Cultures

BD
/ Comme son nom ne l’indique pas

Nicolas Poupon, auteur dionysien.
Nicolas Poupon, auteur dionysien.

Les habitués auront remarqué la trentaine d’impressions qui ornent actuellement la vitrine de Folies d’Encre. Ce sont des extraits de l’ouvrage Ici(s) – carnets d’un touriste en voyages de Nicolas Poupon. Elles annoncent la venue de l’auteur dionysien vendredi 17 mai à la librairie. Une première. Après 20 ans de carrière, il a signé trente-cinq livres dont les BD Le fond du bocal (reprise aux éditions Glénat) son plus gros succès, et la satire humoristico-marxiste Rex et le Chien. Le moment est venu de partager son expérience d’auteur.

« Je viens présenter mon métier et mon boulot dans son ensemble, mes BD et albums jeunesses, ainsi que mes projets à venir. Il y aura aussi quelques lectures », annonce le dessinateur qui a du fusain sur la planche. En septembre, sa nouvelle BD Avenir en solde doit sortir aux éditions Delcourt, collection Pataquès. « Le personnage principal est un conseiller d’orientation multifonction, confie l’auteur qui ne dévoilera rien des dialogues et gags de son album. Il reçoit dans son bureau trois des Sept Nains, un migrant tout juste sorti de la Méditerranée avec une bouée canard… Ce conseiller est raciste, sexiste, homophobe. Que des qualités, en somme. » 

 

« Je m’inspire de ce qu’il y a autour de moi »

Ne vous fiez pas à son nom attendrissant. Nicolas Poupon a le trait caustique, l’humour noir, souvent absurde, et le goût pour l’autodérision comme le prouvent les premières lignes de sa biographie glanée sur internet : « Né en 1972 d'un père et d'une mère, Nicolas Poupon fête dès 1973 son premier anniversaire. Par la suite, il déçoit un peu et ne fait plus rien d'intéressant jusqu'à ses 19 ans. À cet âge, lui vient la grande pensée de sa vie : "tant qu'à rien faire, autant faire quelque chose". Il choisit le dessin. »

À l’époque, il trouve la rédaction de cette présentation un poil prétentieux, lui qui n’a que « Deux livres et une BD » à son actif. Mais il se plie à l’exercice, à sa façon. Et ce ton décalé, impertinent et sarcastique, il va le cultiver tout au long de ses planches. « Je fais des choses graphiquement très différentes, mais toujours dans le même état d’esprit avec un humour un peu à l’anglaise si j’ose dire, qui tire sur l’humour noir ». Et ce n’est jamais gratuit. « J’ai un carnet dans la poche, quand il y a une idée qui me passe par la tête je la note. Je m’inspire de ce qu’il y a autour de moi. Je ne m’extrais pas du monde dans lequel je vis, raconte le dessinateur. Pour Le fond du bocal, ce ne sont pas que des histoires de poissons rouges sinon je n’en aurai pas fait 7 tomes ». Ancien élève de Jean-Louis Chazelas à l’université Paris 8, il s’est mis tardivement au dessin. Cela ne l’empêchera pas de prodiguer quelques conseils à la jeune génération vendredi à Folies d’Encre. « La profession se durcit, c’est difficile d’avoir de la visibilité tellement il y a de sorties, les éditeurs baissent leurs avances aussi… Il ne faut pas faire ça pour l’argent ». Juste suivre sa passion, quel que soit l’âge auquel elle se révèle.

Maxime Longuet

Folies d’Encre, 2 place du Caquet, vendredi 17 mai à 19h30.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur