Cultures

Festival de Saint-Denis
/ Comme à l’opéra

Inviter la musique classique ou contemporaine dans les quartiers ou dans les établissements scolaires, c’est ce que s’efforce de faire depuis plusieurs années le Festival de Saint-Denis.
La Chapelle Harmonique s’est produite le 27 mars à la Maison de quartier Semard dans le cadre du Festival.
La Chapelle Harmonique s’est produite le 27 mars à la Maison de quartier Semard dans le cadre du Festival.

C’est une œuvre quelque peu baroque qui a été jouée devant les enfants de l’école Roger-Semat. Le chant de Kathinka, tiré de l’opéra Samstag aus Licht de Stockhausen, était interprété le 21 mars par l’ensemble Le Balcon. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, cette œuvre de musique contemporaine a suscité l’intérêt des élèves et titillé leur curiosité. Il faut dire que tout avait été mis en œuvre pour interpeller le jeune public. La mise en scène d’abord. Alors que la flûtiste Claire Luquiens faisait face à l’auditoire, six musiciens s’étaient positionnés autour du public dans un accoutrement qui leur donnait des allures de ninjas. Vêtus de noir, ils avaient littéralement accroché à leur costume des instruments aux sons étranges issus des quatre coins du monde : guiros, washboards, bâtons de pluie, bol chantant, cymbales, kalimbas et même des instruments à percussion de leur propre invention comme une casserole remplie de pâtes sèches !

EN IMAGES. Musique dans les quartiers : Semard se met au classique
 

Plus de 200 écoliers aux concerts

La volonté de l’ensemble était de susciter la curiosité par l’apparence mais également par les bruits produits. Et cela a fonctionné. À peine le concert terminé que les questions fusent. Comme à chacun des concerts organisés dans les écoles par le Festival de Saint-Denis, les élèves profitent d’un temps d’échange avec les artistes. Préparés en amont du concert grâce des séances de sensibilisation, certains enfants ont reconnu des instruments, d’autres s’interrogent sur ces cloches en forme de tube qu’ils n’ont jamais vues ni entendues…

Pour une première expérience DR dans une école primaire, l’ensemble Le Balcon semble avoir rempli sa mission. L’orchestre – porté par le chef Maxime Pascal – a assuré une série de concerts dans deux écoles du 93 (à Saint-Denis et à Saint-Ouen), au Théâtre Marigny à Paris et dans la Maison d’éducation de la Légion d’honneur. Des rendez-vous musicaux réalisés dans le cadre du long partenariat qui l’unit avec le Festival de Saint-Denis depuis 2014. Plus de 2000 écoliers des villes de Plaine Commune ont bénéficié des concerts dans les écoles cette année. Mais l’action du Festival de Saint-Denis ne se limite pas aux scolaires.

Le Festival, comme depuis des années maintenant, s’invite dans les quartiers. À Saint-Denis, il inaugurait mercredi 27 mars le premier concert à la Maison de quartier Pierre-Semard avec la Chapelle Harmonique (notre photo) puis programmait samedi dernier un deuxième concert de l’ensemble à Floréal. La Chapelle Harmonique est un jeune orchestre dirigé par Valentin Tournet et spécialiste de l’œuvre de Bach. Le public retrouvera l’orchestre à l’Auditorium du CRR93 à Aubervilliers le 21mai à l’occasion du festival Métis, le petit frère globe-trotter du Festival de Saint-Denis.

Maxime Longuet

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur