Cultures

Élèves à l’aise à la BNF

Des enfants des écoles Blériot et Hugo ont participé à un projet pédagogique avec la Bibliothèque nationale de France François-Mitterrand. Pour aborder l’histoire de la ville à partir du fonds dionysien de livres anciens.

Samedi 28 juin, trois classes de cours moyens des écoles Blériot et Victor-Hugo se sont rendues à la Bibliothèque nationale de France François-Mitterrand, à Paris. Cette invitation de la BNF marquait l’aboutissement d’un partenariat engagé avec la BNF autour d’un projet pédagogique entrepris par la médiathèque centrale de Saint-Denis depuis de longs mois. « C’est en fait le deuxième projet de ce type, avec pour idée maîtresse d’aborder l’histoire de la ville à partir de notre fonds patrimonial de livres anciens », annonce Florence Schreiber, directrice des médiathèques dionysiennes.
L’an dernier, déjà, une exposition à la BNF de Richelieu (l’ancienne) avait reçu la visite d’élèves dionysiens à une exposition de manuscrits carolingiens, dont six venaient de Saint-Denis. Cette visite couronnée de succès, décision fut logiquement prise de poursuivre le projet. C’est ainsi que deux ateliers encadrés par des professionnels furent mis sur pied cette année : l’un d’enluminures ; l’autre de calligraphie carolingienne. Et, donc, pour clore cet exercice, les travaux effectués par les élèves lors de ces ateliers furent exposés en ce lieu prestigieux de la nouvelle BNF, ce samedi 28 juin.
« Nous avons été accueillis par la directrice de la BFN, Jacqueline Sanson, et accompagnés par Michel Rogowski, conseiller communautaire délégué à la lecture publique à Plaine commune, les enseignants et quelques parents », indique Florence Schreiber. Sur place, les enfants ont pu visiter le lieu, admirer des manuscrits carolingiens, dont plusieurs viennent de l’abbaye de Saint-Denis, et découvrir avec plaisir leurs travaux d’enluminures et de calligraphies exposés dans des vitrines. Comme les vrais ! Bref, un joli moment qui marque non pas une fin de collaboration, mais une étape dans ce partenariat engagé entre les médiathèques de Saint-Denis et la BNF. « L’an prochain, nous envisageons de travailler autour de l’image de Saint-Denis au Moyen Âge », confie la directrice. À suivre, donc…
Benoît Lagarrigue

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur