À la une Cultures

Académie Fratellini
/ Clowneries au programme

Présentée jeudi 3 octobre, la saison 2019-2020 s’attaque à un classique des arts du cirque qui a fait la réputation de la famille Fratellini  : le clown.
Le spectacle 3 Clowns, de la compagnie Les bleus de travail, lancera le festival Les Impromptus le 31 mai. © Christophe Frossard Alfonsi
Le spectacle 3 Clowns, de la compagnie Les bleus de travail, lancera le festival Les Impromptus le 31 mai. © Christophe Frossard Alfonsi

La nouvelle saison s’est ouverte à l’académie Fratellini avec le spectacle de l’illustre jongleur Jérôme Thomas et son spectacle I-Solo présenté lors d’une date unique jeudi 3 octobre. Immense showman et improvisateur, l’acrobate a fait ses classes au cœur de l’École nationale du cirque fondée par Annie Fratellini. Durant un peu plus d’une heure, il a capté un public rieur en alliant jeux de mots, jonglage en tout genre, effets sonores et danse contemporaine sous la charpente du Grand chapiteau. Une énergie et un humour clownesque à l’image de la discipline mise à l’honneur cette année. 

LIRE AUSSI / Académie Fratellini : un monstre sous le manteau

Une quinzaine de compagnie de clowns

 « Nous avons osé le clown ! », révèle Stéphane Simonin, directeur de l’académie jeudi 3 octobre lors de la présentation de la saison 2019-2020. Un retour aux sources pour l’académie, héritière d’une prestigieuse famille de clowns. « On va essayer de montrer toutes les facettes contemporaines du clown mais aussi son histoire. » La programmation est ambitieuse avec, à l’affiche, une quinzaine de compagnies différentes. Et ça commence fort du 10 au 15 novembre avec un spectacle « exceptionnel et étonnant » créé il y a six ans sous le Grand chapiteau.

Le Vide, essai de cirque, écrit par Fragan Gehlker, acrobate à la corde, a été présenté aux quatre coins du monde durant six ans. Il décide de terminer sa tournée mondiale là où tout a commencé : sous le Grand chapiteau. L’ultime représentation aura lieu vendredi 15 novembre dans le cadre de la Nuit du cirque, événement national qui célébrera toutes les disciplines circassiennes. L’habituel spectacle de Noël, « rendez-vous essentiel pour le territoire », sera présenté par les sept apprentis de l’académie. Cette année on revisite les fondamentaux du cirque dans une ambiance festive avec Happy piste, interprété dans le Grand chapiteau du 3 au 21décembre. Un spectacle mis en scène par Alain Reynaud, cofondateur du célèbre trio clownesque Les nouveaux nez et ancien élève de l’École nationale du cirque avec la complicité de son acolyte comédien, clown et metteur en scène, Heinzi Lorenzen.
 

Les incontournables

Les Apéros cirque sont de retour dès le vendredi 18 octobre dans le Petit chapiteau avec une mise en scène d’Anna Rodriguez et Juan Jurado. C’est l’occasion de (re)découvrir à petit prix (2 €) un cirque inventif grâce aux apprentis de l’académie. Ces apéritifs se déroulent tout au long de l’année jusqu’en avril avec un metteur en scène différent à chaque session. Fin janvier, ce sont les nouvelles écritures du cirque qui seront disséquées par la compagnie Libertivore avec Fractacles, un spectacle proposé dans le cadre de Processus cirque, un dispositif de soutien à la création imaginé par la société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD) en 2015.

En janvier 2020, la SACD et l’académie Fratellini s’associent au théâtre Louis-Aragon de Tremblay-en-France et au centre culturel Houdremont-La Courneuve pour accueillir les cinq spectacles des projets lauréats 2018. Parmi eux, Fractacles, donc, écrit et mis en scène par Fanny Soriano. Le spectacle, présenté le 30 et 31 janvier dans le Grand chapiteau, s’interrogera sur la transformation et les multiples visages du cirque à travers la performance de cinq circassiens dont deux jeunes diplômés de l’académie. Enfin, le traditionnel festival Les Impromptus viendra clore la saison et aura lieu du 31 mai au 7 juin. Un événement familial avec sa programmation « 100% kids » adaptée à chaque tranche d’âge de 0 à 15 ans. Mais c’est aussi des propositions artistiques à partager en famille notamment avec le spectacle 3Clowns de la compagnie Les bleus de travail, coup d’envoi des festivités, présenté le 31 mai. Le festival se terminera par le désormais coutumier « Dimanche 100% cirque ». L’occasion de s’initier à diverses disciplines, d’assister aux spectacles des apprentis et des différents invités ou encore de participer à la cérémonie officielle de remise des diplômes des étudiants de 3e année.

Olivia Kouassi

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur