À la une En ville

La République en marche
/ À tâtons

Six mois après les élections législatives qui avaient vu l’avènement de La République en marche à Saint-Denis, avec deux candidats qualifiés au second tour dans les deux circonscriptions de la ville, où en est le mouvement du président de la République ?
Jean-Marc Saint-Picq co-référent local de La République en marche le 17 janvier à Saint-Denis.
Jean-Marc Saint-Picq co-référent local de La République en marche le 17 janvier à Saint-Denis.

Ce mercredi 17 janvier, ils ne sont qu’une quinzaine de sympathisants réunis dans le petit local de la rue Dezobry pour les vœux de la section dionysienne de La République en marche (LaREM). L’effervescence des campagnes du printemps est passée. L’hiver est rude en politique comme ailleurs. Véronique Avril, candidate malheureuse sur la 2e circonscription (battue avec 41,39 % des voix par Stéphane Peu avec 58,61 %) s’est délibérément mise en retrait et ce sont désormais Thomas Dorina et Jean-Marc Saint-Picq, les deux référents locaux, qui sont en première en ligne. Avec un objectif clair : inscrire cette nouvelle force politique dans la ville. « Pour le moment, les gens nous regardent encore d’un œil intrigué et c’est normal, analyse Jean-Marc Saint-Picq. Nous avons réalisé un premier tractage au marché le 10 décembre et notre idée est d’y être présent en permanence à l’avenir. Mais pas nécessairement pour tracter. On va essayer d’être imaginatif, parce que la politique ne doit pas être un exercice barbant. On pense notamment à des tours à vélo dans les quartiers parce que Saint-Denis est une ville éclatée. » Voilà pour la forme.

Le ministre de l'éducation nationale aux voeux de l'union départementale

En attendant dans la salle on discute sur le fond. Et sur le fond, Jean-Marc Saint-Picq n’est pas déçu par son nouveau président. « Personnellement je me retrouve dans cette volonté d’agir et de trancher. Les choses ne s’arrangeront pas toutes seules avec le temps mais uniquement avec la volonté de faire. » Un constat qui vaut aussi à Saint-Denis selon le marcheur qui a reçu un peu de baume gouvernemental au cœur le 12 janvier avec la participation du ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer à la soirée des vœux de l’union départementale de LaREM, dirigée par Alexandre Aïdara. Des vœux pour l’avenir, Jean-Marc Saint-Picq n’en formule pas encore vraiment quand on l’amène sur le sujet des prochaines échéances électorales. « C’est encore trop loin et on risquerait de faire le travail à l’envers. On a d’abord besoin de se faire connaître et de démontrer notre crédibilité. À la différence des autres, nous ne sommes pas là pour capitaliser sur les colères des habitants mais nous comptons sur les enthousiasmes. Et on a du temps pour ça. Maintenant d’ici aux Européennes on y verra plus clair sans doute. » Un leader aura peut-être émergé et nous saurons alors si les Marcheurs se lancent dans la course à la mairie.

Yann Lalande

Réactions

Bonsoir. Bizarre de ne pas retrouver P. Braouezec.... Il a appelé à voter pour lui. Plutôt contre Mélanchon. On devrait le voir en photo. Vous ne trouvez pas??? C'était juste pour vous souhaitez un bon week-end sur un ton joyeux.
En avril 2016, l'association pour le renouvellement de la vie politique a démarré sa campagne électorale en promettant aux français une pratique collaborative de la politique. Ça en a fait rêver plus d'un. Cette promesse était un leurre. On en a la preuve dans les Macron Leaks et dans les échanges de courriels entre l'expert en communication Ismaël Emelien et ses camarades. Il y apparaît clairement que le 29 novembre 2016 Mr Alexis Kohler a défini tout le programme économique du candidat Macron. Ce jour là Mr Kohler décide qu'il faut diminuer les prestations de l'assurance chômage et qu'il faut augmenter le nombre de travailleurs pauvres en France. Dans le parti La République En Marche l'avis des adhérents ne compte pas, toute la doctrine du parti est décidée par le secrétaire général de l’Élisée Alexis Kohler.
Arriver à citer quatre fois le nom de Jean-Marc Saint-Picq dans un seul article, il faut le faire. Si j'avais mauvais esprit, je dirais que c'est jouer sur le centre contre le PS ! Mais ce n'est surement pas le genre du JSD.. Allez Jean-Marc !
A la suite de la présence inattendue de Véronique Avril au second tour des législatives, le groupe En Marche à Saint-Denis se voyait déjà gagnant aux prochaines municipales. Bien aidé par le blog Saint-Denis Ma Ville qui représente un excellent outil de propagande pour En Marche (l'histoire d'amour entre Saint-Denis Ma Ville et le PS local est bel et bien terminée). Cet article contribuera peut-être à les faire redescendre sur Terre. La dynamique nationale avec Macron, c'est une chose, c'est bien cette dynamique qui avait permis à Véronique Avril d'être présente au second tour. Mais l'implantation d'En Marche localement, c'est pas encore ça, pour rester poli. Et si Véronique Avril est en retrait actuellement, c'est peut-être bien parce qu'elle a quelques affaires gênantes à gérer.
JSD: N'y-a-t-il pas la possibilité de se moderniser en nous permettant de "vivre notre démocratie normalement" et ainsi nous offrir la possibilité d'entendre et de lire toutes les voies/voix politiques différentes en créant une tribune dédiée à chacun des partis de cette ville dans le journal ? en version papier et en version numérique. Merci. M. Saint Picq : Toujours le tractage, alors que tout le monde ne va pas au Marché... ou termine tard ou tôt sa journée de travail. "sommes pas là pour capitaliser sur les colères des habitants mais nous comptons sur les enthousiasmes" bah si nous sommes enthousiastes à quoi bon... Dans votre Quartier il n'y a pas de mobilier urbain destiné à l'affichage, administratif comme associatif/politique. voilà un bon début, pour limiter les affichages anarchiques et coûteux à faire enlever pour mieux s'enquérir de vos infos en rentrant de la Gare. Cordialement.
@Denis, pour rappel le Journal de Saint-Denis n'est pas un journal municipal mais est édité par l'association Communiquer à Saint-Denis. Le JSD n'est donc pas tenu par l'obligation de publier dans ses pages les tribunes politiques des groupes siégeant au conseil. Le cas présent avec La République en Marche, cette disposition légale ne règlerait en rien le problème que vous soulevez puisque que LaREM ne siège pas au conseil, pas plus que la Droite d'ailleurs, ni beaucoup d'autres forces politiques. Le JSD fait donc plus que les journaux municipaux dans son traitement de la vie politique locale. Par ailleurs le JSD est attentif au respect de l'expression de la pluralité dans ses pages. Cela vaut pour les articles des journalistes, comme pour les contributions de la rubrique @vous ou les commentaires des internautes. La rubrique @vous notamment est un espace d'expression libre, sans doute pas assez utilisé par les citoyens de Saint-Denis. Si elle ne vous convient peut-être pas, l'approche du JSD est plutôt moderne et à tout le moins originale si on la compare aux autres journaux de ville. Enfin nous partageons votre but de faire vivre la démocratie à Saint-Denis.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur