En ville

Cité Franc-Moisin
/ Bâtiment 13: voté-sauvé

Mardi 5 mars, les habitants ont voté contre la démolition partielle du bâtiment 13 dans le cadre de la rénovation du quartier Franc-Moisin.
Mardi 5 mars, le vote a réuni une quarantaine d'habitants à l'espace jeunesse Franc-Moisin.
Mardi 5 mars, le vote a réuni une quarantaine d'habitants à l'espace jeunesse Franc-Moisin.

C’est un vote inédit. Mardi 5 mars (1), des habitants de Franc-Moisin ont été appelés à trancher sur la démolition partielle ou non du bâtiment 13 dans le cadre du projet de rénovation du quartier. Lors de ce référendum, qui s’est tenu à l’espace jeunesse, les locataires concernés ont majoritairement voté pour la réhabilitation du bâtiment sans destruction. Sur les 41 votants, 26 ont donc opté pour la troisième hypothèse, écartant les deux autres pistes. L’hypothèse 1 a récolté 11 suffrages.

Celle-ci prévoyait la création d’une rue automobile passant au milieu du B13, impliquant la démolition de 15 ou 30 logements et de la loge du gardien. Enfin, 4 personnes ont voté pour la deuxième option, où il était prévu d’agrandir le porche existant pour permettre la création d’une voie piétonne. 1 à 3 logements auraient été détruits dans cette hypothèse. Ouverte aux habitants des bâtiments 11 et 12, parce que la création de la rue passait entre ces deux immeubles, la consultation a surtout réuni des locataires du B13, directement impactés par les démolitions. Le taux de participation a été d’environ 15 %, selon l’association Appuii qui a organisé ce vote à l’initiative du Conseil citoyen du quartier Franc-Moisin/Bel-Air/Stade-de-France.

« Des habitants du B13 nous ont dit qu’ils n’étaient pas au courant de la démolition partielle. Ils ont donc organisé une réunion dans un hall d’immeuble le 28 janvier. Ils se sont mis d’accord pour demander l’organisation d’un vote », explique Diangou Traoré du Conseil citoyen. Quant à la Ville, elle a soutenu la démarche. Les habitants ont ensuite été informés par voie d’affichage et porte à porte. 

LIRE AUSSI : Rénovation urbaine, le nouveau Franc-Moisin
 

« Nous respecterons l'avis des habitants »

Assistant au vote, le maire adjoint à l’urbanisme David Proult s’est engagé à respecter le choix des riverains. « Nous respecterons l’avis des habitants. C’est acté. La démolition partielle du B13 ne se fera pas », a confirmé David Proult au JSD. Selon lui, cette destruction n’a jamais été prioritaire. Quant aux grandes lignes du projet de rénovation, elles ne changent pas. Concernant le bâtiment 4, la démolition-reconstruction se précise. Après avoir bloqué les négociations, le bailleur Logirep est prêt à lâcher du lest. « Logirep a donné son accord mais il y a encore des discussions », détaille l’élu. Il précise que le dossier concernant Franc-Moisin sera déposé courant mars auprès de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru).

Aziz Oguz

(1) Dans l'édition papier du journal, nous avons écrit par erreur au début de l'article que le vote avait eu lieu le mardi 5 février. Or, la consultation s'est bien déroulée le 5 mars. 

Réactions

C'est en lisant ce type de décision que l'on comprend pourquoi la ville est en perdition ! Le franc Moisins cela doit faire environ 10.000 habitants et donc 41 résidents ont décidé pour ces 10.000 habitants soit 0,4 % !!! La démocratie participative version dionysienne.
Bonjour, En fait, la cité Franc-Moisin regroupe environ 6000 habitants. Quant au vote, il ne concernait que la démolition partielle du B13 (la partie en bas à gauche sur la projection : https://www.lejsd.com/content/le-nouveau-franc-moisin). Le taux de participation des locataires concernés (B11, B12 et B13) a été d'environ 15%, selon les résultats communiqués par Appuii.
@Aziz.Oguz - Merci pour ces précisions. Je comprends que soient consultés en priorité les résidents directement impactés mais c'est avant tout un projet de quartier. Cordialement Mourad
Le groupe Appui c'est pas cette association qui est parti à Washington avec la Mairie pour un séminaire de quelques jours qui aura tout de même couté la somme de 24 000€ aux contribuables de Saint-Denis.