À la une En ville

Associatif
/ 200 passeports pour récompenser le travail bénévole

Mercredi 5 décembre, la ville de Saint-Denis prévoit de distribuer « 200 passeports bénévoles », aux associations. A leur charge de les remplir pour donner un coup de pouce à certains de leurs adhérents. Dix bénévoles de longue date se verront honorés.
Le passeport bénévole a pour vocation d’inscrire, noir sur blanc, les compétences acquises au cours d’un engagement bénévole au sein d’une structure associative.
Le passeport bénévole a pour vocation d’inscrire, noir sur blanc, les compétences acquises au cours d’un engagement bénévole au sein d’une structure associative.

Mercredi 5 décembre, Saint-Denis va participer à la Journée mondiale du bénévolat. Cette journée existe depuis 1985, une décision de l’ONU (Organisation des Nations Unies) qui souhaitait mettre en valeur l’engagement et la citoyenneté. Pour la ville royale, ce sera la première fois, un comble quand tout le monde s’entend pour saluer la vivacité de son tissu associatif.

« Les associations couvrent un large champ de la vie publique. Elles pallient de plus en plus le manque des services publics dû aux restrictions budgétaires, explique Zaïa Boughilas, maire adjointe à la vie associative, à l’origine de la soirée du 5 décembre. À ce titre, elles sont légitimes à recevoir le soutien des institutions. » « Ce n’est que justice que de saluer les bénévoles qui s’y investissent depuis longtemps, » renchérit l’élue.

Renée Avignon, Jean Bellanger, Moussa Camara, Françoise Douzenel, Saïd Karamani, Pierre Flament, Danielle Ludon, Simone Ménage, Marguerite Paresse, Diadé Soumaré seront donc honorés pour leur engagement associatif mercredi 5 décembre à partir de 18h30, salle des mariages en mairie. En plus de cette marque de reconnaissance de la Ville, les membres du CCVA (Conseil consultatif de la vie associative) dresseront leurs portraits, sous forme de vidéo, prose ou poème. Ces dix infatigables militants associatifs dionysiens, sélectionnés par le CCVA, devaient répondre à deux critères : avoir plus de 70 ans et afficher plus de vingt ans d’engagement.
 

Le monde associatif : une opportunité pour les jeunes

Mais cette soirée ne sera pas placée seulement sous le signe de l’hommage. Deux cents « passeports bénévoles », acquis par la Ville, seront également distribués aux associations. Ce document, édité par l’association nationale France Bénévolat avec le soutien du ministère de l’Éducation nationale, de la Caisse des dépôts, de Pôle Emploi et de l’Afpa (Association de formation professionnelle pour adulte) est vendu 2€. Intitulé « Livret personnel de reconnaissance de l’expérience bénévole et de valorisation des compétences », il a pour vocation d’inscrire, noir sur blanc, les compétences acquises au cours d’un engagement bénévole au sein d’une structure associative. Un coup de pouce qui peut permettre aux titulaires du passeport d’ajouter ainsi une ligne à leur CV. Une ligne supplémentaire qui pourrait permettre à certains d’obtenir des papiers, à d’autres d’accéder à une formation, ou encore de décrocher un emploi ou une reconversion professionnelle. C’est bien évidemment aux responsables associatifs de renseigner le livret.

À l’approche de cette Journée mondiale du bénévolat, France Bénévolat est aussi à l’origine d’un sondage commandé à l’Ifop (Institut français d’opinion publique) sur l’évolution de l’engagement bénévole associatif en France de 2010 à 2016. Dans cette étude, l’augmentation de l’investissement au sein du monde associatif (+ 16,8% entre 2010 et 2016) est notable. Une tendance qui doit beaucoup aux 15-35 ans (+ 33,6%). À Saint-Denis, aucun chiffre n’existe.

Mais Nuage, Afma (Association franco-malienne d’Aourou), Coïncide, Igo, quatre associations récemment créées et portées par des jeunes, sont l’illustration de ce mouvement. « L’entrée dans la citoyenneté par le monde associatif est une bonne opportunité pour les jeunes, ajoute Mme Boughilas. D’ailleurs, mon parcours personnel en est la preuve. J’ai été très investie dans l’associatif avant de rejoindre la politique. » Une adjointe au maire qui rejoint en cela Jean-Louis Laville, professeur au Cnam (Conservatoire national des métiers) et auteur de nombreux ouvrages sur le monde associatif. Ce dernier déclarait dans un entretien au Monde (18 octobre 2017) que les associations « restent les formes les plus accessibles pour une action citoyenne ». M. Laville faisait le constat que « 13 millions de bénévoles en France, soit 40% des citoyens de plus de 16 ans, font partie d’une ou de plusieurs associations ».

Mercredi prochain, la Ville, en rendant hommage aux militants associatifs les plus enracinés, en donnant un coup de pouce à d’autres avec le passeport bénévole, rendra donc visible le travail fourni par le milieu associatif en matière de cohésion du tissu social. Une œuvre souvent effectuée dans l’ombre.

Véronique Le Coustumer

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur