Cultures

Compañerismo dans la Plaine

Au théâtre de la Belle Étoile Belle et à la médiathèque Don Quichotte de Saint-Denis le 15 février. Débats, rencontres, films, théâtre, contes, musique se succéderont pour cette journée consacrée à l’Amérique latine.
Le Ciel dans la peau, d’Edgar Chias, par la compagnie Les Montures du Temps
Le Ciel dans la peau, d’Edgar Chias, par la compagnie Les Montures du Temps


Du Mexique à l’Argentine, du Chili au Venezuela, la Plaine se met samedi 15 février à l’heure de l’Amérique latine et le Théâtre de la Belle étoile devient pour une journée… la Bella estrella. « Cette journée est le fruit d’un travail collectif avec la médiathèque Don Quichotte, la direction de la culture de la Ville, la maison de quartier, la démarche-quartier et nous », annonce d’emblée Loïc Canitrot, de la compagnie Jolie Môme. « Nous avions envie de mettre sur pied une journée consacrée à l’Amérique du Sud, à travers la vie culturelle, l’histoire mais aussi l’actualité de ces pays. » Débats, rencontres, films, théâtre, contes, musique se succéderont à la médiathèque Don Quichotte et à la Belle étoile. Cette journée, justement baptisée Compañerismo (camaraderie), débutera le matin avec, dès 10 h 30, un stand buvette sur le marché de la Plaine pour se mettre en appétit.


La première rencontre, à 13 h à la Belle étoile, donnera le ton. Carmen Castillo viendra y présenter son film Rue Santa Fé. « C’était la compagne de Miguel Enriquez, dirigeant du MIR (parti d’extrême gauche chilien) assassiné lors du coup d’État de 1973 au Chili. Exilée en France, son film revient sur les lieux mêmes où son compagnon fut tué et retrace l’itinéraire d’une génération de révolutionnaires, depuis Allende jusqu’à la dictature de Pinochet», explique Loïc Canitrot. Suivra une autre projection débat, cette fois-ci sur la révolution bolivarienne, en présence de Vianey Rodriguez, premier secrétaire de l’ambassade du Venezuela.


À 16 h 30, la médiathèque Don Quichotte accueillera une lecture de contes écrit par le sous-commandant Marcos par la compagnie Tamèrantong (contes qui feront l’objet en avril d’un CD, Contes rebelles, auquel participeront les Jolie Môme), suivie d’une troisième projection débat autour du spectacle des Tamèrantong Zorro el Zapato, qu’ils avaient joué notamment devant le sous-commandant Marcos au Chiapas.


Dans le même temps à la Belle Étoile, trois pièces de théâtre se succèderont à partir de 16 h 30. Le Ciel dans la peau, d’Edgar Chias, monté par la compagnie Les Montures du Temps et interprété par Odille Lauria, porte sur les innombrables disparitions de femmes dans le nord du Mexique, violées et assassinées par leurs violeurs. À 18 h 30, Canek et les hommes de maïs raconte l’histoire du sud du Mexique à travers l’épopée d’un héros maya, entre amour et rébellion. Enfin, la compagnie dionysienne Le Théâtre d’or jouera à 20 h 30 En attendant Godot, de Samuel Beckett, spectacle qu’elle avait créé lors d’une résidence en Argentine avec des comédiens français et argentins.

Benoît Lagarrigue


Samedi 15 février à la médiathèque Don Quichotte (120, avenue du Président-Wilson à Saint-Denis) et à la Belle étoile (14, rue Saint-Just). Tarifs : 10 € pour la journée, chaque spectacle 6 €. Tél. : 01 49 98 39 20.