Sports

Football
/ AB, Racing : un écart qui se resserre

Seuls deux divisions séparent désormais l’AB Saint-Denis (Régional 3) du Racing Club de Saint-Denis (Régional 1). Le football féminin local se retrouve tiraillé entre la modernité du premier et la tradition du deuxième. Malgré des relations légèrement tendues entre les dirigeants, les deux clubs tentent de coexister, chacun de leur côté.
Samedi 26 septembre, le Racing Club de Saint-Denis (en jaune) s’est imposé 5-3 à domicile contre la JA Drancy. © Yann Mambert
Samedi 26 septembre, le Racing Club de Saint-Denis (en jaune) s’est imposé 5-3 à domicile contre la JA Drancy. © Yann Mambert

« Je ne sais pas si c’est nous qui avons le vent en poupe ou si ce sont eux qui ont des difficultés, en tout cas, oui, l’écart se resserre », déclare sans détour Arnaud Chéron. Le président de l’AB Saint-Denis, à la fois optimiste mais réservé sur l’avenir de son club, sent qu’il est capable de rattraper, voire dépasser, dans les années à venir, le Racing Club de Saint-Denis, pionnier du football féminin en ville. Sur un plan sportif, les deux équipes seniors féminines se rapprochent l’une de l’autre depuis la relégation, cette saison, du Racing en Régional 1. L’AB, quant à elle, enchaîne une troisième saison consécutive en Régional 3. Séparés de deux divisions, les deux clubs ont la même ambition : la montée cette saison.

« La montée est possible mais on ne va pas trop en parler, tempère Arnaud Chéron. La saison dernière, on avait la même ambition mais on n’a pas été la hauteur », poursuit-il. Dans le onze titulaire régulier de l’AB Saint-Denis, six à sept joueuses sont des anciennes du Racing. Un esprit de revanche ? Pas forcément. « Elles sont venues en premier lieu pour le projet du club», explique le président.

Une bataille d’ego ?

Dans la sphère du foot féminin local, chacun a son territoire. « Nous savons que le Racing est supérieur à nous. Ils ont plus de moyens, ils ont un vécu et leur équipe première est plus forte que la nôtre », reconnaît Nasser Izouaouen, vice-président de l’AB Saint-Denis, ancien coach de l’équipe seniors et ancien responsable au Sdus foot, au Cosmos et… au Racing Club de Saint-Denis. « Nous sommes à notre place et nous ne sommes pas des concurrents. On veut développer le football féminin notamment dans les quartiers sud de la ville et à Franc-Moisin. Nous n’avons aucun problème à orienter des jeunes filles habitant loin de nos structures vers le Racing », développe-t-il.

De l’autre côté, la tradition reste forte. « Nous devons redevenir l’équipe que nous avons été ! », déclare José Alexandrine, vice-président du Racing Club de Saint-Denis. « Avant que le PSG ou Fleury ne montent et deviennent les équipes qu’elles sont en D1 féminine, elles ont souffert en venant jouer contre nous au stade Auguste-Delaune », se remémore l’un des doyens du club dionysien avec le président Paul Mert.

Celui qui souhaite refaire du stade Delaune une forteresse où les adversaires repartent bredouilles, poursuit, un peu irrité : « Alors, avant qu’on nous parle des autres, qu’on n’oublie pas notre palmarès et tout ce que le Racing a fait durant ces trois décennies ! » Mais quel est le souci ? On entend que, de chaque côté, des paroles malheureuses auraient été prononcées par les uns, les autres, et seraient tombées dans l’oreille des dirigeants. « On n’a pas de frein sur une collaboration ou une entente avec eux », déclare un Arnaud Chéron qui tend la main au Racing. Et preuve que les relations ne sont absolument pas rompues entre les deux clubs, un match amical s’est tenu le samedi 26 septembre entre les U15 A de l’AB et les U15 B du Racing (4-2). Avec des devises presque similaires (« Plus qu’un club » pour l’AB Saint-Denis ; « Unis par le foot mais pas que » pour le Racing), l’intérêt du football féminin local peut-il réchauffer les relations entre les dirigeants ?
 

LIRE AUSSI : L'aventure s'arrête en Coupe pour l'AB Saint-Denis
 

La victoire au rendez-vous

Loin des histoires internes, les footballeuses des deux équipes ont joué dans leur championnat respectif samedi 26 septembre. Le Racing Club de Saint-Denis a mis fin à la courte série de deux matches sans victoire (un nul et une défaite) en s’imposant 5-3 contre la JA Drancy. Grâce à ce succès important, les Dionysiennes se rapprochent du podium, à la 4e place (7 pts) à cinq unités du leader, l’équipe 2 du FC Fleury (1er, 12 pts).

Prochain rendez-vous à Issy-les-Moulineaux (9e, 3 pts), samedi 3octobre à 17h30 pour la 5e journée du Régional 1. L’AB Saint-Denis continue, de son côté, son début de saison sans faute. Troisième victoire en trois matches, toutes compétitions confondues pour les joueuses du Landy. Elles se sont imposées 4-0 à domicile contre l’équipe 3 du Paris FC en Régional 3. L’AB pointe à la 3e place (6 pts) à égalité de points avec le leader Cachan. Elles affrontent, le samedi 3octobre à 16h, Villeneuve-Saint-Georges (Départemental 1, 94) lors du troisième tour de Coupe de France féminine.

ChD. 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur