En ville

Journée internationale pour la Paix
/ « Le défi climatique est indissociable de la question de la paix »

Samedi 21 septembre, le collectif local du Mouvement de la Paix organise une « Fête de la Paix », salle de la Légion d’Honneur. Pour en assurer le succès, il peut compter sur le soutien d’une dizaine d’associations locales, la Ville, le cinéma l’Écran et la médiathèque Centre-ville. Rencontre avec Claude Chapet, son responsable.
Claude Chapet, responsable du collectif local du Mouvement de la paix. © Véronique Le Coustumer
Claude Chapet, responsable du collectif local du Mouvement de la paix. © Véronique Le Coustumer

Les JSD : Le collectif dionysien du Mouvement de la Paix organise tous les 21 septembre, Journée internationale de la Paix, un événement. Qu’est-ce qui justifie cette année qu’il prenne plus d’ampleur ?

Claude Chapet : L’augmentation des conflits, le développement des inégalités, l’avancée d’idéologies individualistes marquent la période. Et nous cherchons à développer la culture de paix comme le fait l’ONU depuis une vingtaine d’années. Il y a un an, le 4 octobre 2018, le conseil municipal dionysien a adopté un vœu pour inciter la France à ratifier le traité de non-prolifération de l’armement nucléaire de l’ONU, déjà signé par 122 pays et ratifié par 25 d’entre eux.

Le JSD : Pourquoi avoir choisi la forme festive ?

CC : Je vais citer Spinoza : « La paix n’est pas l’absence de guerre, c’est une vertu, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice. » L’idée d’organiser ce moment festif avec une dizaine d’associations va de pair avec faire vivre l’idée pacifique et mettre en œuvre le vivre ensemble. Il y en aura pour tout le monde, expos, danse, film le soir à l’Écran et restauration… Et un atelier de fabrication de grues en papier, une proposition du Secours populaire lancée avant les vacances, a déjà permis des rencontres et des échanges. Ce sera encore le cas samedi.

LIRE AUSSI / Ateliers d'origami : milles grues pour la paix
 

Le JSD : Deux débats sont au programme…

CC : Le premier intitulé « religion et paix » avec des représentants des cultes catholique, musulman, bouddhiste. On entend souvent qu’à l’origine des guerres on trouve les religions. Nous, au Mouvement de la Paix, on dit plutôt que c’est la volonté de domination qui fait naître les conflits. Les religions sont manipulées. En tout cas il y a matière à débat. Le second réunira un membre de la CGT de Thales, une représentante la Ligue des droits de l’Homme et un adhérent du Mouvement de la Paix. 

Le JSD : Cette initiative se tient au moment d’une grande mobilisation autour du climat. Comment le Mouvement de la Paix se situe par rapport à cette problématique ?

CC : Le défi climatique est indissociable de la question de la paix. Pourtant, les industries d’armement ne font pas partie des discussions de la COP21. Vivre sur terre avec 10 milliards d’individus avec suffisamment de ressources pour tous constitue un défi. Ça fait partie des préoccupations du Mouvement de la paix qui ajoute que ce n’est pas envisageable sur une planète en guerre.

Propos recueillis pas Véronique Le Coustumer

Samedi 21 septembre à partir de 14h, salle de la Légion d’Honneur (6, rue de la Légion-d’Honneur). Retrouvez tout le programme sur le fichier PDF ci-dessous.

Fichiers à télécharger: 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur