Cultures

Cabaret cirque plein de promesses à Fratellini

Les apprentis circassiens de l’académie installée rue des Cheminots à Saint-Denis ont été enrôlés par Serge Noyelle, directeur du Théâtre NoNo, pour une création mêlant cirque, théâtre, danse et opéra. Du 19 novembre au 11 décembre.

Deuxième spectacle de la saison à l’académie Fratellini, Un baiser, gogo, sera donné sous le petit chapiteau et aura la forme d’un cabaret cirque concocté par Serge Noyelle. De celui-ci, directeur du Théâtre NoNo basé à Marseille, on avait pu admirer le spectacle qu’il avait créé avec les apprentis de l’académie square Degeyter le 3 octobre dernier, l’un des temps forts de la Nuit blanche à Saint-Denis. C’est aussi avec des apprentis de Fratellini qu’il a monté ce cabaret.

« Je ne voulais pas faire un spectacle de sortie de formation, mais plutôt travailler à partir de leurs personnalités, de leurs tempéraments, et croiser différentes disciplines artistiques : théâtre, cirque, danse, opéra… Et cela avec l’apport d’un compositeur, Marco Quesada, et d’un auteur, Marion Coutris. C’est un vrai travail de création, mais avec une très jeune équipe », annonce-t-il.

« Pour moi, le théâtre peut être un processus de transformation de l’homme et de la société »

Serge Noyelle insiste également sur l’univers onirique, plastique de l’ensemble, fidèle à ce qu’il construit depuis plusieurs années avec le Théâtre NoNo. « Je suis né à Malakoff, en banlieue, où j’ai rencontré Ariane Mnouchkine », raconte-t-il. Car le metteur en scène vient des arts plastiques et du théâtre, « celui qui s’interroge sur le monde, qui traduit l’espoir de l’humanité. Pour moi, le théâtre peut être un processus de transformation de l’homme et de la société à travers des textes qui expriment un cri, de douleur ou d’amour. »

Chez lui, à Marseille, avec la dizaine d’apprentis qui l’ont suivi dans cette aventure, de première, deuxième ou troisième année, il a effectué un travail salué par Valérie Fratellini, la responsable pédagogique de l’académie : « Ils se sont immergés dans une nouvelle famille artistique au sein de laquelle ils ont dû croiser habilement leurs compétences pour donner à voir le meilleur d’eux-mêmes, au-delà de la technique purement circassienne. » Ces apprentis en cercle aérien, corde, jonglage, main à main, mât chinois, tissu sont rejoints pour ce cabaret cirque par un jeune artiste diplômé de l’académie Fratellini en 2008, l’acrobate Johan Bichot.

Benoît Lagarrigue

Un baiser, gogo du 19 novembre au 11 décembre à l’académie Fratellini (rue des Cheminots à la Plaine), les jeudis 19, 26 novembre et 10 décembre à 19 h 30, vendredis 20 novembre, 4 et 11 décembre, samedis 21 novembre et 5 décembre à 20 h 30, dimanche 6 décembre à 16 h. Tarifs : 15, 10 € (réduit) et 5 € (enfants). Réservations au 0825 250 735.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur