Braouezec a fait campagne pour Macron? Contre la LFI à Saint Ouen.
Elle était ou la gauche de Saint Denis?? Moi je sais, elle retournait sa veste une énième fois en siégeant avec Braouezec.

Ayez du courage. Dégagez le et ensuite on en reparlera.

PS: Vous n'avez pas le monopole de la citoyenneté. Elle est sous respiration artificielle à Saint Denis.

Quand je lis sur les réseaux sociaux ce que le PCF et LFI se mettent sur la gueule pour une élection qui n'intéresse pas grand monde (européennes) ... je présage le pire pour les futures municipales ... parce ce que là il y aura des enjeux quasi définitifs pour la survie du PCF.

Ce sera du Stop ou Encore.

"Nous ne voulons pas que Saint-Denis connaisse le même sort que sa voisine Saint-Ouen" disent-ils... ils ne veulent donc pas que la ville soit plus sûre, plus propre, plus mixte... Ils viennent de démontrer ce que tout le monde sait déjà à savoir que la pauvreté et le chaos servent leurs intérêts.

Les dyonisiens ont aussi le droit à une vie normale. Ils méritent mieux que cette brochette de parasites et d'assistés !

@Heisenberg
Avant l'arrivée de cette clique au pouvoir à St-Denis, la ville était sûre, propre, mixte...ils l'ont transformé en ghetto, ils ont fait fuir la plupart des Dyonisiens de naissance en entretenant la crasse et la délinquance, ces types devrait aller en prison pour tout le mal qu'ils ont fait à cette ville et à sa population fragile et crédule.

Une remarque générale concernant cette rubrique @ VOUS.

Il serait appréciable que les rédacteurs qui alimentent cette rubrique en assure le "service après vente" derrière. Ils pondent leur prose ... et puis plus rien derrière !

Même lorsqu'un internaute sollicite à minima un complément d'information nécessaire à la compréhension ... aucun retour de leur part !

Désolé @Mourad de ne pas suivre vos injonctions de "service après vente". La "prose" que nous "pondons" comme vous dites est suffisamment compréhensible, me semble-t-il. Par contre, une précision sur la référence à Saint-Ouen n'est pas inutile: elle vise en particulier, dans notre esprit, la hausse du prix de l'immobilier. Alors que nombre d'articles de presse annoncent que, pour Paris, la barre moyenne de 10 000 euros le mètre carré est atteinte, des appartements de Saint-Ouen se vendent 8 000 euros le mètre carré. Ce qui veut dire que certaines rues de Saint-Ouen sont d'ores et déjà plus chères que certaines rues de la capitale. C'est un "plus mixte" (@heisenberg) qui consiste à faire place nette aux plus fortunés. Ce processus est encouragé par le maire de Saint-Ouen alors qu'il est freiné par la municipalité de Saint-Denis. Alors, effectivement, nous ne voulons pas suivre cette pente audonienne.

@Dominique Sanchez
Merci d'avoir pris le temps de me répondre.
Pourquoi aller tout de suite dans les extrêmes et brandir la menace de "la chasse aux pauvres" lorsque on prône une vraie mixité sociale ? Une ville populaire est une ville dans laquelle tout le monde peut trouver sa place et non être un ghetto. D'ailleurs, croyez-vous que les plus fragiles économiquement sont heureux dans un Saint-Denis préservé des affreux fortunés, une ville sale, déconsidérée,... ? Ils ont juste l'impression d'être des citoyens de seconde zone, parias et rejetés en dépit de la "généreuse" politique municipale à leur égard.

Bonjour.
@Dominique Sanchez, la seule question est de savoir est ce que les audoniens vivent mieux. Et il ne s'agit pas de faire place net. Je m'en fous de savoir si le prix du M² est plus moins cher. A vous écouter, sans la gauche municipale, point de salut.

J'ai une seule question à vous poser, pensez vous que la politique municipale a réussi ? De mon point de vue non. Saint Denis n'a jamais été dénigré, sali. Vous vivez en otarcie. Dans un autre article, certains parlaient du danger de l’entre-soi, le danger est que vous êtes trop en gens bien pensants de gauche à définir ce qui est bien ou pas bien pour les pauvres d'entre nous.

Premier constat: le premier désir d'un pauvre, c'est de ne plus l'être. Si vous posiez la question aux pauvres, la plus part veulent de la propreté, de vivre bien et surtout en sécurité.

Deuxième constat; 70% des habitants ne votent pas. La gauche municipale ne représente pas la majorité des habitants. La majorité municipale s'est fourvoyé dans l'autosatisfaction. Cependant, hier lors du conseil municipal, le divorce semblent consommé. REVEI a été confrontation direct et va se présenter.

Troisième et dernier constat; vous n'avez pas le monopole de la gauche. C'est de l'autosatisfaction permanente. C'est bien beau de se couvrir de lauriers de la gauche alors Patrick Braouezec dans votre majorité appelle et fait campagne pour Macron. Macron, il a pas supprimer l'ISF. La première défaite, elle est pour vous à accepter ces compromissions.

Abdel on voit bien ou vont vos aspirations, la prison et pourquoi pas la peine de mort.
Il semble qu'il ne faudrait pas trop vous forcer si vous en aviez le pouvoir.
Par contre, vous avez beaucoup de chance, actuellement la connerie n'est pas susceptible de poursuites. Et sur ce site vous en débitez des idioties. Essayez de faire un effort , essayez d'argumenter et sortez des anathèmes stériles.

@Dominique Sanchez - Vous savez très bien (ou du moins j'espère que vous n'avez pas déjà oublié) que l'expression "pondre un article", fait partie du jargon journalistique de salle de rédaction et qu'elle n'a rien de péjorative.

Pour le reste ... bein NON, je maintiens que la rédaction de cette tribune demeure pour moi pas claire ... sinon qu'elle décrit assez bien la panique à bord.

Mais si cela peut vous rassurer, je suis prêt à parier qu'à un moment tout le monde va rencontrer au bercail. (là aussi ... ce n'est qu'une expression n'y voyez pas de la désobligeance !).

@Dominique Sanchez, oui il y a un problème de prix en ile de France. Le problème c'est qu'en bloquant les prix, on a la double peine à saint Denis : on a un environnement qui s'améliore pas et on ne peut pas vendre car on ne peut pas racheter ailleurs.

@Dominique Sanchez

La plupart de Dynisiens louent, ils ne sont pas propriétaire. Les locations à St-Denis sont au même prix que St-Ouen et certains quartiers de Paris, c'est le prix au m2 qui est faible à St-Denis et qui fait le bonheur des marchands de sommeil Parisiens. Ces propriétaire peu soucieux car n'habitant pas leur appartement ne font pas les travaux nécessaire, ce qui a conduit aux nombreux incendies dans St-Denis avec plusieurs, dont une famille quasiment au complet.

https://www.lepoint.fr/economie/aux-portes-de-paris-saint-denis-et-le-fl...

Est ce légal de bloquer les prix de l'immobilier alors que les communes limitrophes augmentent. Est ce qu'il ne s'agit pas d'une discrimination et dune iniquité ?

@Dominique Sanchez. 8000 euros le m2 à saint Ouen, soyez sérieux avant d'annoncer des prix comme ça. Le prix moyen est de 5000.

Les capitalistes communistes prennent l'eau et c'est tant mieux !

Réagissez à l'article

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur