Cultures

1500 visiteurs de plus

En hausse. L’action des Journées du patrimoine 2008 ne connaît pas les vicissitudes du CAC 40 et grimpe allègrement par rapport à 2007. En effet, 7 945 visiteurs se sont pressés, samedi 20 et dimanche 21 septembre, à l’un des quinze sites dionysiens ouverts lors de ce week-end patrimonial. Contre 6 347 l’an dernier. Une belle progression, due essentiellement au musée Christofle (+ 1 197 visiteurs), dont la chronique d’une fin annoncée a sans doute boosté l’affluence. Les autres progressions notables de ces journées viennent de la basilique (3 690 visiteurs, + 979), comme d’habitude leader incontesté de la fréquentation, les réserves du musée des Arts et Métiers (385, + 106), les jardins familiaux de la Plaine (123, + 103) ou encore le couvent des Ursulines (260, + 60), qui bénéficie de l’ajout d’un concert aux visites.
Les valeurs sûres de ces Journées du patrimoine restent elles aussi à un niveau satisfaisant : les ateliers de moulage et de chalcographie de la Réunion des musées nationaux, auxquels nous consacrions notre dernière Une (600 visiteurs), le musée d’Art et d’Histoire (446), l’Institut national du patrimoine (330) ou encore l’atelier-boutique Franciade (240). Si le Hogar de los Españoles, pour une première participation, enregistre une centaine de visiteurs, la Maison d’éducation de la Légion d’honneur a accueilli 92 personnes et l’Unité d’archéologie 60. Un chiffre en baisse, mais l’on sait que l’actualité spectaculaire des chantiers de fouilles ouverts au public dans la ville a tendance à influer fortement sur le nombre de curieux de l’archéologie locale.
Parmi les autres sites, les archives municipales ont reçu la visite de 41 personnes, le TGP, 24, et la balade de l’association Synesthésie a séduit 12 promeneurs. Enfin, il est à remarquer que l’office de tourisme a informé 721 personnes (+ 29), in situ ou par téléphone.
B.L.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur