Cultures

Baroque enivrant

Stefano Intrieri, organiste et claveciniste milano-dionysien, dirigera l’ensemble La Réjouissance, pour L’Amour & Bacchus, concert composé de cantates françaises du début du XVIIIe siècle.

La musique baroque envahit la bourse du travail. Dimanche 5 octobre à 16h, un concert intitulé L’Amour & Bacchus sera donné par le gruppo strumentale La Réjouissance. Cet ensemble est dirigé par Stefano Intrieri, musicien milano-dionysien qui l’a fondé en 1987. Né à Milan (et supporteur du Milan AC !), c’est là qu’il a grandi et effectué ses études, obtenant ses diplômes d’orgue et de clavecin. C’est en Italie aussi qu’il a commencé à donner des concerts, jusqu’à sa participation à l’Orchestre baroque de l’Union européenne en 1990 et 1991. Mais c’est à Saint-Denis qu’il vit aujourd’hui, depuis 1993. « Un an auparavant, des lois ont été votées en Italie, permettant aux collectivités de ne pas respecter des contrats déjà signés, explique-t-il, et de 60 à 65 concerts par an, je suis tombé à… 4 ! Ma femme étant française, je suis venu naturellement en France. » Et à Saint-Denis parce qu’il y a trouvé un lieu où il pouvait vivre et travailler.
Aujourd’hui professeur au CRR (conservatoire à rayonnement régional, ex CNR) de Paris et à la maîtrise de Notre-Dame, il est parent d’élève du conservatoire et c’est sous l’égide de celui-ci qu’a lieu ce concert du 5. L’ensemble La Réjouissance, qui peut en fonction des programmes compter jusqu’à quarante membres, se produira à la bourse du travail à cinq interprètes. Stefano Intrieri au clavecin jouera avec les instrumentistes Marcelo Milchberg (flûtes à bec) et Isabelle Dumont (viole de gambe) et deux artistes lyriques, la soprano Mathilde Étienne et le baryton Xavier Legasa, qui pour l’occasion délaissera sa compagnie du Carrosse d’or.
Le programme de ce concert est composé de cantates françaises du début du XVIIIe siècle, dont quatre airs de Marc-Antoine Charpentier. Ce programme a une origine étonnante, que raconte Stefano Intrieri. « C’est en fait une commande du conseil général de l’Aude, l’an dernier, qui m’a demandé de concevoir un concert de musique ancienne sur le thème du vin ! » Le musicien fait des recherches et, à partir des démêlés de Bacchus, le dieu romain de la vigne et de l’Amour, construit ce programme, qui sera joué pour la première fois en juillet 2007 à l’abbaye de Villelongue, dans l’Aude. « À Saint-Denis, ce sera la cinquième fois que nous jouerons ces cantates enivrantes », précise en souriant le claveciniste. À déguster jusqu’à plus soif…
Benoît Lagarrigue
L’Amour & Bacchus dimanche 5 octobre à 16h à la bourse du travail (9-11, rue Génin). Tarifs : 7, 5 et 2 €. Tél. : 01 48 20 26 30.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur