Cultures

« Un lieu de résistance à la pensée unique »

Pour le lancement de la saison 2008-2009, Boris Spire, le directeur des salles du centre-ville, a réaffirmé la nécessité et la légitimité du cinéma d’art et essai face aux multiplexes.

C’était, samedi soir, la désormais traditionnelle soirée de lancement de la saison cinématographique à l’Écran. Pour l’occasion, l’équipe du cinéma d’art et essai local proposait une avant-première, Tokyo ! film à trois mains de Michel Gondry, Léos Carax et Bong Joon-ho, en présence de l’immense comédien qu’est Denis Lavant, l’un des acteurs du film. Après un chaleureux buffet apéritif dans le hall du cinéma, où beaucoup se retrouvaient après la vacance estivale, c’est en prélude à la projection de Rumba, autre œuvre réalisée en trio par Dominique Abel, Fiona Gordon et Bruno Romy en sortie nationale, que Boris Spire et son équipe ont dévoilé les grandes lignes de la saison 2008-2009. Une saison qui débute dans un contexte lourd pour les cinémas publics, a noté le directeur de l’Écran, en préambule en prenant l’exemple des mésaventures du cinéma Méliès, alter ego de l’Écran à Montreuil, attaqué pour concurrence soi-disant déloyale par les grands distributeurs UGC et MK2. « Nous considérons que le cinéma n’est pas une marchandise comme les autres : c’est à la fois une industrie et un art. Nous sommes inquiets et nous avons envie de réagir !, lança-t-il à la salle. Car ces attaques sont en fait une tentative de remettre en question l’existence des salles publiques et le système d’aide français. »
Et Boris Spire de rappeler ce qui différencie les salles comme l’Écran des multiplexes : l’action culturelle, l’éducation à l’image des plus jeunes, les rencontres, les festivals, une programmation diversifiée… « Cette salle est et se veut un lieu de résistance à la pensée unique en défendant tous les cinémas pour tous les publics, en adoptant une politique tarifaire pour que le plus grand nombre de spectateurs accèdent à des œuvres de qualité. » Il était alors temps de présenter les principaux rendez-vous de l’année, en concordance avec cette profession de foi. De la théorie à la pratique, en quelque sorte…
Carine Quicelet, chargée de la programmation jeune public a ainsi souligné l’importance du public scolaire. « La saison dernière, pas moins de 34 000 jeunes spectateurs sont venus lors de 280 séances », s’est-elle réjouie en annonçant la tenue de plusieurs ciné-goûters dans la saison. Catherine Haller, responsable de la programmation, lui a succédé pour rappeler comment se fait les choix des films projetés : « C’est un travail collectif. Ce que nous souhaitons, c’est partager avec vous un désir, une passion qui peut surgir de personnages, de récits ou de moments d’émotion esthétique forts. » Enfin, outre les rendez-vous habituels reconduits (ciné-mémoire, week-ends d’analyse de film, séances libre association animées par Laurent Aknin, troisième édition du festival Cinébanlieue du 5 au 8 novembre…), Boris Spire a annoncé le thème de la 9e édition du festival Est-ce ainsi que les hommes vivent qui sera Black Revolution (4 au 10 février 2009). « Nous voulons entamer une réflexion sur les mouvements noirs américains des années 70 jusqu’à aujourd’hui sur fond de musique contestataire. » Autre rendez-vous important de la saison, le 4e Panorama des cinémas du Maghreb, du 30 avril au 3 mai. Mais chut ! : ça commence…
Benoît Lagarrigue
L’Écran place du Caquet. Tél. : 01 49 33 66 88. Mail : lecran.stdenis@club-internet.fr Site : www.lecranstdenis.org

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur