Tribunes

Continental?: mon coup de gueule

Je travaille comme formateur au CFA du bâtiment de Saint-Denis depuis quelques années. J’ai quitté une entreprise de la région de Compiègne dans l’Oise il y a presque six ans, j’ai exercé mon métier dans le domaine de la maintenance pendant seize ans dans une manufacture de pneumatique allemande Continental. Celle-ci fait aujourd’hui la Une de l’information puisque l’on annonce sa fermeture définitive pour mars 2010, c’est-à-dire demain. Cette cessation d’activité aura pour effet de mettre à la rue 1?150 salariés et probablement autant de sous-traitants qui vivent grâce à cette entreprise. Les retombées seront énormes, la région rentrera en récession, quel avenir pour nos enfants demain??
Terminé la consommation, les vacances à la neige, le changement de voiture tous les cinq ans, le crédit sur la construction du pavillon pendant vingt-cinq ans. Cette région est déjà très touchée comme la France et bien d’autres pays européens. Trouver du travail à 20, 40 ou 50 ans, à quel salaire?? Bien des interrogations sans y trouver de réponses. Que vont faire mes camarades avec leurs trente années d’ancienneté?? Ils ont donné leur jeunesse, leur sueur, parfois une partie de leur personne, j’ai une pensée en particulier pour un copain qui a laissé sa main dans un accident du travail. Merci patron, quel plaisir de travailler pour vous, on est heureux comme des fous?! Que ce titre du groupe Les Charlots trouve ici toute sa signification?!
Tout ceci n’a qu’un seul but?: gaver de fric puant une poignée d’actionnaires rapaces et cupides. Cette entreprise a dégagé des bénéfices l’année dernière comme les années précédentes. Oui, mais pas assez
à leur goût. Bientôt on déménagera les machines de confection ou les presses de cuisson pour la Roumanie, nouvel Eldorado du monde du capital. La pompe à fric crachera de plus belle.
Ces gens amassent des fortunes qu’ils ne pourront jamais dépenser puisqu’ils n’ont qu’une existence terrestre. Arrêtons le massacre, cela est intolérable, on ne sacrifie pas ainsi les travailleurs sur l’autel du profit pour le simple petit plaisir d’une infime minorité de privilégiés. La crise a bon dos, le monde du capital en a l’entière responsabilité. Il en fait assumer les effets les plus sournois au monde du travail. Refusons cette fatalité qu’ils essaient de nous faire avaler et inversons les rôles rapidement?!
Jean-François Lequien

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur