En ville

Braouezec candidat à la candidature

Le président de Plaine commune et député est prêt à conduire une liste de gauche de la gauche, autonome du PS au premier tour.

L’idée planait depuis plusieurs mois et elle a atterri finalement dans les colonnes du journal Le Monde en date du 12 septembre, en pleine Fête de l’Huma : Patrick Braouezec, dans une interview, se dit prêt à conduire, en Île-de-France, la liste d’une gauche de la gauche aux élections régionales de mars 2010. Le député et président de Plaine commune plaide pour qu’elle soit indépendante du PS au premier tour et qu’elle rassemble bien sûr des communistes et des militants du Parti de gauche, mais aussi des réseaux de la gauche alternative de la Fédération, des militants des quartiers populaires et, pourquoi pas s’ils s’en trouvaient en route, des déçus du PS et d’Europe écologie qui refusent l’idée même d’une alliance avec le MoDem.

« Nous avons besoin de politiques régionales véritablement correctrices de la politique nationale»

Patrick Braouezec a réuni lundi soir ses amis du Collectif d’initiatives et d’actions, qu’il sollicite à échéances régulières pour les informer de son travail à l’Assemblée nationale, et ils ont pu l’écouter expliciter son choix. « Le bilan des élus régionaux de gauche, en tous les cas en Île-de-France, n’est pas négatif, a précisé Patrick Braouezec. Mais il est en deçà des politiques à mener en regard des questions posées à la société. Nous avons besoin de politiques régionales véritablement correctrices de la politique nationale, en termes de développement, de logements, de croissance… » Rupture avec la stratégie antérieure au premier tour donc et pour le second tour « on se retrouve pour battre la droite ». Quant à savoir s’il conviendra en cas de victoire de la gauche de participer à l’exécutif, la réponse est en suspens. « Cela dépendra de la clarté ou non des choix politiques à mettre en œuvre. Et également s’il n’y a aucun accord avec le MoDem. » Patrick Braouezec n’en est pas là. Avant de conduire effectivement la liste, il faudra que la direction du Parti communiste détermine sa stratégie. Et là, « il y a un embarras, une ambigüité que je déplore », explique-t-il, avant d’aller plus loin : « La direction a invité le PS à participer à des ateliers pour discuter des contenus. Ce n’est pas une bonne idée : sur le papier, les socialistes peuvent dire oui à beaucoup de choses pour obtenir un accord de premier tour, mais après… »

Dans la balance des choix 185 élus qui siègent dans les conseils des régions

Dans la balance des choix de la direction nationale pèsent 185 élus qui siègent dans les conseils des régions avec partout des participations aux exécutifs. D’où le dilemme du choix des alliances et la danse du ventre entrevue à la Fête de l’Huma entre Martine Aubry, tout sourire, Jean-Luc Mélenchon, plus crispé, et Olivier Besancenot qui n’était pas sur la photo. Au niveau local, Frédéric Pluchon, responsable du Parti de gauche, prend soin de préciser que c’est aux communistes de choisir une tête de liste, mais une fois affirmée cette règle d’indépendance des choix de chacun, il trouve que « ce que dit Patrick Braouezec va dans le même sens que les nôtres. Nous partageons cette idée d’autonomie par rapport au PS au premier tour et nous nous félicitons que des voix s’élèvent en ce sens au sein du PC ».

Dominique Sanchez

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur